Panneau solaire : les réflecteurs spatiaux SOLSPACE pour produire de l’énergie le matin et à la tombée de la nuit

Au début et à la fin de la journée, les réflecteurs en orbite redirigeront la lumière du soleil vers les futurs grands parcs solaires terrestres. Ce qui permettra de maximiser la production d’énergie propre, en vue d’éliminer la dépendance à l’égard des combustibles et énergies fossiles. C’est l’objectif de ce projet révolutionnaire, financé par l’Union européenne.

Face aux défis écologiques et énergétiques actuels, il s’avère crucial de stimuler la production d’énergie renouvelable et à faible émission. Aujourd’hui, les systèmes photovoltaïques figurent parmi les technologies les plus répandues dans le monde pour générer de l’électricité décarbonée. Ils sont plus accessibles en termes de coût et de logistique. Ils ont cependant l’inconvénient d’être intermittents et de dépendre du niveau d’ensoleillement pour bien fonctionner.

En vue d’améliorer la fourniture des services énergétiques propres mondiaux, un groupe de chercheurs de l’Université de Glasgow, en Écosse, pourrait avoir la solution à ce problème d’intermittence. À travers son projet SOLSPACE, il entend déployer des réflecteurs satellitaires solaires ultralégers en haut orbite héliosynchrone afin de dévier la lumière du soleil vers les parcs solaires à grande échelle, en particulier le matin et le soir. Ce qui pourrait optimiser la production d’énergie photovoltaïque à toute heure de la journée. Décryptage.

La production d'énergie solaire serait augmentée grâce à des satellites réfléchissant la lumière du soleil.
La production d’énergie solaire serait augmentée grâce à des satellites réfléchissant la lumière du soleil. Crédit photo : Andrea Viale (University of Glasgow)

Ce que promettent ces réflecteurs satellitaires

Dirigée par le professeur Colin McInnes, cette équipe de scientifiques prévoit de placer d’immenses réflecteurs solaires dans l’espace pour maintenir l’angle entre le plan orbital et la direction du Soleil quasiment constant. Concrètement, chaque satellite devrait suivre le même trajet que la Terre chaque jour et déplier un réflecteur hexagonal d’une superficie de 162 380 m². En les installant à environ 900 km de la surface terrestre, ces énormes miroirs pourraient éclairer une zone de 10 km² pendant approximativement 17 minutes à chaque passage.

Ces chercheurs estiment que chaque réflecteur pourrait permettre de produire une quantité d’énergie supplémentaire de 34 à 36 MWh à chaque passage. Cela augmenterait ainsi considérablement la capacité de production d’électricité de futures grandes centrales solaires à travers le monde. Cette optimisation se passerait au début et à la fin de la journée, lorsque la demande d’électricité est la plus élevée. Si ce projet se déroule avec succès, la dépendance des producteurs d’électricité aux combustibles fossiles pourrait complètement être résolue.

Des trains de satellites pour réfléchir la lumière du soleil afin d'augmenter la production d'énergie sur Terre.
Des trains de satellites pour réfléchir la lumière du soleil afin d’augmenter la production d’énergie sur Terre. Crédit photo : Andrea Viale (University of Glasgow), NASA (for Earth texture)

Un projet financé par l’Union européenne

Le programme d’amélioration des services énergétiques propres mondiaux SOLSPACE a obtenu une subvention avancée du CER, d’un montant de 2,5 millions d’euros pour cinq ans de recherche. Au cours des travaux dirigés par le professeur McInnes, un thème de recherche particulier est attribué à chacun des chercheurs participants. Le docteur Onur Çelik étudie les nouvelles familles d’orbites pour les réflecteurs solaires satellitaires. Le docteur Andrea Viale évalue les stratégies les mieux adaptées pour contrôler activement l’orientation de ces dispositifs afin que la lumière du soleil puisse être bien redirigée vers les fermes solaires ciblées.

Représentation des miroirs dans l'espace pour réfléchir la lumière solaire vers les fermes photovoltaïques.
Représentation des miroirs dans l’espace pour réfléchir la lumière solaire vers les fermes photovoltaïques. Crédit photo : Andrea Viale (University of Glasgow), NASA (for Earth texture)

Le docteur Litesh Sulbhewar étudie la conception et la fabrication des réflecteurs eux-mêmes en tenant compte du coût de leur lancement. En effet, ces systèmes devraient être extrêmement fins, légers et modulaires, mais aussi de grande taille pour réfléchir le maximum de rayons solaires. Le docteur Temitayo Oderinwale est chargé d’analyser les aspects économiques du projet. La baisse des coûts de livraison des matériaux dans l’espace devrait aider à réussir le déploiement de cette nouvelle infrastructure énergétique spatiale. Tout cela vise à répondre à la demande croissante d’électricité propre à l’échelle mondiale.

Les travaux effectués jusqu’à présent

Selon ces scientifiques, ils ont déjà réalisé quelques tâches importantes, ils ont, en effet, estimé l’énergie que les réflecteurs solaires spatiaux pourrait fournir. Ils ont étudié l’ensemble des actionneurs permettant de les orienter en orbite et ont réfléchi à une conception modulaire et évolutive pour ces dispositifs. Ils ont également analysé la viabilité économique du concept. Il est bon de noter que tous ces travaux ont été regroupés dans une architecture de référence unique. Plus d’informations : Cordis.europa.eu. Que pensez-vous de ce projet ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
gla.ac.ukcordis.europa.eu

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Un commentaire

  1. Projet intellectuellement intéressant mais quelle portion de l’Energie collectée arrivera-t-elle ? Quid des avions qui passeraient dans le champ ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page