L’invention d’un matériau plus transparent que le verre (95 %) qui rafraichit l’intérieur des maisons

En Allemagne, un groupe de recherche a créé un nouveau métamatériau qui a la particularité d’être plus transparent que le verre. Cela en fait un élément pouvant contribuer à la régulation de la lumière et de la température intérieure des bâtiments.

Il s’agit d’une percée qui pourrait aider à réduire la consommation énergétique des bâtiments. Des chercheurs de l’Institut allemand de technologie de Karlsruhe (KIT) affirment être parvenus à mettre au point un matériau révolutionnaire. Celui-ci exploiterait efficacement la lumière du soleil à des fins de chauffage, de climatisation et d’éclairage pour l’intérieur des bâtiments. Pour décrire leur travail, l’équipe de recherche a publié récemment un article dans la revue Nature Communications. Fait intéressant, le nouveau matériau possède un indice de transmission spectrale visible supérieur à celui du verre traditionnel, soit de 95 % contre 91 % pour ce dernier et serait capable de diffuser 73 % de la lumière solaire incidente.

Une solution durable

Le métamatériau a été développé afin de réduire l’empreinte carbone des bâtiments. En effet, le chauffage, l’éclairage artificiel et la climatisation figurent parmi les principales sources de consommation d’énergie de ces derniers. Le recours à des technologies passives, c’est-à-dire dont la consommation énergétique est nulle, constitue ainsi une approche pouvant aider à atteindre cet objectif. Selon les scientifiques du KIT, leur invention concerne une solution durable qui procure un climat intérieur plus confortable. De plus, elle est autonettoyante. Le nouveau matériau pourrait servir pour remplacer les plafonds et les murs de verre traditionnels qui ont effectivement l’inconvénient d’être énergétiquement peu efficaces.

Schématisation des métamatériaux multifonctions microphotoniques (PMMM) pour une gestion intégrée de la lumière, de la chaleur et de l'auto-nettoyage.
Schématisation des métamatériaux multifonctions microphotoniques (PMMM) pour une gestion intégrée de la lumière, de la chaleur et de l’auto-nettoyage. Crédit photo : Gan Huang et al / KIT

Des pyramides microscopiques en silicone

Le métamatériau qui se présente sous la forme d’un film microphotonique multifonctionnel (PMMM), a vu le jour grâce à des recherches menées au sein de l’Institut de technologie des microstructures (IMT) et du Light Technology Institute (LTI) du KIT. Il se compose d’un polymère aux propriétés multiples et intègre des pyramides microscopiques en silicone dont la taille équivaut à un dixième du diamètre d’un cheveu. Grâce à cette conception, le film réunit plusieurs avantages. Il est capable de diffuser la lumière de manière plus efficace et possède une excellente propriété de refroidissement radiatif tout en faisant preuve d’un degré de transparence élevé.

Diverses utilisations possibles

Par ailleurs, il s’avère que le nouveau matériau possède des propriétés superhydrophobes comparables à celles d’une feuille de lotus. Cela permet d’éliminer automatiquement la saleté présente à sa surface vu que l’eau s’accumule sous forme de gouttelettes. Bien sûr, cette propriété autonettoyante prolonge la durée de vie du film et réduit significativement les coûts d’entretien.

Plate forme de test de la chambre d'essai de refroidissement avec un toit en verre et un toit en PMMM.
Plate forme de test de la chambre d’essai de refroidissement avec un toit en verre et un toit en PMMM. Crédit photo : Gan Huang et al / KIT

« Le matériau peut simultanément optimiser l’utilisation de la lumière du soleil à l’intérieur, fournir un refroidissement passif et réduire la dépendance à l’égard de la climatisation. La solution est évolutive et peut être intégrée de manière transparente dans les plans de construction de bâtiments et de développements urbains respectueux de l’environnement », a expliqué le Dr. Gan Huang de l’IMT. Plus d’infos : kit.edu. Cette innovation peut-elle révolutionner le secteur des constructions passives selon vous ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
nature.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans le journalisme en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page