Yanmar développe un moteur 4 temps alimenté à l’hydrogène pour les bateaux

L’entreprise japonaise Yanmar Power Technology travaille sur un projet qui pourrait révolutionner la propulsion des bateaux. En effet, elle développe un moteur à grande vitesse 4 temps alimenté à l’hydrogène.

Il s’agit d’un projet mené en collaboration avec la Nippon Foundation qui cherche à promouvoir la propulsion zéro émission dans le domaine de la navigation maritime. En 2019, le taux d’émission unitaire de CO2 du transport maritime domestique de marchandises est évalué à 3 g/t-km, explique ce document du Ministère de la Transition Écologique. Yanmar Power Technology (YPT) est l’une de ces entreprises technologiques qui s’intéressent de près à l’utilisation de l’hydrogène pour décarboner le secteur du transport maritime. Preuve en est, en 2020, elle a fait part de son intention de développer un système de pile à combustible à hydrogène pour bateau. Plus récemment, en novembre 2023, la société a affirmé avoir équipé un paquebot japonais en cours de construction de sa technologie de pile à combustible. Comme si cela ne suffisait pas, YPT vient d’annoncer un nouveau projet tout aussi intéressant.

Un consortium constitué de six membres

Dans un communiqué de presse publié le 9 janvier dernier, le groupe indique travailler sur un moteur à hydrogène et un navire électrique à propulsion hybride pouvant fonctionner au H2. Le moteur est développé par un consortium comprenant six membres, à savoir, Uyeno TransTech, l’Université de Kyoto, Fukuoka Shipbuilding, Mitsui E&S Shipbuilding, Mirai Shipbuilding et, bien sûr, Yanmar. Selon les explications, le bloc adoptera un cycle à quatre temps. En se lançant dans ce projet, le fabricant japonais de moteurs veut soutenir les efforts de transition énergétique adoptés au sein de sa division maritime.

Un moteur à hydrogène 6 cylindres à allumage piloté (prototype) sera utilisé pour réaliser des essais en conditions réelles.
Un moteur à hydrogène 6 cylindres à allumage piloté (prototype) sera utilisé pour réaliser des essais en conditions réelles. Crédit photo : Yanmar

Atteindre le zéro émission nette d’ici la fin de la décennie

Concrètement, YPT vise à mettre au point « un moteur à allumage pilote qui utilise une petite quantité de biocarburant pilote et une co-combustion d’hydrogène, ainsi qu’un moteur à hydrogène à allumage commandé uniquement ». D’après le communiqué de presse, l’entreprise prévoit de mener des tests de vérification en atelier cette année. Pour cela, elle se servira d’un prototype de moteur à hydrogène 6 cylindres avec allumage pilote. Les essais en conditions réelles, c’est-à-dire sur l’eau, devraient avoir lieu en 2026. Parallèlement à ces démarches, le groupe évaluera les performances et la fiabilité de son moteur à hydrogène à allumage commandé uniquement. Yanmar ambitionne ainsi d’atteindre le zéro émission nette d’ici à 2030.

Produire de l’hydrogène à bord

Concernant le navire électrique à propulsion hybride sur lequel YPT travaille également, il utilisera « un système de production d’énergie à hydrogène de type conteneur » sur son pont supérieur. Autrement dit, l’engin sera en mesure de produire à bord l’hydrogène nécessaire à son fonctionnement. Les tâches relatives au développement et à la construction dudit navire seront confiées à Uyeno TransTech. Enfin, sachez que Yanmar est également membre de l’initiative « Zero-Emission Ship Project » de la Nippon Foundation. Ce projet vise à atteindre la neutralité carbone dans le secteur du cabotage d’ici à 2050. Plus d’infos : yanmar.com. Que pensez-vous de ce projet ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
offshore-energy.biz

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page