Innovation

L’invention du « Cuiseur Passif », un gadget (libre et gratuit) pour cuire les pâtes avec moins d’électricité ou de gaz

Cuire les pâtes hors du feu, vous le faites peut-être déjà, mais Barilla vient d'attester que la cuisson passive était désormais un mode de cuisson écologique et économique !

Pour cuire des pâtes, il faut les plonger dans l’eau bouillante, puis les laisser cuire pendant 8 minutes si vous les aimez al dente, ou 10 minutes environ si vous les souhaitez fondantes… En théorie donc ! À titre personnel, nous avons toujours cuit les pâtes d’une autre manière, et ainsi utilisé la cuisson passive sans le savoir. Dès que l’eau bout, nous plongeons les pâtes, attendons une nouvelle ébullition puis recouvrons la casserole d’une assiette enfermée dans un torchon et sortons la casserole du feu… Cette théorie de cuisson passive des pâtes a été proposée par le Nobel de physique italien Giorgio Parisi et a déclenché quelques polémiques. Pourtant, Barilla, grande marque de pâtes en tous genres, vient de valider cette théorie et sort le « Passive Cooker » ou « « Cuiseur Passif » en français, un petit appareil connecté pour la cuisson passive de vos pâtes ! Découverte.

Pourquoi une cuisson passive des pâtes ?

Giorgio Parisi, en septembre dernier, s’est attiré les foudres des puristes en relançant une technique qui date du XIXᵉ siècle pour tenter de gagner quelques euros sur sa facture d’électricité… La cuisson passive des pâtes permet effectivement de couper le gaz ou l’électricité et de gagner quelques minutes d’énergie à chaque cuisson… Pour ceux qui mangent des pâtes au quotidien ou presque, ce sont donc de réelles économies à la fin de l’année ! La technique de Parisi ressemble fortement à celle que nous utilisons depuis toujours, puisqu’il conseille de mettre les pâtes dans l’eau bouillante, puis deux minutes après, d’éteindre le feu, et de couvrir la casserole d’un couvercle. Le temps de cuisson est en conséquence égal à ce qui est indiqué sur le paquet, mais sans feu et avec couvercle !

Le « Cuiseur Passif » L'appareil fonctionne en se connectant avec une application mobile dédiée.
Le « Cuiseur Passif ». L’appareil fonctionne en se connectant avec une application mobile dédiée. Crédit photo : Barilla

Barilla vient aussi de valider la cuisson passive !

Selon la marque de pâtes mondialement connue, et malgré l’offuscation des puristes mangeurs de pâtes, la cuisson passive réduirait de 80 % les émissions de CO₂ et permettrait d’économiser sur la facture d’énergie. Pour valider sa théorie, Barilla vient même de développer un petit appareil dédié, le « Cuiseur Passif » ! Un dispositif qui vise à optimiser la cuisson passive pour des pâtes parfaitement cuites, sans énergie ou presque… Le « Cuiseur Passif », encore à l’état de prototype, est de ce fait proposé en open source, et peut donc être imprimé en 3D, mais également modifié ou perfectionné par des makers bénévoles !

Fabriquer son « Cuiseur Passif » c’est possible…

Barilla fournit alors des explications, avouons-le, particulièrement techniques pour fabriquer votre « Cuiseur Passif ». Il vous faut une imprimante 3D évidemment, mais également un kit avec un capteur de température, un circuit Arduino et des piles AAA. Ensuite, le « Cuiseur Passif » fonctionne grâce à une application disponible gratuitement sur Android ou Apple.

Le Cuiseur Passif est un objet connecté composé d'un boîtier imprimé en 3D, un filament 100 % biodégradable, des piles AAA écologiques, un capteur de température et une carte Arduino.
Le Cuiseur Passif est un objet connecté composé d’un boîtier imprimé en 3D, un filament 100 % biodégradable, des piles AAA écologiques, un capteur de température et une carte Arduino. Crédit photo : Barilla

Comment ça marche ?

La première étape consiste à faire bouillir votre eau avec un couvercle pour un gain de temps et d’électricité. Dès l’ébullition, plongez vos pâtes dans l’eau puis après deux minutes, éteignez le feu sous la casserole… Posez un couvercle, puis le « Cuiseur Passif » sur ce dernier… Vous devrez auparavant sélectionner votre type de pâtes, et le Passive Cooker vous informera par notification dès que vos pâtes cuites passivement seront prêtes à être égouttées ! Une drôle d’invention, heureusement en Open Source, qui remet au goût du jour une technique finalement déjà très utilisée. Enfin, si vous avez l’âme d’un maker, vous pouvez toujours essayer de le fabriquer (Fichier Open Source / Instructions d’assemblage). Plus d’informations : barilla.com

Source
Lepetitjournal.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. C’est maginifique de faire croire aux citoyens lambda que la pollution carbonique c’est de leur fait.La casserole CO2 est pleine prete a deborder donc vite passons a la cuisson passive et bientot un four solaire non?
    Je m’en vais baisser le chauffage et preparer un cassoulet froid , les industriels auront toujours besoin eux de consommer et polluer d’avantage, donnons leur notre liberté.

  2. Et si t’a des panneaux solaires chez toi la conso électriques tu t’en branle et tu fais un doigt au gouvernement et a edf

  3. A la retraite, cuire de cette façon est très économe , j’ai essayé sa marche super bien. Idem pour le riz…. Le tout c’est de bien gardé étanche le réceptacle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page