Innovation

Un pompier invente un cube pour apprendre de façon simple et ludique à porter secours

Le cube du petit sauveteur, une invention essentielle qui s'adresse aux enfants de CM2 et qui leur indique comment réagir en cas d'accident !

Lorsque l’on est en CM2 et que l’on se trouve face à l’accident d’un camarade ou d’un adulte, ou encore à diverses situations plus ou moins graves, on ignore comment il faut réagir. Pour apprendre aux enfants les gestes de premiers secours, les pompiers des Deux-Sèvres (SDIS79) ont inventé un outil pédagogique que tous les enfants devraient posséder. Son nom : le cube du petit sauveteur, un objet ludique régulièrement utilisé dans les écoles du département. À l’initiative du commandant Michaël Albrecht du SDIS 79, le petit cube a été dessiné et entièrement réalisé par les sapeurs-pompiers. Découverte.

Pourquoi ce cube ?

Au départ, le cube était un outil de communication avec lequel les pompiers expliquaient aux enfants comment réagir face à certaines situations explique le site francebleu.fr. Devant le succès et la facilité d’utilisation, il devient désormais un outil pédagogique qui devrait être bientôt commercialisé. Sur le site du SDIS79, les pompiers rappellent, par exemple, que 70 % des arrêts cardiaques ont lieu devant des témoins, mais que seulement un témoin sur dix connaît et entreprend les gestes de premiers secours. Dans le cas d’un malaise cardiaque, le temps d’intervention est étroitement lié avec les chances de survie. Un enfant peut tout à fait porter secours à son parent s’il connaît les gestes à effectuer.

Un outil pédagogique pour les plus petits.
Un outil pédagogique pour les plus petits. Crédit photo : Union Départementale des Sapeurs-Pompiers des Deux-Sèvres UDSP 79 (capture d’écran Facebook)

Le cube du petit sauveteur, comment ça marche ?

Chaque face du cube représente une situation particulière. Par exemple, si un enfant se brûle, l’enfant témoin découvre avec des dessins et des mots simples qu’il doit refroidir la brûlure. Si son camarade se coupe, il apprend qu’il doit nettoyer la plaie avec un linge propre, la désinfecter puis mettre un pansement. L’une des faces rappelle que dans toutes les situations, « je dois prévenir un adulte » ou les secours en appelant le 112. Certains départements comme le Loiret ont passé une commande d’un millier de cubes. Et d’autres devraient suivre !

D’où est venue cette idée ?

Il y a plus de deux ans, le commandant Albrecht a inventé ce cube avec son équipe et l’idée lui vient d’un Rubik’s Cube découvert à Philadelphie. Un Rubik’s Cube qui, en le reformant, racontait une histoire. Il s’est dit que le support pourrait devenir un cube de premiers secours destiné aux enfants de cycle 3 (CM2). Pour lui, apprendre  les gestes de premiers secours aux enfants, dès leur plus jeune âge, est une évidence. Malheureusement, il n’existait pas encore d’objet adapté à leurs âges. D’où l’importance d’un outil simple et accessible que tout enfant peut décrypter sans l’aide d’un adulte ! Plus d’informations sur le cube du petit sauveteur ? Rendez-vous sur le site du SDIS79.

Une autre invention par un pompier ?

Pompier en Savoie, Patrice Jupille a, lui aussi, inventé une manière ludique d’apprendre les gestes de premiers secours aux enfants. Lancé en 2020, le jeu de société « Secouriste, le jeu de société des gestes qui sauvent » avait été médaillé d’or au Concours Lépine 2021. Ce concours récompense les meilleures inventions de l’année. Ce jeu de société est un jeu stratégique qui apprend aux participants les gestes réels qui peuvent sauver des vies grâce à des cartes explicatives. À la différence du cube du petit sauveteur, il s’adresse à la fois aux enfants tout en permettant aux adultes de consolider leurs acquis de manière ludique.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Francebleu.frSdis79.frYoutube.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Un commentaire

  1. Existe-t-il une version montrant l’attaque d’un surmulot Parisien?
    Je crois que je me suis fait mordu et j’ai une envie subite de faire les poubelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page