Lion Lights, un système solaire pour protéger le bétail des prédateurs, lauréat du prix des jeunes inventeurs 2023 (EPO)

Au Kenya, la population de lions a chuté de manière alarmante. Découvrez comment Lion Lights, l'invention ingénieuse de Richard Turere, utilise l'éclairage pour protéger les troupeaux tout en préservant l'espèce en voie de disparition.

La faune indigène n’est évidemment pas semblable dans tous les pays du monde. Si, en France, nous cherchons par exemple à protéger les troupeaux du loup, ce n’est pas réellement similaire en Afrique. Sur ce continent au climat chaud, les autochtones cherchent aussi à protéger leurs troupeaux, mais plutôt d’autres prédateurs de grande envergure : les lions. Au Kenya, Richard Turere, lauréat du Prix Jeunes Inventeurs 2023 de l’Office européen des brevets (EPO), a justement inventé un système novateur appelé Lion Lights. Cette invention, établie à partir d’un système d’éclairage, vise à dissuader les lions d’attaquer le bétail dans les enclos, sans pour autant les tuer. La population de lions est passée de 15 000 à seulement 2 500 en 20 ans dans le pays. L’invention de Richard Turere pourrait donc aider à la préservation de l’espèce. Découverte.

D’où lui est venue l’idée de cette invention ?

Richard Turere est membre de la communauté Maasai de Kitengela et, toute sa vie d’enfant, il a dû aider ses parents à protéger le bétail contre les attaques de lions. En grandissant, il a pris conscience que l’éradication du lion n’était pas la meilleure solution, car cela menaçait l’équilibre écologique du pays. En revanche, il fallait quand même parvenir à protéger les troupeaux, qui sont parfois le seul revenu ou moyen de se nourrir de ces peuples indigènes. C’est dans ce contexte que Turere a commencé à concevoir un système d’éclairage automatisé capable de simuler la présence humaine pour dissuader les lions.

Richard Turere, lauréat du prix des jeunes inventeurs 2023, un concours d'invention organisé par l’Office européen des brevets (EPO).
Richard Turere, lauréat du prix des jeunes inventeurs 2023, un concours d’invention organisé par l’Office européen des brevets (EPO). Crédit photo : EPO

Comment fonctionne son invention ?

Initialement, Turere a constaté que la simple présence humaine avec une lampe de poche suffisait à éloigner les lions des écuries. S’appuyant sur cette observation, il a entrepris de créer un système plus sophistiqué. Utilisant l’énergie solaire et, parfois, l’énergie éolienne en complément, le système Lion Lights utilise des séquences lumineuses uniques programmées pour éviter que les lions n’apprennent des modèles prévisibles. Placées autour des enclos, les lumières imitent le mouvement humain, parvenant ainsi à effrayer les lions et à les maintenir à distance du bétail. En 2013, il a aussi créé une association autour de son invention, afin de récolter des fonds pour la déployer dans tout le pays.

Une invention salvatrice pour lutter contre les prédateurs

Depuis le lancement de Lion Lights en 2013, l’inventeur a pu faire profiter de son invention à près de 2 000 foyers et a étendu son dispositif à d’autres pays, eux aussi touchés par les attaques de lions. La Tanzanie, le Botswana, la Namibie, l’Argentine et l’Inde accueillent ainsi également le Lion Lights. L’impact positif va au-delà de la protection des lions, car le système s’est révélé efficace pour dissuader divers prédateurs, notamment léopards, pumas, hyènes et éléphants. Cette approche locale a contribué à augmenter la population de lions au Kenya, offrant ainsi un modèle de conservation durable.

Son invention permet de réduire les conflits entre l'homme et la faune sauvage et contribue à accroître la population de lions au Kenya.
Son invention permet de réduire les conflits entre l’homme et la faune sauvage et contribue à accroître la population de lions au Kenya. Crédit photo : EPO

Une invention saluée par de nombreux acteurs

L’histoire inspirante de Turere a captivé l’attention des conférences TED, où il a partagé sa vision à l’âge de 13 ans. Bénéficiant d’une bourse d’études, il a poursuivi ses études et obtenu un diplôme en défis mondiaux et conservation de la faune. Turere, avec son parcours remarquable, souhaite inspirer d’autres jeunes à croire en leur capacité à apporter des changements significatifs, indépendamment de leur contexte. L’invention de Turere n’est pas seulement une réponse locale aux conflits homme-faune, mais elle s’inscrit également dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. En savoir plus : epo.org. Que pensez-vous de cette invention ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Epo.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page