Innovation

Une injection de nanoparticule permettrait de soigner les maladies rétiniennes

On pensait les maladies de la rétine liées à l'âge inexorables... Pourtant une équipe de scientifiques internationaux prouve le contraire grâce à une seule injection sur des rats aveugles !

Recouvrer la vue grâce à l’injection de nanoparticules ! Voilà l’objectif d’une équipe de scientifiques internationaux ! Ils développent actuellement une approche pour redonner la vue (ou l’améliorer) à des personnes atteintes de maladies dégénératives de la rétine.

Pour réaliser leurs expériences, ils ont testé leurs injections sur des rats aveugles. Les résultats sont prometteurs et pourraient offrir dans quelques années, un traitement contre les maladies rétiniennes. Pour le moment à l’état expérimental, le procédé doit être amélioré pour être transposé sur des humains. Cette avancée majeure pourrait révolutionner la médecine oculaire !

À LIRE AUSSI :  Des chercheurs gallois pensent avoir découvert une cellule T capable de vaincre tous les cancers !

La perte de vision qui est liée à l’âge avançant pourrait donc être ralentie par une seule et unique injection de nanoparticules au niveau de la rétine. Cette perte de vision que l’on pensait inexorable ne l’est peut-être finalement pas. Jusqu’à maintenant les recherches portaient sur une rétine artificielle. Désormais, il pourrait être possible de « soigner » la rétine originelle.

Une seule injection pour retrouver la vue !

Les chercheurs s’appliquent à trouver une possibilité de restaurer les fonctions de la rétine. En injectant des nanoparticules de polymères conjugués (P3HT-NP), ils montrent qu’elles peuvent se répandre sous la rétine et restaurer la vision altérée. Lors de l’expérience sur les rats aveugles, il a suffi d’une injection pour que les rats traités retrouvent une activité visuelle. L’activité du cortex visuel est redevenue semblable à celle des rats ayant une vision normale.

« Dans le modèle que nous avons étudié, les nanoparticules ont stimulé l’activation dépendante de la lumière des neurones internes intacts de la rétine, et permis de récupérer des réponses visuelles sans que cette dernière ne soit inflammée » explique Mattia Bramini, co-auteur de l’étude.

Quand cette technique fonctionnera sur l’œil humain, ce sera probablement l’une des avancées médicales majeures de notre époque. Selon les derniers chiffres, les personnes aveugles ou malvoyantes profondes seraient environ 207 000 et les malvoyants moyens 932 000…

Photo de couverture De Ramona Heim / Shutterstock

Via
dailygeekshow.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page