Environnement

“11 % de la demande d’électricité”, l’hydrolien pourrait aider à atteindre nos objectifs de neutralité carbone

Alors que les recherches sur l’hydrolien se multiplient afin de rendre cette technologie encore plus efficace, le Royaume-Uni pourrait largement en tirer parti. C’est du moins ce qu’affirme une étude publiée l’année dernière.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’hydrolien est une technique de production d’énergie reposant sur l’utilisation d’une turbine hydraulique qui génère de l’électricité grâce aux courants marins ou fluviaux. L’énergie produite à partir de cette source est donc renouvelable, ce qui en fait une technologie prometteuse pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Compte tenu justement de cette qualité dont fait preuve ce genre de système, des chercheurs de l’université de Plymouth, au Royaume-Uni, ont publié un rapport soutenant l’idée que l’hydrolien pourrait aider le pays à atteindre son objectif de neutralité carbone d’ici 2050.

Une source d’énergie prometteuse

D’après l’étude, l’exploitation des étendues de mer autour du Royaume-Uni et des îles Anglo-Normandes devrait permettre au pays d’assurer 11 % de sa consommation d’électricité annuelle. Au total, avec la technologie de l’hydrolien, ces zones pourraient générer plus de 30 TWh d’énergie électrique par an. Cependant, pour l’heure, ces chiffres sont encore bien loin de la réalité. En 2008, les côtes britanniques produisaient « seulement » 18 MW d’électricité par le biais de l’hydrolien. Une capacité qui devrait toutefois augmenter de façon drastique au cours des prochaines années.

À LIRE AUSSI :  Des chercheurs ont réussi à faire fonctionner une turbine à gaz avec de l’hydrogène pur, et c'est révolutionnaire !

Plusieurs projets en préparation

Lors d’une réunion qui devrait normalement se dérouler avant la fin de l’année, le gouvernement britannique abordera cette question. Selon des sources proches du sujet, les dirigeants du pays analyseront trois projets de mise en place d’infrastructures hydroliennes, lesquelles totaliseraient une puissance de 124 MW. La conférence se focalisera en grande partie sur le développement des énergies renouvelables sur le territoire britannique. Il faut savoir qu’en plus d’être une source d’énergie renouvelable, et donc respectueuse de la nature, l’hydrolien possèderait d’après les auteurs de l’étude un avantage tarifaire considérable par rapport à d’autres sources d’énergie.

Une centrale hydrolienne
Crédit photo : HydroQuest

Un grand avantage en termes de coût

Concrètement, cette technique de production d’électricité permettrait d’économiser jusqu’à l’équivalent des 278 € par mégawattheure. L’hydrolien offrirait à cet effet un net avantage en termes de coût comparé à des technologies comme la biomasse ou encore la méthanisation. Par ailleurs, « son caractère prédictible et régulier permettra de diminuer les dépenses nécessaires pour l’équilibrage du réseau électrique. Sommes qui ne sont pas prises en compte dans le coût actualisé de l’énergie (LCOE) », soulignent les chercheurs de l’université de Plymouth.

une hydrolienne biomimétique
Crédit photo : EEL Energy

Source
lemarin.ouest-france.fr

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page