On a testé pour vous le panel arcade pour Recalbox de chez Retro City… et c’est franchement une énorme surprise ! On vous montre ?

Recalbox, la solution DIY très accessible pour rejouer à toute ou partie de l’histoire du jeu vidéo cartonne. A tel point qu’elle fait des émules, et donne des idées à bon nombre de fabricants.

On a d’ailleurs déjà eu l’occasion de vous présenter bon nombre de produits, comme les boîtiers NesPi Case + pour Raspberry Pi, les prochaines manettes “rétro” de chez 8Bitdo, ou encore l’excellent boîtier des français de chez Nuxii.fr. Aujourd’hui, coup de projecteur sur un autre accessoire qui va ravir les amateurs d’arcade : le Arcade Stick 2 Joueurs de chez Retro City !

En vrai, sa taille est impressionnante !

OUVERTURE ET DÉCOUVERTE

La première réaction lorsque l’on se retrouve devant cet arcade stick c’est… WAHOU ! Il faut dire qu’il est particulièrement imposant avec ses 76 x 25cm et ses 6 bons kilos sur la balance ! Côté packaging et livraison c’est presque un sans-faute. Malgré sa taille hors norme et son poids conséquent, tout est particulièrement bien emballé et extrêmement bien protégé. Mais on y reviendra tout à la fin pour un des seuls points noirs qu’on lui a trouvé…

Ne jetez surtout pas le carton, il protégera parfaitement votre panel !

Le premier ressenti est extrêmement satisfaisant et qualitatif : le corps du panel est entièrement en métal. La coque en fer de 6 kg (!!) est clairement conçue et pensée pour offrir un maximum de stabilité et une grande durabilité. Le tout recouvert sur le dessus par un énorme autocollant en vinyle d’une seule pièce, avec un effet granulé saisissant qui donne la sensation d’un produit extrêmement durable.

Rien à dire sur les finitions, c’est parfait !

La particularité de l’arcade stick Retro City, c’est qu’il ne s’agit pas d’un simple arcade stick : il dispose en réalité d’une trappe pour y insérer directement votre Raspberry Pi à l’intérieur, afin de pouvoir directement connecter l’ensemble à votre télévision en HDMI !

Une petite trappe se dévisse pour venir y fixer un Raspberry !

Pour se faire, 6 vis sont à enlever afin de démonter la trappe et ainsi pouvoir fixer votre Raspberry. Notons au passage qu’il accepte les modèles 2b/3b et 3b+. Pour autant que l’on sache la Fondation Raspberry a tendance à utiliser le même “form factor” depuis déjà de nombreuses années. Rien ne laisse donc à penser qu’ils vont changer de format pour un éventuel nouveau modèle, ce qui vous assure de pouvoir vous en servir pendant de nombreuses années. L’opération est enfantine et prend en tout et pour tout 3 à 4 minutes. Des rallonges USB et RJ45 sont prévues à l’intérieur afin de déporter ces ports directement sur la carcasse extérieure. Pratique et bien vu !

Une fois le Pi connecté, ses prises sont déportées sur la face arrière du panel.

Le panel en lui-même se connecte à votre Raspberry directement en USB. C’est un détail important car finalement rien ne vous oblige à insérer à l’intérieur votre Raspberry : vous pouvez tout à fait faire sortir le câble USB et le brancher directement à votre Raspberry Pi (ou autre) puisque l’interface nativement reconnue sous Windows, Linux ou Raspberry Pi avec des solutions comme Recalbox !

SILENCE… ON JOUE !

Les principales interrogations avec ce genre d’appareil vont tourner autour des sensations et du toucher. On ne va pas vous mentir… c’est pas du Sanwa ou du Seimitsu… et pourtant : c’est franchement bluffant ! Le panel est équipé de 2 joystick à 8 directions (idéal pour les passionnés de jeux de combat, en particulier des fanatiques de Street Fighter !). Il est doté d’un cache-poussière et d’une poignée de 35 mm. 17 boutons no-name de 30mm (+ 4 de 24mm pour les Start/Select) viennent compléter le panel. Ils sont dotés de micro-switch “à la japonaise” (entendez par la une course courte, un toucher plutôt mou et un rendu silencieux, finalement assez proche de ce que l’on retrouve chez Sanwa ou Seimitsu…). Toutes les commandes sont reliées à un encodeur USB Xin-Mo 2 joueurs de 20 pins, dont la qualité, la compatibilité et la réactivité des produits n’est désormais plus à prouver.

Les sensations sont immédiates et très qualitatives !

CÔTÉ SENSATIONS…

C’est presque du tout bon ! Les sensations sont immédiatement là, du déballage à son utilisation frénétique sur les pires shoot’em up à l’ancienne. Il faut dire qu’avec son petit look de Astro City, il a un petit côté vintage vraiment craquant ! À l’utilisation, le choix d’un panel entièrement en métal se révèle totalement indispensable, rien que pour la solidité, la durabilité et la stabilité de l’ensemble, qui fait près de 76 cm de large je vous le rappelle… La stabilité est justement assurée par 8 énormes patins anti-dérapants, que nos différentes parties de Versus Fighting non pas réussi à mettre en défaut. Bien joué !

Pi3B+, boitier Nuxii, Manette Xbox360, Stick 8bitdo et l’énorme Retro City !

UN PANEL… DE BONNES IDÉES !

Outre sa conception robuste, le panel Retro City regorge de bonnes idées. Pour commencer, il est entièrement accessible et démontable, et ce, très facilement. Ce qui vous assure de pouvoir y accéder pour changer les boutons, le contrôleur… sans avoir à vous prendre la tête ou à devoir jouer du fer à souder.

Entièrement et facilement démontable. On adore !

On remarquera aussi le petit fil bleu, qui est le câble USB à brancher sur son Pi. Mais rien ne vous empêche de le faire sortir du panel et de le brancher à d’autres solutions type PC, Odroid… et de vous en servir comme panel 2 joueurs USB. Pas bête ! Côté fixations, le Raspberry Pi vient se visser sur une petite plaque amovible. Possible donc dans le futur d’imaginer d’autres plaques pour d’autres modèles (Odroid…), ou de l’imprimer vous-même en 3D, sans avoir à tout changer !

La plaque n’est compatible que pour Raspberry, pas (encore) pour Odroid.

Enfin, la carte micro-SD est facilement accessible via une petite trappe démontable. Même si dans tous les cas il faut toujours jouer (un peu) du tournevis, c’est vraiment bien pensé !

Petite trappe pour accéder à la carte SD, ou pour faire sortir le câble USB du contrôleur !

“OUI, MAIS C’EST PAS DU FULL SANWA…”

C’est une question/remarque assez épineuse à laquelle je vais essayer de répondre avec le plus d’objectivité possible : les boutons no-name du Retro City seront largement suffisants pour 99% des utilisateurs. Parce que même si ce sont des boutons sans marque, ils sont étonnamment qualitatifs. Nous ne sommes pas ici devant des boutons chinois premier prix, mais de réels clones Sanwa vraiment très proches de la qualité d’origine. Le toucher est étonnamment similaire. C’est agréable, les sensations sont bonnes et nous n’avons pas remarqué le moindre délai ou latence particulière, bien au contraire ! C’est même assez bluffant, on a vraiment pas senti de différence avec des boutons de marque facturés pourtant bien plus cher…

Pour des boutons “sans marque”, le résultat est assez bluffant…

Un arcade stick sans boutons de marque… c’est grave docteur ? Non, et certainement pas dans le cas du Retro City qui s’en sort très bien ! N’oublions pas que la finalité de ce genre de panel est d’être branché à un Raspberry Pi pour faire de l’émulation au travers de solutions comme Recalbox. Les “vrais” puristes souhaitant jouer avec un panel équipé en full Sanwa choisiront probablement de s’équiper avec du matériel d’époque plutôt que de passer par de l’émulation.

LE CAS RECALBOX SOUS ODROID XU4

Il fallait bien un petit bug dans notre test ! Nous l’avons découvert en essayant de brancher le panel Retro City en USB sur notre Odroid XU4-Q de test. Sous Recalbox 18.07.13 de Juillet 2018 pour XU4, le Retro City n’est malheureusement reconnu que comme un panel… 1 joueur. (le bug ne concerne pas les Raspberry)
Rassurez-vous, la communauté Recalbox étant particulièrement réactive, une solution existe déjà sur le forum officiel de Recalbox, à appliquer le temps qu’un patch vienne corriger le tir probablement dans les prochaines mises à jour.

Un petit bug si vous utilisez ce panel sur Recalbox pour Odroid XU4…

RETRO CITY ARCADE STICK, UN SANS FAUTE ?

…presque. On ne va pas se mentir, le panel 2 joueurs Retro City pour Raspberry se positionne clairement dans le (très) haut du panier d’un point qualitatif. A aucun moment on a la sensation d’être devant un gadget ou un produit cheap. Bien au contraire, Retro City nous propose ici un produit excessivement bien fini et qui va clairement vous durer des années. Mais facturé 199€ hors Raspberry Pi et équipé de boutons (certes de qualité et réactifs) mais boutons no-name, ça risque de susciter quelques interrogations ou réticences. Un positionnement à 150€ aurait été une (excellente!) affaire, là… on le trouve un poil cher.

Maintenance ou upgrade : tout est facilement accessible dans le Retro City !

En même temps, rien ne vous empêche de tout remplacer par du full-Sanwa. Le panel est ultra accessible, facilement démontable et tout peut se changer en quelques minutes… au risque quand même faire exploser la note finale. Lorsqu’on sait que rien que pour les 21 boutons et les 2 stick arcade Sanwa… on fait déjà grimper la facture à près de 120€, pour une différence… pas forcément perceptible pour le commun des mortels… C’est que c’est pas donné ces petites bêtes là !

Envie de tout passer en full-Sanwa ? C’est possible !

Finalement, nous n’avons plus que 2 derniers regrets/reproches à formuler sur le panel Retro City : premièrement, il n’y a pas possibilité de le transformer plus facilement en pur contrôleur USB 2 joueurs. Comme en déportant simplement la prise USB du contrôleur Xin-Mo interne sur un port externe de la carcasse. Ce qui aurait permis de le connecter simplement à n’importe quel appareil. Dommage !

On aurait aimé une prise en façade pour le brancher directement en USB à divers appareils…

Enfin, un truc bête… mais, avec ses dimensions hors-normes, le panel Retro City n’est pas un produit qui a pour vocation à rester constamment sur votre table de salon. Vous allez donc régulièrement le ranger, le sortir… Heureusement, son carton de livraison lui assure une excellente protection puisqu’il est intégralement entouré de mousse. Conservez-le précieusement ! Par contre, nous aurions préféré un carton qui se referme comme une boîte/valise avec une poignée en plastique afin de pouvoir le transporter. Exactement comme a fait 8Bitdo avec son stick arcade que nous avions testé dernièrement. Au lieu de ça, nous avons un banal carton avec une ouverture centrale qu’il va falloir rescotcher à chaque fermeture… pas pratique !

Plus d’infos sur le site officiel de Retro City
Prix public conseillé : 199€
Disponible sur Amazon.fr et sur le site officiel de Retro City

TEST Retro City : le Panel 2 joueurs pour Recalbox !
Des qualités, il n'en manque pas ! Solide, robuste, fiable, excessivement réactif, très belle finition... Avec le Retro City, on est clairement sur ce qui se fait de mieux sur le marché du panel arcade. Après, c'est comme tout, la qualité a un prix : 199€. Mais voyez ça comme un investissement, car ce double stick arcade est pensé pour vous durer des années. Facilement démontable, réparable, upgradable... le Retro City est une solution intéressante et versatile pour qui n'a pas la place ou les moyens d'avoir une véritable borne 2 joueurs chez soi !
Fabrication/Qualité
Ergonomie/Utilisation
Fonctionnalités
Rapport qualité/prix
Les plus
  • Qualité de fabrication / robustesse / stabilité
  • Sensations immédiates et sans latence
  • Évolutif et versatile
Les moins
  • Le prix...
  • Pas de déport pour le brancher directement en USB
  • Le carton d'origine aurait pu être mieux pensé (valise)
4.5ON ADORE !
Note des lecteurs: (0 Vote)
85 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1