Insolite

Savez-vous à quoi servait la petite poche des jeans à l’origine (ce n’est pas pour les briquets ou les préservatifs) ?

Les pantalons que l'on appellent Blue Jeans ont tous cinq poches; l'une d'entre elles est si petite que l'on ne peut pas y mettre grand-chose, et pourtant, elle a(vait) bien une utilité particulière !

Dans les objets que nous utilisons quotidiennement, il y a parfois des choses que nous ne voyons plus, et qui peuvent paraître inutiles. Prenons l’exemple du stylo BIC 4 couleurs surmonté d’une boule blanche… Si vous nous suivez, vous savez désormais qu’elle servait, à sa sortie, à faire tourner le cadran des téléphones pour composer un numéro. Depuis l’arrivée des téléphones à touches, puis des smartphones, elle ne sert plus vraiment à grand-chose, mais elle est restée, bien heureuse de se faire mâchouiller ! Vous portez des jeans ? Vous êtes-vous alors déjà demandé à quoi servait la mini-poche qui se trouve sur le devant ? Peut-être y avez-vous déjà glissé un briquet ou un jeton de caddie ? En même temps, on ne peut pas y mettre grand-chose…. Pourtant, elle aurait bien été conçue de manière « utile ». Décryptage.

Un peu d’histoire…

Avant de vous révéler la véritable utilité de la petite poche secrète, revenons sur la création du Jean’s. A l’origine, le Jean est une toile de coton et lin, de couleur bleue, utilisée par les marins génois au XVIème siècle. La marine génoise l’utilisait pour créer des voiles, ou se vêtir. Le jean a aussi servi de support pour des œuvres picturales. Au XVIIème siècle, une famille de tisserand originaire de Nîmes invente le tissu Denim, qui, plus tard, servira à la confection des fameaux Blue Jeans… Il faudra attendre 1853 pour qu’un certain Levi Strauss, tailleur dans le Nevada, utilise cette toile pour en faire des pantalons. Il fonde alors Levi Strauss & Co, le must du jean encore aujourd’hui. Le Blue Jean a donc bien été inventé par un Américain, mais le tissu, lui, vient de France, qu’on se le dise !

Poche d'un jeans Levis 505
Crédit photo : Alexandre Bonazzi pour Neozone

Et cette poche alors, elle sert à quoi ?

Sur un « vrai » blue jean, on trouve cinq poches: deux à l’arrière, de forme carrée, deux à l’avant qui épousent les formes du pantalon, et une toute petite poche située d’un côté ou de l’autre. Elle est tellement petite que l’on peut tout au plus y glisser une pièce de monnaie, y cacher une brique de Lego ou un mini briquet ! En 1879, le jean de Levi Strauss ne comportait que 4 poches : une seule à l’arrière et les trois que nous connaissons toujours. Mais les jeans étaient, au départ, les vêtements des cow-boys américains… Des hommes qui ne se séparaient jamais de leurs montres à gousset ! En les laissant dans leur poche arrière ou avant, ils les perdaient très souvent. N’oublions pas qu’à cette époque, la montre à gousset était considérée comme précieuse et luxueuse ! Elle était aussi le signe d’un certain niveau social. Levi Strauss a donc imaginé une poche à la dimension exacte de ces montres à gousset…  Si vous possédez une vieille montre, faites le test, c’est pile poil la dimension ! Aujourd’hui la poche est restée pour des raisons esthétiques et on y met ce que l’on peut (ou rien d’ailleurs le plus souvent).

À LIRE AUSSI :  Le saviez-vous ? Pourquoi il y a un trou dans le corps et le bouchon des stylos BIC (ce n'est pas une sarbacane) ?

Et pourquoi le fil est-il orange sur les vrais jeans ?

Le fil orange qui coud le jean Levi Strauss n’est pas là non plus par hasard. Et ce serait Jacob Davis, l’autre père du Jean, qui l’aurait instauré… Pour la simple raison qu’il souhaitait que la couleur du fil rappelle la couleur cuivrée des boutons du pantalon. Il n’existe aucune preuve de ce fait, mais c’est la raison la plus tangible pour expliquer ce fil orange !

Source
Crédit vidéo : Lucallaccio (YouTube)

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. depuis que je mets des Strauss, très longue date… je mets un petit couteau ( de marque !) dans cette petite poche. comme elle est solide, les frottements du couteau ne l’abiment pas, et ça n’irrite pas la cuisse ! très pratique.

  2. A propos du fil de couture orange, celui-ci il y a encore 30 ans était 100% coton. Les Levis à cette époque était vraiment très très confortables. Aujourd’hui ces grosses coutures en synthétique sont devenues de vraies soudures irritantes pour la peau. Ce fil moins cher connait aussi moins de casse à la fabrication raison de son utilisation alors que le produit lui affiche toujours la mention 100% coton. Un petit retour en arrière serait une vraie avancée pour la lutte contre la contre-façon et une justification du prix exorbitant du 501.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page