Potentiel solaire : Google dévoile un outil pour vous aider à positionner au mieux vos panneaux photovoltaïques

Google lance une API (interface de programmation d'application) qui permet aux entreprises d’estimer la production d’énergie solaire en se basant sur des données énergétiques et environnementales. Une solution qui vise à accélérer la transition vers cette forme d’énergie qui est à la fois propre et renouvelable.

La firme de Mountain View a lancé le projet Sunroof en 2015. Il s’agit d’un outil en ligne qui permet aux propriétaires de déterminer si leur maison est idéale pour l’énergie solaire et si les économies potentielles valent l’investissement. Pour y parvenir, la solution, découlant d’une initiative lancée par l’ingénieur informatique Carl Elkin, exploite les données sur la localisation, l’ensoleillement et la navigation (Google Maps).

Un outil conçu principalement pour les entreprises

Dévoilée lors de l’événement Google Cloud Next en août dernier, Solar API est la nouvelle suite d’API visant à fournir des informations en temps réel sur le potentiel solaire aux professionnels des énergies renouvelables. Selon un communiqué publié par ce géant de l’Internet, le nouvel outil a été lancé pour répondre aux besoins croissants en matière d’énergie solaire. « L’énergie solaire représente deux tiers de l’augmentation prévue de la capacité mondiale en matière d’énergies renouvelables en 2023. En fait, nous avons constaté que l’intérêt pour les recherches sur l’énergie solaire sur les toits a augmenté de 60 % l’année dernière sur Google », peut-on lire dans le document.

Une application pour déterminer le potentiel solaire des bâtiments.
Une application pour déterminer le potentiel solaire des bâtiments. Crédit photo : Google Maps Platform (capture d’écran vidéo YouTube)

Une interface plus aboutie

À travers cette nouvelle plateforme, Google met à la disposition des utilisateurs des « données sur la configuration des bâtiments, des toits, des ombrages et des panneaux couvrant plus de 320 millions de bâtiments dans 40 pays ». Parmi ces pays figurent la France, les États-Unis et le Japon. Il faut savoir que Solar API a été développée en s’appuyant sur le projet Sunroof lancé il y a quelques années. La nouvelle API utilise notamment des cartes plus détaillées et des ressources informatiques plus puissantes. Elle s’adresse aussi bien aux plateformes en ligne spécialisées dans l’énergie solaire qu’aux installateurs et aux fabricants d’équipements solaires. Quoi qu’il en soit, Solar API peut être utilisée par toute personne désireuse de connaître le potentiel solaire d’une adresse donnée.

Contribuer aux efforts visant à réduire nos émissions de carbone

Avec ce nouveau produit de Google, il n’est donc plus nécessaire de se déplacer pour évaluer le potentiel de production solaire d’une maison. Un concept qui permet non seulement d’économiser du temps, mais aussi de l’argent. Selon la firme, cela accélèrera le déploiement de l’énergie solaire en facilitant la tâche des clients, des vendeurs et des installateurs. À travers ce projet innovant, le numéro un mondial des moteurs de recherche ambitionne d’aider « les individus, les villes et les partenaires à réduire collectivement 1 gigatonne de leurs émissions de carbone par an d’ici 2030 ». Que pensez-vous de cette innovation ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
cloud.google.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page