Innovation

Italie : cette ferme sous-marine pour récolter des fruits et des légumes veut révolutionner l’agriculture

Le projet d'Ocean Reef en 2012 était de prouver que des plantes terrestres pouvaient pousser en milieu sous-marin ! 10 ans après, le pari est largement gagné !

Imaginez quelques secondes que vous alliez récolter vos fruits et légumes, sous la mer ! De prime abord, cela semble évidemment impossible ! Pourtant l’entreprise Ocean Reef est à l’origine d’un projet original baptisé « La Ferme (ou le jardin) de Nemo… Ce projet qui a été présenté en 2012 pourrait révolutionner l’agriculture de demain ! Ce jardin extraordinaire se trouve en Italie, près de la ville de Noli, sur la côte nord-ouest du pays, en Méditerranée. Le jardin sous-marin a été imaginé par des passionnés de plongée sous-marine qui voulaient expérimenter le culture subaquatique en disposant des graines qui poussent normalement à l’air libre, sous des ballons… Les graines ont germé, la ferme de Némo est née… Et depuis 2012, elle s’est étendue !

Mais quel est donc cet étrange concept ?

Des serres aquatiques ont été installées à 8 mètres de profondeur afin d’y faire pousser toutes sortes de végétaux comestibles. Laitues, pois, fraises, les plantes sont placées sous des cloches de plastiques et n’ont donc jamais aucun contact avec l’eau salée… On appelle ce mode de culture, un mode hydroponique, les racines ne se développent pas sous terre, mais dans un liquide nutritif. Grâce aux températures constantes des fonds marins, l’eau salée s’évapore, relâche le sel concentré et devient de l’eau douce dans les serres. Les rayons du soleil, quant à eux, viennent réchauffer les serres, permettant ainsi de garder un taux d’humidité élevé, empêchant évidemment tout risque de sécheresse et donc de perte de la plante. Les serres sont ensuite reliées par des caméras et surveillées depuis la Terre, mais également par des plongeurs.

À LIRE AUSSI :  Comment recycler les feuilles mortes du jardin ?

Serait-ce une alternative à l’agriculture traditionnelle ?

La Ferme de Nemo pourrait être une alternative à l’agriculture et aider à la protection de l’environnement… Respectueux de l’environnement, Ocean Reef n’exploite ce dispositif que de juin à septembre afin de ne pas perturber le système aquatique et assure qu’elle présente aucun risque pour les espèces animales ou végétales sous-marines. Elles deviennent même des abris pour les hippocampes, en voie de disparition dans nos océans ! Ce mode de culture peut permettre de cultiver sur de plus grands espaces et d’éviter les conditions climatiques, qui parfois anéantissent les cultures. Ocean Reef souhaite prouver que les fonds marins peuvent être un lieu de culture privilégié même pour les végétaux terrestres.

Une bulle sous-marine pour cultiver des fruits et des légumes
Crédit photo : Nemo’s Garden / Capture d’écran Facebook

Dix ans après, où en est le projet ?

Les « planteurs » sous-marin ont commencé par planter des aromatiques (basilic) puis des salades, courgettes, pois, aloe vera, champignons, fraises ou haricots… Et ils ont constaté que tout poussait sous la mer ! Gianni Fontanesi, coordinateur du projet au Nemo’s Garden explique :  Chaque année, nous découvrons de nouvelles applications possibles pour les biosphères. Le jardin de Nemo est désormais un lieu d’écotourisme, de pisciculture, d’algoculture et de recherches scientifiques ! En raison de la pandémie que nous avons connue, les serres sont restées à l’abandon pendant des mois…. Une épreuve inattendue qui a permis aux concepteurs de voir que les plantes avaient continuer tranquillement à pousser, sans aucune surveillance ni aide extérieure ! Les chercheurs ont également pu constater que des hippocampes étaient venus squatter les serres sous-marines, protégés des prédateurs… Quelle chouette idée non ? Plus d’infos : nemosgarden.com

https://www.youtube.com/watch?v=BhMYAxRTTvk

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page