InnovationUber

UBER va tester la livraison de pizzas (et autres repas) par Drone

La société Uber a indiqué dans un communiqué avoir reçu l’autorisation du département de transport américain pour tester en Californie la livraison de repas par des drones.

A l’occasion de son sommet annuel qui s’est tenu les 8 et 9 mai 2018 à Los Angeles, Uber Technologies Inc a présenté son prochain service de taxi aérien, mais également son implication dans un projet de livraison de repas via des drones.

Science-fiction, trop compliqué, impossible allez-vous me répondre ? Imaginez qu’un drone vous livre directement à votre domicile, non pas par la porte comme c’est le cas actuellement, mais directement par la fenêtre comme dans le film de science-fiction Mute réalisé par Netflix.

Netflix, Mute, livraison de repas par drone

© Mute : Netflix

Il faut savoir que le service Uber Eat, (l’équivalent de Uber VTC) mais pour la livraison de plats à domicile est un service qui n’est pas encore rentable, même si les pertes se réduisent chaque année.


A lire également : Uber : Codes de réduction sur les premières courses


Actuellement, Uber Eats doit recruter des partenaires de livraison qui sont rémunérés à la tâche. Les coursiers doivent se déplacer avec leur propre véhicule, en vélo ou en voiture et la livraison doit être effectuée dans un délai de 10 et 45 minutes. Des délais souvent allongés à cause de la circulation des grandes agglomérations. Uber Eat travaillerait donc sur une alternative aérienne plus économique pour la livraison de ses plats.

À LIRE AUSSI :  CanopE-Jet : avec ce siège électrique (bi-turbine) plus besoin de dénivelé pour décoller en parapente !
[clickToTweet tweet=”Uber Eat développe un service de livraison de plats alimentaires avec des drones.” quote=”Uber Eat développe un service de livraison de plats alimentaires avec des drones.”]

Dara Khosrowshahi, le PDG d’Uber, a affirmé à plusieurs médias sa réticence face à cette technologie. Il ne voit pas comment il est possible de livrer avec des drones en milieu urbain sans qu’ils n’accrochent un câble ou percutent un arbre ou même une voiture. Mais il affirme également que son équipe travaille pour trouver une solution. Il ne cache pas non plus sa volonté de positionner UBER comme un acteur de la mobilité au sens large avec l’auto-partage de voiture entre particuliers, la commande d’un hélicoptère via l’application UBER ou encore la location de vélos électriques en libre service.

via : guideautoweb.com

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page