Innovation

Les « tests sont spectaculaires », il invente une minicentrale hydroélectrique de 1 000 W et ne paie plus d’électricité

Un ex-ingénieur en audiovisuel construit sa minicentrale hydroélectrique domestique dans son jardin et explique sa fabrication sur sa chaîne YouTube.

Avec la flambée des prix de l’électricité et du gaz qui s’annoncent en ce début d’année, nombreux sont les particuliers à tenter de produire de l’énergie gratuite. En Lozère, un certain Cristof, qui compte plus de 34 K abonnés sur sa chaîne YouTube, affirme ne plus avoir payé d’électricité depuis plus de deux ans. L’ex-ingénieur en audiovisuel est à la tête d’une minicentrale hydroélectrique qu’il a fabriquée lui-même. En y ajoutant des panneaux solaires et une batterie au lithium à sa fabrication, il est devenu une sorte de Géo Trouvetout de la production d’électricité gratuite. Il explique comment il y est parvenu. Découverte.

La minicentrale hydroélectrique de Cristof

L’homme est retraité et aime bricoler dans son jardin. Quelques années auparavant, il décide de construire une minicentrale hydroélectrique qu’il lance le 15 octobre 2019. Depuis cette date, il ne paie plus d’électricité, vit comme tout le monde avec des appareils électriques et se chauffe au bois. La production de sa minicentrale ne lui permet pas d’assurer le chauffage. Cristof avait également installé 14 panneaux photovoltaïques qui produisent 4.05 kWc, mais le petit ruisseau qui coule dans son jardin lui semblait être la source idéale pour assurer son électricité en toutes saisons. En 2017, il se lance dans la réalisation de son projet, sans vraiment savoir si il fonctionnera.

« Maintenant, il faut juste trouver une solution pour utiliser les 23Kwh/Jour d'énergie produite ! »
« Maintenant, il faut juste trouver une solution pour utiliser les 23Kwh/Jour d’énergie produite ! ». Crédit photo : cristof48 (capture d’écran YouTube)

Comment l’a-t-il fabriquée ?

Pour fabriquer sa minicentrale hydroélectrique, il a d’abord commandé les pièces sur un site américain. Dans cette optique, il a choisi une turbine et un générateur Peltron, puis des injecteurs à débit variable sur un site italien. Ensuite, il a fait fabriquer un boîtier métallique. Une fois les pièces reçues, il lui a fallu seulement 10 jours pour tout assembler. Il a ensuite aménagé la conduite forcée avec des tubes de polyéthylène de 50 mm de diamètre, sur 150 m de long et avec 64 m de hauteur de chute.

Comment fonctionne-t-elle ?

L’eau est puisée à la sortie d’une buse de voirie, puis filtrée et redirigée vers la canalisation. Lorsqu’elle arrive à la turbine, la pression est de 6.5 bars. Ce qui permet de générer un maximum de 800 W, une puissance relativement élevée qui lui garantit une parfaite autonomie. La tension qui arrive à son domicile est de 350 V. La ligne est également connectée à un onduleur solaire ainsi qu’à une batterie de 14.5 kWh de fabrication maison, conçue à partir de 1120 cellules lithium-ion de type 18 650.

Cette batterie lui assure évidemment de stocker l’énergie produite et de l’utiliser en fonction de ses besoins. En 2021, il réitère son exploit en fabriquant une nouvelle hydrolienne via une nouvelle turbine Pelton et arrive à produire 1 005 W et 23Kwh / jour d’énergie. Retrouvez tous les détails de la fabrication sur la chaîne YouTube cristof48.

Les « tests sont spectaculaires ».
Les « tests sont spectaculaires ». Crédit photo : cristof48 (capture d’écran YouTube)

Et le droit de l’eau dans tout cela ?

Cristof n’a pas eu besoin d’autorisation pour exploiter l’eau du ruisseau, car celui-ci n’est pas considéré comme un cours d’eau. Il n’apparaît sur aucune cartographie et se trouve même asséché lorsque les températures grimpent. De plus, il est situé uniquement sur des parcelles privées. Autant de facteurs qui lui épargnent la surveillance de la police de l’eau. Le droit de l’eau et les lois concernant l’exploitation des cours d’eau à des fins de production d’énergie sont régis par le livre V du Code de l’Énergie.

La loi du 16 octobre 1919 stipule que « nul ne peut disposer de l’énergie des marées, des lacs et des cours d’eau […] sans une concession ou une autorisation de l’État » (article L.511-1 du Code de l’énergie). Pour les centrales hydroélectriques de moins de 4.5 MW qui sont généralement fabriquées par des particuliers, une autorisation environnementale délivrée par la préfecture est requise. Lorsqu’elle est acquise, cette autorisation est habituellement donnée pour une durée limitée et sera donc à renouveler. Renseignez-vous auprès de la préfecture de votre département avant d’utiliser l’eau d’un ruisseau ou d’une rivière, c’est plus prudent !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

7 commentaires

  1. Bonjour,
    Dans le tableau présenté dans votre vidéo autour de la 19ème minutes on devrait obtenir 1860 W et non pas 2860 ce qui ferait un rendement de 51 %.
    Et félicitations pour votre site
    Cordialement

  2. Bonjour. Heureusement, qu’il existe des personnes comme vous. Cela permet de se désolidariser des lobbyes de l’énergie. Le problème, pour un néophyte comme moi, on ne sait pas comment s’y prendre. Avez vous une notice de montage. Bonne continuation

  3. Bien malheureusement comme chaque jour. La Co…….ie du jour. Demain avec mes 2500 hamsters avec leur cage d’écureuil relié à la vielle dynamo de ma 4 chevaux, je pourrai recharger mon portable gratos. Pauvre France pays où il n’y a pas assez d’Oscars de la Con….ie a délivré aux médias, premiers virus de France, dont bien malheureusement l’antidode n’est pas prêt d’être trouvé. Sauf moi qui est totalement étanche a toutes les Con……les que je regarde pour piquer ma crise de rigolade chaque jour.

  4. Bonjour Cristof,

    Ingénieux, bravo…
    J’ai un besoin d’electricité pour une petite ferme.j’ai compris que c’est plus difficile en bord de mer, c’est mon cas.
    J’aimerai rentrer en conract avec vous pour pousser la réflexion.
    Merci

    Olivier

  5. J’ai un terrain avec un dénivellé de 65 m Je prévois de réaliser deux mares de 200 m3 aux deux extremités du terrain
    récuperer les eaux de pluie pour compenser les pertes et évaporations alimenter les mares et conserver le volume d’eau nécessaire puis utiliser des panneaux voltaiques pour remonter l’eau de la mare inférieure pendant leur production puis exploiter par une mini centrale hydraulique pour produire l’electricité au moments de consommation cdt patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page