Lifestyle

Wheeled World : un rescapé du Bataclan fait le tour du monde en fauteuil roulant

« Avec le bon équipement et les bons coéquipiers, aucun voyage n’est impossible »

Le Bataclan, anciennement appelé Le Grand Café Chinois-Théâtre Ba-ta-clan, est une mythique salle de spectacle située dans le 11e arrondissement de Paris. Malheureusement, cet établissement, comme tout Paris, fût le théâtre d’attentats meurtriers le 13 novembre 2015.

Dans le café-théâtre, 90 spectateurs ont perdu la vie de la main de trois jihadistes. D’autres terroristes ont semé la mort dans d’autres restaurants et bars parisiens. Au total, le nombre de victimes dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 était de 137 morts et 413 blessés. Pierre Cabon, faisait partie des victimes.

Avoir une mobilité réduite ne signifie pas qu’il faut faire une croix sur nos rêves

Dans Paris Match, Pierre Cabon relate que de ces attentats, il en est ressorti vivant mais handicapé. En effet, il a été touché à la moelle épinière et ses jambes ne lui répondaient plus. Résultat : Il ne pourrait plus jamais remarcher. Mais ce n’est pas pour autant que Pierre Cabon abandonna ses rêves de voyage et d’aventures. Loin de là.

Tout commença en juin 2018, lorsque Pierre et sa femme, Myriam, terminèrent leur voyage de noces aux Etats-Unis. Alors que normalement, les jeunes époux devaient retourner en France, un désir les saisit. Tous deux caressèrent effectivement l’envie de faire le tour du monde. Mais comment concrétiser un tel projet quand on est invalide ?

https://www.instagram.com/p/CDJR8ByI5fU/

Pour beaucoup, qui sont en parfaite santé et en bonne condition physique, concrétiser un projet et un tel voyage demanderait du temps, de la détermination, un minimum de préparation et bien sûr des fonds. Mais, pour Pierre Cabon, ce fut le contraire. C’est dans sa condition physique qu’il lui parut que plus rien ne lui semblait impossible qu’il s’agisse de « faire du parapente, visiter le Machu Picchu, rouler sur les bords d’un volcan, faire du kayak au pied d’un glacier argentin ou gravir le Kilimandjaro équipé de pneus cross ».

À LIRE AUSSI :  Laddroller : Ce fauteuil roulant équipé d'un exosquelette, redresse les paraplégiques

Wheeled World veut encourager les personnes à mobilité réduite à partir à l’aventure

A bien des égards, Pierre Cabon ne voyait plus les choses sous le même œil depuis ces attentats. Le couple décida néanmoins de rentrer en France mais, pour Pierre Cabon, son objectif était tout tracé. Ce tour du monde, il allait le faire. Il se focalisa alors sur le handisport pour renforcer les muscles de ses bras et sa femme et lui organisèrent leur périple, cherchèrent des sponsors, établirent leur budget et quittèrent leur boulot respectif pour un an.

Le couple créa une association dénommée Wheeled World en 2018 dans le but d’encourager les personnes à mobilité réduite de voyager en mettant à leur disposition des conseils pratiques et des adresses. Dix entreprises partenaires soutiennent déjà l’association. Leur message ? « Avec le bon équipement et les bons coéquipiers, aucun voyage n’est impossible ». La preuve ? Pierre Cabon et sa femme ont réussi à aller en Patagonie, à survoler la Grande Barrière de corail, à visiter l’arrière-pays australien et à traverser la Nouvelle-Zélande sans parler de leurs péripéties dans les déserts de l’Argentine ! Alors si Pierre Cabon a pu réaliser tous ses rêves d’aventures malgré les épreuves de la vie, pourquoi pas nous ? Pour soutenir leur association c’est par ici !

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page