Lifestyle

Une jolie maison container modulaire située en plein cœur d’une forêt

Dans cette maison container, pas de cloison, mais des couleurs pour délimiter les pièces de vie... Et elle est superbe !

Lorsque l’on observe un container d’expédition, on peut légitimement se demander pourquoi les constructeurs leur accordent tant d’importance… Après tout, ce ne sont que des caisses métalliques qui servent à transporter des marchandises d’un bout du monde à l’autre ! Pourtant, les containers ont ce « petit quelque chose en plus » que n’ont pas les tiny-houses ou les maisons en A. Et ce truc en plus c’est d’être modulables, empilables, juxtaposables, etc. On peut aussi en faire des ponts pour relier deux parties d’une maison… Bref, c’est le matériau idéal pour laisser parler la créativité des constructeurs. Et ce n’est pas le cabinet d’architecture Brésilien Plano Livre qui nous dira le contraire ! Avec son modèle baptisé Estúdio Lapinha, installé à Lapinha da Serra au Brésil, il nous prouve que deux conteneurs peuvent se connecter pour donner une superbe maison. Découverte !

Estúdio Lapinha c’est quoi ?

Le studio d’architecture décrit sa petite maison container comme ceci : “Le paysage est le protagoniste. L’espace est construit pour la contemplation. De larges portes vitrées dissolvent les frontières entre l’extérieur et l’intérieur. Les tons apportent la nature dans ce refuge.” Initialement construite pour une exposition, la maison container a pu être démontée puis réinstallée au beau milieu d’une forêt, entourée de cascades… Avec ses couleurs, toutes dans le thème de la nature, ses 30 m² de surface habitable se fondent littéralement dans le paysage. Sa conception diffère des constructions containers que nous avons l’habitude de voir, car elle construite à partir de containers usagers…

Une maison container ouverte
Crédit photo : Henrique Queiroga

Cela étant dû à la pénurie de matériaux neufs. Mais, finalement, c’était plutôt un avantage pour l’architecte car il a pu récupérer des matériaux de meilleure qualité et plus durables. Il a suffi de les isoler avec du polystyrène expansé et de construire un toit qui évacuait facilement l’eau, et le tour était joué ! Pour connecter les deux containers entre eux, les architectes ont choisi d’ouvrir l’intérieur pour créer un étage qui comprend une chambre, un espace de vie et une salle de bains.

À LIRE AUSSI :
Cette entreprise construit des maisons (de hobbit) bioclimatiques et semi-enterrées à partir de 75 000€

La construction détaillée…

Les architectes expliquent que le processus de construction a guidé le projet. Deux modules conteneurs sont reliés latéralement, et leurs composants industrialisés sont exposés sans camouflage. L’hydraulique est concentré sur un mur, formant le module d’infrastructure. En plus de réduire les coûts, cette stratégie libère également de l’espace restant. Dans cette étonnante maison container, la plupart des meubles ont été réalisés sur mesure; c’est le cas du canapé et de tous les espaces de rangement. Grâce au jeu de couleurs, les différents espaces se retrouvent matérialisées sans séparation. Une couleur terre cuite délimite la cuisine quand la couleur verte détermine les espaces de vie en faisant écho au vert de la nature. Dans la salle de bains, c’est la couleur bleue qui prédomine évidemment !

blank
Crédit photo : Henrique Queiroga
L'intérieur de la maison container verte
Crédit photo : Henrique Queiroga

Le petit plus : la terrasse suspendue !

Attenante à la chambre parentale, une magnifique terrasse surplombe la nature environnante… Les architectes l’ont prolongé avec un superbe filet suspendu qui fait office d’immense hamac où il doit faire bon s’allonger pour y lire un bon livre. Enfin, selon l’équipe de conception, il n’y a eu que peu ou pas de déchets lors du processus de relocalisation et de remontage de cette maison container… L’idée étant de créer un concept modulable qui pourrait s’installer partout sans gros travaux ni impact environnemental. Pari gagné on dirait ! Plus d’infos : planolivre.arq.br

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page