A l’occasion de son sommet annuel qui s’est tenu à Los Angeles, Uber Technologies Inc a dévoilé quelques bribes informations sur son prochain service de taxi aérien, uberAIR.

Vous pensez que les taxis volants c’est encore de la science-fiction ? Détrompez-vous, la start-up californienne prévoit de lancer ses premiers VTC aériens d’ici seulement 5 ans. La voiture volante porte déjà un nom l’eVTOL pour Electric Vertical Take-Off and Landing vehicles, que l’on peut traduire en “véhicules électriques à décollage et atterrissage verticaux”.

L’appareil sera capable de se déplacer à une vitesse de 240 à 320 km/h pour une autonomie de 100 km. Il volera à une altitude variant entre 300 et 600 mètres pour ne pas gêner les habitations. L’avion sera équipé d’un nombre important de rotors ce qui devrait le rendre beaucoup plus sécuritaire qu’un hélicoptère classique, explique Uber. Enfin, le taxi volant sera conçu pour embarquer quatre passagers simultanément.

UBERAIR : Le taxi volant par UBER

L’avion sera piloté par un humain dans sa première version mais l’entreprise vise à passer rapidement à un vol totalement automatisé, contrôlé par une IA et un ordinateur. Les taxis décolleront de stations aériennes dédiées appelées « Skyports », placées sur les toits de certains bâtiments ou au sol. Ces structures seront équipées pour gérer jusqu’à 200 atterrissages et décollages par heure, soit un vol toutes les 24 secondes.

Uber a annoncé plusieurs partenariats avec des constructeurs de voitures volantes. Les contraintes qui leurs sont imposées sont précises : les véhicules devront être 100% électriques et être le plus silencieux possible, enfin, chaque appareil devra être capable de décoller et atterrir verticalement. Les fabricants devront également être en mesure de construire rapidement une flotte d’appareils si le service devient populaire.


A lire également : Code Promo UBER : réduction sur votre première course


En Novembre dernier, Uber et la NASA avait annoncé la signature d’un Space Act. Un partenariat dont l’objectif est de définir un système de contrôle du trafic aérien. Plusieurs simulation sont d’ailleurs en cours afin d’évaluer et anticiper les problèmes qui pourraient survenir en vol comme les collisions et les embouteillages.

Selon Uber, le prix d’une course de son taxi volant sur une même distance devrait être sensiblement le même qu’avec UberX.Click to Tweet

Le service UberAIR devrait être testé à Los Angeles et Dallas d’ici deux ans pour un lancement officiel en 2023, sauf imprévu…

Source: cnbc.comjournaldugeek.comfredzone.org

Partagez1
Enregistrer1
Tweetez
Partagez
+1
2 Partages