Rennes : Pour 100€ ils ajoutent une assistance électrique à un fauteuil roulant avec un vélo recyclé | NeozOne

Deux associations recyclent les vélos électriques en location longue durée pour leur donner une seconde vie, tout en créant une assistance électrique pour les fauteuils roulants. Coût de l’opération 100€.

Que fait-on des vélos électriques en location quand ils ne sont pas rachetés par les locataires ? Que deviennent les composants polluants comme les batteries ou encore les moteurs électriques ?

My Human Kit et La Petite Rennes répondent à ces questions en récupérant les vélos « usagés » de Keolis pour leur donner une seconde vie. Lors d’un récent hackathon, les deux associations ont customisé un fauteuil roulant afin de lui ajouter une assistance électrique.

 « Quand ils sont loués deux ans mais que l’usager ne l’achète pas, les vélos électriques sont invendables, alors même qu’ils sont récents et en bon état », explique Antoine Rivière dans les colonnes de 20 minutes.

Ca roule!

Réaliser un prototype de fauteuil roulant électrique avec des pièces recyclées de vélo. C'était l'objectif de l'atelier participatif qui a fait phosphorer My human kit et La Petite Rennes pendant deux jours, Mission accomplie!

Publiée par Rennes Ville et Métropole sur Jeudi 12 juillet 2018

 

D’un côté, l’association La Petite Rennes retire et récupère moteurs et batteries des vieux vélos pour leur donner une deuxième vie (sans électricité). L’atelier participatif d’auto-réparation de vélos les reconditionne pour les revendre à faible coût via sa propre filière de réemploi.

De l’autre, l’association My Human Kit récupère les composants électriques pour customiser un fauteuil roulant équipé d’un moteur et d’une batterie de vélo électrique.

Réaliser un prototype de fauteuil roulant électrique avec des pièces recyclées de vélo. C’était l’objectif de l’atelier participatif qui a fait phosphorer My human kit et La Petite Rennes pendant deux jours, Mission accomplie!

crédit photo : capture vidéo Rennes Ville et Métropole

Rennes : Pour quelques euros ils recyclent des vélos électriques pour ajouter une assistance à des fauteuils roulant

Cette association s’est spécialisée dans la création de projets en open source, permettant une redistribution des connaissances au grand public.

« L’un de nos salariés se plaignait de ne pas avoir d’assistance électrique sur son fauteuil roulant. Ça lui aurait parfois rendu service pour suivre ses enfants ou se déplacer facilement » raconte Yoann Veron sur 20 Minutes.

Le kit s’installe en quelques minutes et ne coûte que 100€, soit le prix d’une carte mère électronique dédiée à la gestion du moteur. Cette carte contrôleur permet de s’affranchir de la limite de 3 vitesses imposée de base sur le vélo quand il était en location.


A lire également :


Cette initiative permet donc de recycler des vielles batteries, de redonner vie à de vieux vélos tout en proposant à faible prix un kit d’assistance électrique. Il faut savoir que dans le commerce, ce type d’appareil coûte au bas mot 3000€.

crédit photo : capture vidéo Rennes Ville et Métropole

Rennes : Pour quelques euros ils recyclent des vélos électriques pour ajouter une assistance à des fauteuils roulant

Les associations envisagent également d’envoyer une partie des composants électriques (batteries et moteurs) dans des Fab Lab situés en Afrique et en Inde.

Bravo à ces deux associations et à leurs membres, ce que vous faites est génial !

Source: Rennes Ville et Métropole / 20minutes.fr
Plus d’info : myhumankit.org / lapetiterennes.org

357 Partages
Partagez355
Enregistrer2
Tweetez
Partagez
+1