Lifestyle

Sula, une maison en A bioclimatique, conçue en kit par l’architecte Diana Salvador (avec plans)

L’architecte Diana Salvador a conçu une autre maison préfabriquée, Sula, dont le nom provient d’un oiseau emblématique de l’archipel des Galápagos. Elle a misé sur la conception bioclimatique.

L’architecte Diana Salvador a conçu une maison préfabriquée en forme de A, dont le nom est inspiré d’une espèce d’oiseau marin emblématique des îles Galápagos : Sula nebouxii. Son deuxième projet qui utilise la technologie préfabriquée, cette maison a été réalisée en faveur du bien-être collectif et de l’environnement, mais aussi pour mettre en avant le rôle important des femmes dans le domaine de l’architecture. Environ 17 000 vis et 2 000 pièces composent ce « puzzle grande nature ».

Architecture, design et conception de Sula

Selon Diana Salvador, l’architecture, le design et la conception de cette maison préfabriquée ont été pensés pour répondre à un objectif précis : « un engagement en faveur de l’innovation, dans lequel une maison peut être construite sans avoir d’impact négatif ». L’architecte a utilisé cinq types de matériaux pour concevoir cette maison en A, à savoir : le métal, le verre, le bois, la pierre et le PVC. Elle a affirmé que ces matériaux ont été choisis selon leur flexibilité et leur efficacité, ainsi que pour former un ensemble écologiquement équilibré, harmonieux et pratique. Ce « puzzle grande nature » comprend environ 17 000 vis et 2 000 pièces sur mesure. Les pièces de mobilier, les murs intérieurs et la structure sont réalisés en bois contreplaqué. Quant à l’étanchéité de la maison, Diana Salvador a misé sur des feuilles en PVC. À noter que cette maison préfabriquée est destinée à une famille vivant sur l’archipel des Galápagos.

La maison a été transportée dans deux camions jusqu'à Guayaquil, un port maritime de l'Équateur.
La maison a été transportée dans deux camions jusqu’à Guayaquil, un port maritime de l’Équateur. Crédit photo : JAG Studio

Transport vers les îles Galápagos

Sula a été préfabriquée dans la capitale équatorienne pendant deux mois, avant d’être transportée sur l’archipel des Galápagos. Le transport s’est fait en deux étapes : depuis Quito vers Guayaquil, un port maritime de l’Équateur ; puis vers Puerto Ayora, sur l’île de Santa Cruz. Elle a été transportée par deux camions vers Guayaquil, avant d’être chargée dans deux conteneurs et embarquée vers la ville de Puerto Ayora. Une fois arrivée sur les lieux, son assemblage a duré un mois. Diana Salvador a affirmé que Sula est facile à démonter et peut être assemblée dans tout type d’environnement. Cette maison en A a été conçue pour n’avoir aucun impact sur le sol où elle sera installée. D’ailleurs, pour ses fondations, l’architecte a opté pour des gabions qui s’intègrent parfaitement dans un environnement naturel.

Une maison confortable, économe et respectueuse de l’environnement

Pour Sula, Diana Salvador a privilégié le respect de l’environnement, depuis sa conception jusqu’à son installation. Elle voulait concevoir une maison préfabriquée confortable, économe et innovante, tout en ayant le plus faible impact possible sur l’empreinte carbone. Une des raisons pour lesquelles elle a choisi la conception bioclimatique qui allie confort, praticité, durabilité et adaptabilité au lieu d’implantation. Cette maison préfabriquée est conçue pour s’adapter à son environnement et offrir un excellent confort thermique toute l’année.

La conception comprend environ 17 000 vis et 2 000 pièces sur mesure, notamment des éléments en bois, en métal et en verre.
La conception comprend environ 17 000 vis et 2 000 pièces sur mesure, notamment des éléments en bois, en métal et en verre. Crédit photo : Diana Salvador

L’aération et la ventilation ont été pensées dans les moindres détails : perforations dans les murs et le sol pour un apport d’air transversal optimal, surélévation de la maison pour former une chambre d’air froid sous la structure, murs proches du toit pour une bonne ventilation de l’intérieur… Par rapport à un système de construction conventionnel, les stratégies de construction bioclimatique mises en place par l’architecte ont contribué à réduire significativement l’impact environnemental de Sula. Que pensez-vous de cette maison en A préfabriquée ? Plus d’informations : huaira.ec. N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
huaira.ec

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page