Innovation

Granulés de bois : bientôt des pellets de paille pour se chauffer ?

Les pellets de foin, luzerne ou paille remplaceront-ils ceux de bois devenus hors de prix ? C'est une éventualité qui pourrait changer la donne dans les années à venir !

Oh ces pellets, ils en font couler de l’encre cette année ! Chers, beaucoup trop chers, rares, beaucoup trop rares ! Ceux qui se sont équipés d’un poêle à pellets récemment, pensant faire de substantielles économies cet hiver, commencent à regretter leur bon vieux chauffage électrique ou au gaz… Les pellets sont devenus en quelques mois, une matière que l’on s’arrache et qui se vend 15 € le sac de 15 kilos dans certains magasins ! Nous avons déjà vu que les pellets de bois pouvaient être remplacés par ceux de chanvre, de lin, de noyaux de fruits, voire issus des cultures du paprika. Cependant, il existe une autre matière pour fabriquer du pellet : le foin de nos champs, tout simplement… Alors, les pellets de foin remplaceront-ils bientôt les pellets de bois pour vous chauffer ? On vous explique tout !

Des pellets de luzerne vraiment ?

Apparemment, la réponse est oui, si l’on en croit Arnaud Besnier, entrepreneur du Calvados qui vient de tester une super machine-outil, la Krone Premos… Cette machine, qui devrait être commercialisée l’année prochaine à raison de deux exemplaires, est la seule unité mobile à pouvoir transformer la paille, de la luzerne ou du foin en produit fini et commercialisable directement. James Charron, responsable commercial France pour Krone, explique au magazine Paysan Breton que l’idée originelle est de limiter les capacités de stockage des agriculteurs et de diminuer les coûts de transport pour les agriculteurs…

De la paille pour alimenter les poêles à granulés ?
De la paille pour alimenter les poêles à granulés ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment ça marche ?

Lorsque les résidus de cultures céréalières passent dans la machine, elles sont compactées 3 à 5 fois plus qu’avec une presse classique, qui atteint une densité située entre 600 et 700 kg/m3. Elle est également capable d’avaler 5 tonnes par heure à une vitesse de 1 à 3 km/h… Cela fait sept ans que Krone travaille sur cette machine-outil de 16 tonnes. Concrètement, le rouleau écrase l’andain qui est une bande continue de fourrage, de paille ou d’autres matériaux déposés au sol, et alimente le pick-up. La paille passe ensuite par un rotor d’alimentation de 80 cm de large, sans couteaux. Ceci alimente ensuite un tapis de transfert. À l’intérieur de la machine, la paille est poussée avec une pression de 2000 bars vers deux rouleaux d’un mètre de diamètre. De ces rouleaux sortent alors des pellets de 16 mm de diamètre et de longueur variable selon le réglage prédéfini. Les pellets sont ensuite acheminés vers un tamis pour les dépoussiérer. Enfin, un autre tapis envoie les pellets vers l’arrière pour les récupérer.

Des pellets de foin pour se chauffer ?

Il faudra encore quelques améliorations sur la Kone Premos et surtout connaître l’avis de ceux qui l’auront testée, car cette machine coûte la bagatelle de 500 000€. Les pellets des champs devraient coûter de 120 à 140 € la tonne et peuvent se destiner à l’alimentation des animaux bien entendu, et au paillage des élevages grâce à son haut pouvoir d’absorption. Mais également au chauffage puisque le pouvoir calorifique est élevé pour le pellet de foin ! 2.5 kilos de ces pellets seraient équivalents à 1 kilo de fioul… Si le pellet des champs venait à être produit en masse, nul doute que les clients seraient ravis.

2,5 kg (3,5 litres) de pellets de paille équivalent à environ 1 kg de fioul
2,5 kg (3,5 litres) de pellets de paille seraient équivalents à environ 1 kg de fioul. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

En 2015, le concours Lépine avait déjà récompensé une station mobile de fabrication de pellets. L’entreprise alsacienne H-Energie avait effectivement conçu une machine qui assure le broyage, le séchage et le pressage des pellets directement sur les exploitations de bois ou de vignes (avec les sarments) … Mais, avec le foin ou la paille, c’est une première.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Paysan-breton.frEntraid.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

4 commentaires

    1. Bonjour ,cela fait deux ans que j’en fait avec de la paille ancienne qui n’est plus comestible par les animaux.
      La seule chose que je remarque est qu’il y a un peu plus de cendres, mais si la densité est bonne la combustion se fait normalement .

  1. Encore faut il que les chaudières ou poêles les acceptent ? Ce qui n’est pas le cas…Mais si des fabricants se penchent sur le problème cela fera peut être baisser le prix des pellets bois….donc une bonne chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page