Innovation

Une société japonaise propose des bunkers “en kit” à monter soi-même dans son salon

WNIShelter propose au Japon des abris antiatomiques à mettre dans son salon; en France, c'est AMESIS BAT qui fabrique des abris de luxe !

C’est l’une des conséquences inattendues du conflit armé qui se déroule actuellement en Ukraine, celle de la forte demande d’abri anti-bombes partout en Europe. Au Japon, WNIShelter, une entreprise spécialisée dans la vente et la construction d’abris métalliques de petite taille, pourrait voir ses ventes exploser… Certains millionnaires se font construire d’énormes bunkers antiatomiques par peur de l’apocalypse ou d’une potentielle guerre nucléaire; mais avec WNIShelter, nous sommes plutôt sur le marché des abris anti-bombes qui s’installent dans votre salon, ou au pire, dans votre jardin… Ce ne sont pas des abris souterrains, mais des cages métalliques qui seraient capables de résister aux catastrophes naturelles, aux radiations et aux frappes de missiles zigzag (CQFD) ! Présentation.

Le WNIShelter c’est quoi ?

Nous pourrions qualifier le produit proposé par l’entreprise japonaise d’abri anti-bombes portable ! Cet invention d’un nouveau genre pourrait, en fonction de la surface choisie, accueillir entre une et sept personnes. Les cages métalliques se présentent comme résistantes aux chocs, totalement étanches, protectrices contre les radiations, résistantes aux missiles, armes biologiques ou chimiques. En d’autres termes, ces abris résistent aux inondations, aux tremblements de terres, aux missiles et aux bombes ! Pour parfaire son invention, l’entreprise a inclus un système de filtration qui permet de maintenir une pression d’air positive. Ce procédé permettrait de garder à l’extérieur les produits contaminants grâce à un système de filtration hautement efficace. Nous n’avons en revanche trouvé aucune information concernant le prix ou une éventuelle livraison !

Un bunker portable à monter en KIT
Crédit photo : WNIShelter (Capture d’écran Youtube)

Les demandes de bunkers explosent !

Aux Etats-Unis, les survivalistes sont nombreux, et les abris antiatomiques aussi. En revanche, en France, on ne compterait que 1000 bunkers, 600 appartenant aux autorités françaises et 400 à des particuliers.Ce réflexe protecteur est donc beaucoup moins courant en France. Dans une interview accordée au Figaro, AMESIS BAT, fabricant français d’abris antiatomiques, explique qu’en temps normal, les commandes se limitent à des entreprises publiques ou spécialisées… Mais l’entreprise observe, depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, une activité jamais connue auparavant ! Enzo Petrone, directeur d’AMESIS BAT, affirme avoir reçu quatre commandes en 15 jours, et près de 400 demandes d’informations… Du jamais vu !

Combien coûte un abri antiatomique français ?

AMESIS BAT est une entreprise franco-suisse qui fournit la DGA (Direction Générale de l’Armement), Engie ou Airbus depuis 2012… Ils proposent des abris pour 6 personnes et jusqu’à 2000 m² de surface. Les bunkers sont livrables en deux ou trois mois à l’heure où nous écrivons ces lignes, mais les délais pourraient s’allonger. Les abris de la marque sont équipés pour faire face aux accidents atomiques, nucléaires, radiologiques, biologiques, chimiques, explosions ou bombardements. Pour le confort et surtout la fonctionnalité d’origine, c’est à dire y rester, ils sont équipés de lits superposés, de toilettes sèches, de fenêtres et portes blindées, et d’un système d’aération… Pour le prix, comptez environ 6100€ du mètre carré ! Soit 86 000 € pour un petit 14 m² ou 280 000€ pour un « grand » 26 m²… Si vous décidez d’ajouter un groupe électrogène à 127 000€, vous passez à 10 000€ le mètre carré… On vous laisse refaire le calcul… Si vous souhaitez plus d’informations : AMESIS BAT

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Techeblog.comImmobilier.lefigaro.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

4 commentaires

  1. J’ai tout de même de doute concernant la radiation car tout dépend du type de rayonnement auquel nous avons a faire. Certe un alpha ou un béta sera complétement arreté mais je doute pour le cas d’une exposition gamma ou neutron (même si moins de risque pour ce dernier).
    A voir aussi, les normes de ces fameux filtres.
    En tout cas, le marché va être porteur ces prochain temps

  2. A un moment il faudra sortir pour de l’eau ou nourriture et si tout est contaminé je ne vois pas l’intérêt d’un abris vu que la finalité sera la meme stop guerre stop connerie humaine

  3. Il faut arrete avec la guerra, la guerra c’est une misere par tous . Pas seulement pour l,’irradiatión et la contamination

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page