Innovation

Qaptis : l’invention d’une technologie qui récupère le CO₂ directement à la sortie du pot d’échappement des camions

Cette nouvelle technologie de collecte de CO₂ pourrait réduire de 90 % l’empreinte carbone des camions de fret. Celle-ci est actuellement soumise à des tests pilotes chez une entreprise de transport de marchandises, basée à Tolochenaz, en Suisse.

D’après l’Office fédéral de la statistique, les camions de fret en circulation sur les territoires suisses rejettent chaque année plus d’un million de tonnes de CO₂. Ce chiffre reste élevé malgré la hausse du nombre des camions électriques dans le pays. D’ailleurs, quelque 86 455 camions à moteur thermique circulent toujours dans l’Union européenne. La décarbonation de ce secteur nécessite encore beaucoup d’efforts de la part de toutes les parties prenantes (transporteurs, constructeurs automobiles, équipementiers et gouvernements). Pour y arriver, les systèmes de capture du dioxyde de carbone produit par ces véhicules lourds pourraient grandement aider l’UE. Dans ce contexte, l’entreprise Qaptis (dérivée de l’EPFL) a mis au point une technologie de collecte de CO₂ contenu dans le pot d’échappement des camions de fret. Elle est actuellement en attente des résultats des essais d’un prototype effectués chez un transporteur local. Apprenez-en plus sur cette innovation à travers cette rubrique.

Les caractéristiques de ce dispositif de décarbonation

Cette technologie a été créée au laboratoire d’ingénierie des procédés industriels et des systèmes énergétiques de l’École polytechnique fédérale de Lausanne, en Suisse. Elle repose sur le principe de transformation du CO₂ de l’état gazeux à l’état liquide. Elle nécessite peu d’énergie pour fonctionner, ce qui fait d’elle une solution respectueuse de l’environnement. Ainsi, les camions à moteur à combustion pourraient être équipés de ce système. Lorsque le dioxyde de carbone est capturé, il est immédiatement refroidi. Il passe ensuite à travers un adsorbant en poudre afin de le séparer des autres gaz tels que l’oxygène et l’oxyde d’azote.

Le principe de fonctionnement de Qaptis, récupérer le CO2 des gaz d'échappement pour les liquéfier et les stocker.
Le principe de fonctionnement de Qaptis : récupérer le CO₂ des gaz d’échappement pour les liquéfier et les stocker. Crédit photo : Qaptis (capture d’écran vidéo YouTube)

Une fois l’adsorbant saturé, on le chauffe avec la chaleur générée par le moteur à combustion du véhicule. Ce processus permet de libérer le dioxyde de carbone, qui est ensuite liquéfié et comprimé à l’aide de turbocompresseurs. Le CO₂ liquide (moins volumineux) est plus facile à stocker. Selon Théodore Caby, cofondateur et directeur de Qaptis, cette entreprise a réussi à transférer cette technologie de base du laboratoire à l’industrie. Un prototype est actuellement installé chez un transporteur de fret local. L’entreprise prévoit de commencer la phase de démonstration du premier dispositif de collecte de CO₂ installé sur un camion d’ici à la fin de 2024.

La réutilisation du dioxyde de carbone stocké

Le dioxyde de carbone capturé et stocké a diverses applications, notamment dans la production de matériaux de construction, d’engrais, d’énergie et de carburants de synthèse. Dans ce projet, Qaptis envisage de l’utiliser dans le développement des e-carburants. Le CO₂ liquide sera placé dans un réservoir situé derrière la cabine du camion. Sa vidange pourra être effectuée lors du retour du véhicule au terminal de fret. D’après Théodore Caby, les transporteurs de fret locaux sont la première cible de l’entreprise. Mais avec le temps, si tout se passe comme prévu, il sera possible de créer un système de récupération de CO₂ auprès des stations-services afin que tous les automobilistes puissent utiliser cette technologie.

Où en est-il maintenant ce projet ?

Ce spin-off suisse a franchi une étape importante dans ses travaux de recherche et de développement en achevant le prototype de son système de capture de CO₂. Ce dernier est fonctionnel, bien qu’il soit encore trop encombrant. Après les premiers essais auprès de l’un des partenaires de Qaptis, il est aujourd’hui testé à Tolochenaz, en vue d’optimiser sa conception et ses performances. Cette innovation pourrait être miniaturisée dans quelques mois pour être installée sur des véhicules existants. De nombreuses itérations hors laboratoire devraient ainsi être effectuées afin de rendre ce dispositif applicable dans des conditions réelles. Plus d’informations : EPFL. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
actu.epfl

Tsiory Laurence

Titulaire de Licence en communication et en langue française, j’exerce le métier de rédactrice francophone web depuis une dizaine d’années. Avant de rejoindre l’équipe de rédaction de Neozone, j’ai collaboré avec quelques agences de communication web locales, ce qui m’a permis de consolider mon expérience et mes connaissances en matière de création de contenus web. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris afin de vous fournir des informations, des solutions, des conseils ou des idées pour nous faire avancer. Je suis capable de traiter divers thèmes, mais je préfère surtout les sujets autour de l’innovation, de la technologie, du voyage, de l’immobilier et des actualités en général. À travers les articles que je rédige pour Neozone, j’espère vous faire connaître des inventions et des produits utiles au quotidien, ainsi que des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’Homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficace. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Un commentaire

  1. Interessant mais…
    Quel est le bilan énergétique du kg de CO2 capturé ?
    Refroidissement, séparation, Désorption, compression…
    Beaucoup d’opérations assez gourmandes en énergie qui augmenteront bien évidemment la consommation du véhicule afin de la produire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page