Mill : un ancien ingénieur d’Apple invente une poubelle qui transforme les déchets en nourritures pour les poules

Les déchets alimentaires dégagent de mauvaises odeurs lorsqu'ils sont jetés. Avec un déshydrateur alimentaire, vous réduisez vos déchets et éliminez les odeurs dans votre cuisine.

Dans notre vie quotidienne, nous rencontrons tous de petits problèmes avec nos déchets alimentaires. Pour éviter les mauvaises odeurs, nous pourrons composter nos déchets alimentaires si nous possédons un jardin. En appartement, c’est également possible, mais un peu plus compliqué, car il faut utiliser le compost par la suite. La seule solution pour éviter les mauvaises odeurs est d’éliminer les déchets au fur et à mesure, soit de descendre aux poubelles plusieurs fois par jour ! Avec l’invention de la poubelle futuriste, Mill, par un ancien ingénieur d’Apple, tout pourrait changer et vous faciliter cette tâche répétitive. On vous explique comment ça fonctionne.

La poubelle Mill, qu’est-ce que c’est ?

Mill est une poubelle qui va ainsi empêcher vos ordures de dégager de mauvaises odeurs, mais qui va aussi les transformer en nourriture pour les poules. Bon, on vous l’accorde, il faudra pouvoir céder votre nourriture pour poules, une fois le processus de transformation effectué. Inventée par Matt Rogers, ancien ingénieur d’Apple et cofondateur de Google Nest, la poubelle Mill transforme tous vos déchets alimentaires (poissons, viandes, pelures, os, épluchures, etc.). Elle réduit aussi les filtres à café ou serviettes en papier en nourriture pour les poules.

Une poubelle équipée d'un double filtre contre les mauvaises odeurs.
Une poubelle équipée d’un double filtre contre les mauvaises odeurs. Crédit photo : Mill

Comment fonctionne cette poubelle Mill ?

D’apparence, elle ressemble à une poubelle ordinaire et s’utilise comme une poubelle. Il suffit donc de jeter ses déchets au fur et à mesure et ceux-ci seront enfermés dans une cuve étanche. Une fois la cuve pleine, il suffira d’enclencher le processus. Les restes alimentaires vont en conséquence être séchés puis broyés et former une poudre riche en nutriments et vitamines. La déshydratation et le broyage des déchets se déroulent la nuit pour éviter les odeurs âcres. La poubelle Mill se dote d’un filtre à charbon de bois de coco, empêchant votre cuisine d’empester.

La poubelle Mill est déjà disponible avec un abonnement, aux États-Unis. Une fois inscrit, vous recevez votre poubelle et pourrez programmer les ramassages de la poudre qui est, par la suite, redistribuée à des éleveurs de poules. Mais si vous avez un voisin doté d’un poulailler, il sera ravi d’en profiter ! Plus d’informations ? Rendez-vous sur le site Mill.com.

La poubelle sèche les restes et les broie en aliments riches en nutriments pour les poules.
La poubelle sèche les restes et les broie en aliments riches en nutriments pour les poules. Crédit photo : Mill

En France, cela existe déjà et sans abonnement !

Depuis bientôt deux ans, nous utilisons un déshydrateur alimentaire et il est devenu un élément indispensable dans notre cuisine. Tous nos déchets alimentaires passent désormais par le FoodCycler. Notre poubelle ménagère ne reçoit finalement plus grand-chose puisque tous les emballages filent dans la poubelle jaune. Grâce au déshydrateur dans lequel nous jetons nos restes alimentaires, filtres à café rempli de marc et épluchures de légume, un sac-poubelle de 50 l nous suffit hebdomadairement. Et notons par ailleurs qu’il ne dégage aucune odeur. Aussi, nous réduisons notre volume d’ordures et notre impact carbone de 4. Mélangée avec du terreau, la poudre obtenue nous servira au jardin pour nourrir nos thuyas et plantes diverses. Nous avons pour habitude de lancer le processus durant la nuit afin de consommer moins d’énergie. Ce qui ne pose aucun problème puisqu’il s’avère très silencieux. C’est un investissement d’environ 500 €, mais qui s’avère très efficace. En effet, il nous permettra de réellement économiser lorsque les poubelles seront taxées au poids ou au volume.

Meilleure Vente n° 1

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

3 commentaires

  1. Pour le particulier Aucun intérêt cette poubelle à moins de passer son temps à gâcher de la nourriture. Peut être une solution pour les cantines et restaurants

  2. Je propose pour un investissement de 50 €, une technologie éprouvée depuis des milliers d’années : le composteur.
    Pas de déchets électroniques, pas de livraison depuis l’autre bout de la planète et un apport nutritif certain pour vos espaces verts contrairement à ces chips de légumes séchées !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page