Innovation

Lupys : un bras de recharge électrique pour les rez-de-chaussées urbains

Il n'est pas toujours évident de brancher sa voiture quand on vit en ville, et les fils qui passent sur le trottoir peuvent être dangereux pour les piétons. ​Un entrepreneur belge tente de remédier à ce problème avec LUPYS

On l’a déjà vu à maintes reprises, l’essor des voitures électriques n’est un secret pour personne. Elles sont de plus en plus présentes dans notre paysage et les autorités françaises n’en finissent plus de proposer des aides à la conversion, à l’achat…

Mais lorsque l’on habite en ville, dans un appartement ou une maison, il n’est pas toujours aisé de brancher sa voiture. Et on doit s’en remettre aux prises électriques publiques, qui ne sont pas toujours en bas de chez soi.

Même si, techniquement, il est possible de brancher sa voiture chez soi, le fil, s’il barre le passage des piétons sur le trottoir, est évidemment interdit. Un entrepreneur belge lance LUPYS, une borne de recharge rétractable pour maisons mitoyennes. Présentation.

Lupys : un bras de recharge électrique pour les rez-de-chaussées urbains
Crédit photo : Alexandre pour Neozone

LUPYS, c’est quoi ?

LUPYS est l’acronyme de Line UP Your Street. Cette borne offre un point de charge sur votre devanture, mais sans gêner le passage des piétons. En fait, elle se présente comme une gouttière sur la façade de la maison, et passe donc inaperçue. Pour l’utiliser, il suffit de déplier un bras pour brancher la prise, puis de le relever jusqu’à 3 mètres de haut pour laisser passer les piétons sous le câble. Ce projet est une innovation de la société S-Droom, dirigée par l’architecte et urbaniste Danny Vaes.

Pourquoi cette borne ?

Le dirigeant explique qu’il a lui-même été confronté à ce genre de problème dans sa ville de résidence, Hasselt. Pour lui, la borne la plus proche était à 500 m de son domicile. Ce qui n’est pas insurmontable, mais pénible lorsqu’il pleut et surtout aléatoire puisque on ne sait jamais si quelqu’un a déjà branché son véhicule. C’est de ce besoin particulier que naît LUPYS.

À LIRE AUSSI :
Avec sa baisse de prix, la Tesla Model 3 est désormais éligible au bonus écologique maximal

Cela fonctionne aussi pour les vélos

Danny Vaes a également optimisé sa borne en ajoutant quelques fonctionnalités supplémentaires: Lupys peut donc recharger un vélo, un scooter électrique ou une trottinette. Et ce n’est pas tout, puisqu’elle peut ensuite servir de poteau d’éclairage à LED.

Enfin, la borne intègrera également une batterie rechargeable et des panneaux solaires. Cette borne se destine aux maisons mitoyennes, très présentes en Belgique. Dans l’imagination de Vaes, l’achat se ferait par les deux propriétaires, qui pourraient donc partager la charge.

En Belgique, aucun permis de construire n’est nécessaire pour installer une borne de recharge électrique. Il faut seulement obtenir l’approbation de la ville.

Et en France ça se passe comment ?

Lorsque vous êtes propriétaires d’une maison individuelle, vous pouvez faire installer une borne de recharge homologuée. Attention, elle devra être installée par un professionnel qualifié; vous risquez sinon de ne pas être assuré en cas de problème avec la borne que vous aurez installé vous-même.

Lupys : un bras de recharge électrique pour les rez-de-chaussées urbains
Crédit photo : Lupys

Dans une copropriété, il existe un « droit à la prise »: c’est le décret n° 2020-1720 du 24 décembre 2020. Vous pouvez donc demander à votre syndic l’installation d’une borne de recharge dans la résidence, à condition que le parking soit clos et couvert. Depuis 2017, les copropriétés nouvelles doivent pré-équiper la moitié des places de parking s’il dispose de 40 places… Et 75% des places, au-delà de 40 places.

Source
gocar.be

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page