Innovation

Un étudiant invente un dispositif innovant pour que les enfants paralysés profitent des joies de la piscine en autonomie

Se mouvoir dans une piscine sans dépendre de ses parents n'est pas évident lorsque l'on a 4 ans et que l'on est handicapé... Avec le Water Strider, ce sera désormais possible !

Aller à la piscine est un loisir très prisé de nombreux enfants. Mais quand on a quatre ans et que l’on est atteint de paralysie cérébrale comme le petit JR Ellis, la seule manière de profiter des joies de la baignade, c’est obligatoirement dans les bras de ses parents. Le petit garçon est atteint d’un trouble neurologique, qui affecte son contrôle musculaire, ce qui ne lui permet pas de pouvoir nager seul. Grâce à l’invention d’un étudiant, profiter de la piscine « seul » pourrait désormais être possible pour JR Ellis, comme pour tous les enfants atteints du même handicap.  Découverte de cette invention, baptisée Water Strider.

Quelle est cette invention ?

L’inventeur du Water Strider s’appelle Josh Breighner. Il était étudiant en doctorat de physiothérapie à l’université de Hartford quand, dans le cadre d’un projet de recherche avec les professeures Sandra Saavedra et Donna Snowdon, il a conçu, fabriqué et testé son invention. Sara Ellis, la mère de JR, explique que le Water Strider a tout changé, car “lorsque votre enfant a un handicap et ne peut pas utiliser les jouets aquatiques classiques, vous ne pouvez pas simplement aller au magasin et trouver quelque chose qui fonctionne”. Pour elle, le Water Strider est incroyable, et son fils adore l’utiliser.

Un enfant équipé du Water Strider
Le Water Strider a permis à JR Ellis de jouer dans la piscine sans être tenu par ses parents.. Crédit photo : Université de Hartford

Comment se présente le Water Strider ?

Les jouets de piscine disponibles dans le commerce n’offrent pas un soutien suffisant aux enfants qui ne peuvent pas maintenir leur tête hors de l’eau. Grâce au Water Strider, qui est en fait un siège qui flotte grâce à des tuyaux en PVC, des nouilles et des écumes de piscine, le tronc de l’enfant est maintenu en position verticale, ce qui lui permet de pouvoir se mouvoir avec ses jambes ou ses bras, en fonction des membres les plus autonomes. L’enfant est maintenu sur la structure par un gilet flottant, qui lui garde la tête hors de l’eau sans effort. Pour un enfant atteint de paralysie légère, le Water Strider lui permet par exemple de marcher dans l’eau. Pour les enfants atteints d’une infirmité motrice cérébrale plus sévère et qui ont besoin d’un soutien supplémentaire, il a ajouté un appui-tête et un support de plateau fabriqués à partir de planches en mousse. Le Water Strider comprend également un gilet en néoprène muni de velcro pour maintenir fermement l’enfant en place.

«Mon objectif à long terme est que vous entriez dans un centre de thérapie aquatique et que vous voyiez le Water Strider. Il peut être utilisé pour de nombreuses populations – enfants atteints de paralysie cérébrale ou adultes atteints de lésions de la moelle épinière. Cela peut aider encore plus de gens à profiter de l’eau » Josh Breighner

Des tests concluants

Le Water Strider a été testé auprès de huit enfants et les résultats sont extraordinaires. Pour les enfants atteints de paralysie cérébrale légère, ils ont pu utiliser leurs jambes pour se propulser et se déplacer dans la piscine. Pour ceux atteints de paralysie plus sévère, ils ont pu rester debout auprès de leurs parents, et non plus dans leurs bras, comme c’était le cas auparavant. Selon les inventeurs, “les enfants pouvaient passer une demi-heure dans la piscine sans être épuisés. C’était une énorme différence”.

Et il précise que toutes les familles qui ont testé le dispositif l’ont adopté à la minute où ils l’ont essayé. D’ailleurs la famille du petit JR Ellis a souhaité qu’un modèle pour baignoire soit imaginé. Et un nouveau modèle pour baignoire domestique devrait donc bientôt voir le jour, pour que l’heure du bain soit, pour ces enfants aussi, un vrai moment de détente !

Sandra Saavedra (à gauche), professeure agrégée de physiothérapie, et Josh Breighner inventeur du Water Strider, qui permet aux enfants atteints de paralysie cérébrale de jouer dans la piscine de manière indépendante.
Sandra Saavedra (à gauche), professeure agrégée de physiothérapie, et Josh Breighner inventeur du Water Strider, qui permet aux enfants atteints de paralysie cérébrale de jouer dans la piscine de façon autonome.. Crédit photo : Université de Hartford

Source
Ctbythenumbers.news

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page