Innovation

Energie renouvelable : des pellets et du biocarburant moins chers à base de chanvre

Depuis quelques années, le chanvre est au centre de toutes les attentions... Et depuis que l'on s'est aperçu que les tiges pouvaient être transformées en pellets, il devient un enjeu majeur du marché du combustible !

Le chanvre est une plante cultivée et utilisée depuis des siècles dans de nombreuses civilisations. On connaît depuis longtemps ses propriétés médicinales, et depuis peu, la vente de l’un des dérivés du chanvre, le CBD, est autorisé en France… Mais le chanvre devient depuis quelques années, une matière première très utilisée pour la production de biocarburants, et de combustibles. Cette matière première se cultive facilement, possède un rendement important et se plie à toutes les exigences industrielles. Le chanvre remplacera-t-il la canne à sucre et le maïs pour les biocarburants, et les résidus de bois pour les pellets ? On vous explique pourquoi cette matière naturelle intéresse tant le monde du chauffage et des carburants !

Pourquoi le chanvre est-il au centre de toutes les attentions ?

Il y a encore quelques années, on ne se posait pas vraiment de question quant aux biocarburants et aux combustibles. Le pétrole coulait à foison et les pellets de bois ne manquaient pas lors de leurs débuts commerciaux. Mais avec la crise énergétique actuelle, une certaine insécurité commence à se faire ressentir, et il faut trouver des alternatives aux énergies fossiles, qui s’épuisent peu à peu et polluent notre planète ! Le chanvre est une source végétale et renouvelable à l’infini, et les expériences réalisées sur son utilisation se sont avérées être une voie viable pour réduire notre dépendance aux combustibles fossiles.

Le chanvre va servir à créer des biocarburants
Le chanvre va servir à créer des biocarburants. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

Les biocarburants dérivés du chanvre…

Le premier des biocarburants possibles avec du chanvre, c’est l’éthanol qui peut être fabriqué à partir de tout végétal qui contient du sucre ou de l’amidon, ce qui est le cas pour cette plante. Actuellement, le maïs et la canne à sucre sont les principaux végétaux utilisés pour ce type de biocarburant, et les industriels se tournent de plus en plus vers le chanvre car il est composé à 80% de cellulose, la matière qui entre en jeu dans le processus de cellulolyse entrainant la fabrication de l’éthanol.
Le second biocarburant possible, c’est le biodiesel de chanvre, car cette plante est constituée de différents acides gras. On utilise d’ailleurs déjà l’huile de chanvre dans de nombreux domaines comme la santé ou les cosmétiques… Cette huile peut également être convertie en biodiesel grâce à un processus appelé  . Les acides gras du chanvre sont mélangés avec des alcools et un catalyseur, ce qui produit une forme brute de biodiesel, qui se veut moins inflammable, et donc plus sûr.

À LIRE AUSSI :  Six innovations et inventions autour des poêles à bois et des poêles à pellets (ou granulés)

Les pellets de chanvre, futures stars de nos poêles à granules !

Cette année, les granulés ou pellets de bois sont chers et parfois très difficiles à trouver… Ce constat a poussé certains industriels à réfléchir à un nouveau matériau pour fabriquer des pellets. Le chanvre s’est alors imposé comme une nouvelle matière capable de produire des granulés de qualité égale voire supérieure aux pellets de bois. Le chanvre a la faculté de pousser plus vite que le bois qui est utilisé pour la fabrication de pellets classiques, il est plus facilement renouvelable et aussi moins cher à produire et à transformer.

Les granulés de chanvre produisent environ 2 % de cendres et peuvent être utilisés dans une large gamme de brûleurs à granulés actuellement sur le marché.
Les granulés de chanvre produisent environ 2 % de cendres et peuvent être utilisés dans une large gamme de brûleurs à granulés actuellement sur le marché. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

Pour fabriquer les pellets de chanvre, on utilise la chènevotte du chanvre, c’est-à-dire, les fibres internes ligneuses, qui n’étaient pas encore utilisées, et jetées… Depuis que ces tiges ont prouvé qu’elles pouvaient permettre de fabriquer des pellets de chanvre, elles sont devenues un enjeu majeur pour les années à venir. Précisons que la tonne de pellets de chanvre couterait environ 5 fois moins cher que le prix actuel des pellet de bois… Les pellets de chanvre inonderont le marché du granulé dans quelques années, c’est une certitude !

Source
Einnews.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page