Lifestyle

Il invente l’héliodome, une maison passive et innovante dans laquelle il fait 20° toute l’année…

Eric Wasseur a terminé sa maison passive en 2011, depuis il n'a quasiment plus consommé d'électricité... Serait-elle finalement une solution d'avenir ?

Nous le savons, l’hiver pourrait être rude tout comme le début de l’année prochaine quand nous recevrons nos factures d’électricité… Les prix de l’énergie ont flambé, c’est n’est un secret pour personne, et quand le bouclier tarifaire mis en place par l’Etat aura sauté, nous ne savons pas à quelle sauce nous serons mangés… En Angleterre par exemple, les factures d’électricité sont devenues si importantes que certaines émissions en font gagner la somme ! Pourtant un architecte ébéniste alsacien, du nom d’Eric Wasser, a peut-être la solution pour diminuer drastiquement sa consommation d’électricité. L’homme est l’inventeur de l’héliodome, une maison passive et bioclimatique en forme de toupie, qui a reçu le prix du Concours Lépine en 2003… Il habite la sienne depuis 2011 dans le village de Coswiller en Alsace, mais peine à convaincre les industriels… Explications.

C’est quoi une maison héliodome ?

La maison d’Eric Wasser ressemble à une énorme toupie inclinée qui offre une surface de 200 m² environ sur trois étages… Grâce à ses 160 m² de verrière en façade, la maison bioclimatique inspirée de la forme d’un cadran solaire lui permet d’avoir 20° toute l’année à l’intérieur, sans chauffer ! L’architecte obtient son permis de construire en 2005 et achève sa maison en 2011… Depuis, il a pu en construire quelques-unes, plus petites, mais peine à convaincre les investisseurs…

Eric Wasser dans sa maison bioclimatique
Eric Wasser dans sa maison bioclimatique. Crédit photo : Eric Wasser / Heliodrome (Capture d’écran Facebook)

Comment fonctionne un héliodome ?

La maison a donc une forme de toupie qui a été inclinée en fonction de la latitude. Orientée plein sud, la façade exposée est conçue en une verrière convexe qui permet à la lumière du jour, d’entrer dans la maison lorsque le soleil est bas. Grâce à cette énergie solaire engrangée toute la journée, la maison est chauffée sans apport de source énergétique extérieure. La maison d’Eric se trouve en Alsace où le climat est plutôt rude, un poêle à bois a donc été ajouté en cas de grands froids, mais le propriétaire affirme s’en servir que très rarement.

À LIRE AUSSI :  Tiny House : l'entreprise Baluchon dévoile sa dernière maison sur roues, la Pétrichor

Mais l’héliodome a aussi une fonction de « climatisation » l’été… Concrètement, lorsque le soleil est très haut dans le ciel, l’intérieur de la maison est protégé par le toit, ce qui permet de garder la fraîcheur à l’intérieur et de continuer à afficher une vingtaine de degrés quelle que soit la température extérieure. Enfin pour l’eau chaude, le propriétaire a installé des panneaux solaires qui permettent de chauffer son eau, mais également d’évacuer une partie de la chaleur, évitant ainsi des températures caniculaires à l’intérieur !

L'Heliodome, une maison passive.
L’Heliodome, une maison passive. Crédit photo : Eric Wasser / Heliodrome (Capture d’écran Facebook)

Quel est le secret d’un heliodome ?

Eric Wasser est assez fier d’annoncer qu’il fait 20 degrés toute l’année chez lui, sans chauffage, ni climatisation.  Le secret de l’héliodome réside évidemment dans sa conception puisqu’il a été pensé en fonction de la trajectoire du soleil…  Ce soleil qui pénètre côté Sud l’hiver et maintient la maison à l’ombre l’été… Dans une interview  il explique : “Pour moi c’est tout simplement logique, nous explique l’architecte, quand on sait que toutes les civilisations cherchaient des réponses dans la géométrie. L’histoire de l’architecture est liée à la géométrie et à la trajectoire du soleil.” Il explique aussi qu’il serait possible de construire de petits héliodomes afin d’apporter la fraîcheur dans les pays où il fait très chaud… Pour lui, l’héliodome n’est pas seulement une manière d’économiser de l’énergie, mais une véritable solution pour lutter contre le réchauffement climatique avec cette maison passive… Il ne lui reste plus qu’à convaincre les promoteurs et industriels, et là ce n’est pas encore gagné !

Source
Wikipedia.org

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

6 commentaires

  1. Aucun industriel ne veut d’une maison passive
    L’enjeu climatique n’est qu’une subtile acrobatie parlent politique pour contrôler le comportement des gens : savoir où ils se trouvent, ce qu’ils font et leur interdire ce que le pouvoir centralisé ne veut pas qu’ils fassent
    Une fois le système en place, le pouvoir inventera mille et un prétextes pour nous poser à consommer, comme d’habitude…

  2. Bonjour, je ne comprends pas du tout le commentaire de Skylight 33, qui ne connait rien en maison passive…nous avons construit nous-même une maison passive “traditionnelle” (briques et blocs) qui nous donne toute l’année une température de 21 à 23°C, sans chauffage…nous en sommes pleinement satisfaits, avec la seule électricité consommée (via des panneaux photovoltaïques) pour l’eau chaude et la lumière + frigo/congélateur…Skylight 33 devrait aller vivre au Pakistan où il changerait vite d’avis…

  3. Mr BETZ pourquoi cette arrogance, le commentaire de skylight33 n’est pas si tordu que cela. Car les responsables d’urbanisme auront du mal avec l’architecture plusque autre chose.

  4. Cette maison a en effet une forme originale mais pour faire du bioclimatique on peut faire des formes beaucoup beaucoup plus simples, de plus il faut rappeler que cette maison a un poêle à bois, et bien si vous prenez un poêle à bois vous pouvez transformer n’importe quelle passoire énergétique en maison autonome en chauffage.(car on ne parle pas de l’autonomie électrique alors que les maisons 100 % autonomes thermiquement et électriquement existent déjà depuis 1992).
    Pas avec le même confort évidemment puisque là il y a l’isolation, les matériaux sains.
    Je ne montre jamais cette maison aux gens que je conseille de peur de les voir fuir, on peut peut-être illustrer l’aspect façade transparente.
    En tout cas chapeau l’artiste l’architecture étant d’une telle pauvreté en France, ça remonte le niveau.

  5. Désolé de faire les rabat joies mais j’ai eu l’occasion de visiter l’installation il y a quelques années au mois de juin, ont était loin de la canicule de 2022, et il faisait presque plus chaud à l’intérieur qu’à l’extérieur.

  6. Bonjour.

    Je trouve le concept intéressant (comme toutes les constructions passives).
    La surface vitrée doit apporter beaucoup sur le confort de vie (lumière, vue).
    Pourtant, cette architecture (ce dessin) ne me transcende pas, et je me dis même que si des heliodome devenaient la norme, cela constituerait visuellement une forme de peau d écailles intéressant pour limiter les apports lumineux et de chaleur sur la terre mais offrant alors à leurs occupants une vue “peu engageante”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page