Buvez-vous trop de café ? Quels sont les signes qui doivent vous alerter ?

Seriez-vous accro à votre tasse de café ? Diana Kadouche, médecin nutritionniste, révèle les signaux d'alarme à ne pas ignorer. Informez-vous pour une vie plus saine !

Vous l’aimez plutôt serré le matin, et allongé après un repas et vous en buvez une quantité impressionnante ! Lui, c’est votre sacro-saint café dont vous vous délectez à toute heure de la journée, ou presque. Certains en consomment plus de 10 tasses par jour, et c’est peut-être un peu trop ! Le café a beau être un ingrédient naturel, il doit être consommé avec modération. Dans la mesure où il contient évidemment de la caféine, connue pour être un excitant, en consommer trop, peut avoir des effets néfastes sur votre santé. Nous nous sommes intéressés à l’analyse de Diana Kadouche, médecin nutritionniste à Paris, interviewée par le magazine Le Journal des Femmes. Mais, alors ? Buvez-vous trop de café ? Quelles peuvent être les conséquences sur votre santé ? Et, comment y remédier ? Décryptage.

Combien de cafés par jour devrions-nous boire ?

« La recommandation officielle de caféine est de 400 mg par jour, soit environ quatre tasses de café par jour », explique Diana Kadouche. Cependant, il faut nuancer la quantité en fonction du type de café choisi. L’expresso est plus fort que l’allongé, qui lui-même est plus fort que le café filtre. Si vous consommez du café filtre, ou légèrement dosé dans un broyeur, il est possible de « monter » jusqu’à six tasses par jour. Au-delà de ce nombre, le café devient une addiction et cela peut entraîner des répercussions sur votre santé. La nutritionniste préconise le café torréfié, donc fraichement moulu, plus riche en vitamine B2 et B5, en potassium et en manganèse.  Elle rappelle aussi que le café est un formidable anti-inflammatoire et anti-oxydant, mais qu’il ne faut en conséquence pas en abuser.

Buvez-vous trop de café ?
Buvez-vous trop de café ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment savoir si l’on boit trop de café ?

La réponse n’est pas universelle, car nous ne réagissons pas tous de la même manière aux effets du café. Certains pourront prendre un café le soir après le repas sans effet sur leur sommeil, quand d’autres, dont nous faisons partie, arrêteront le café vers 16 h pour éviter les nuits compliquées. Les intoxications au café sont rares, mais les symptômes d’un surplus de consommation, eux, sont plus fréquents. Boire trop de café peut déclencher des insomnies, vous rendre exécrable tout au long de la journée, provoquer des maux de tête, ou des maux d’estomac. Et, si vous dépassez vraiment les bornes, alors le café aura un effet diurétique impressionnant, vous obligeant à vous rendre très fréquemment aux toilettes. Celles et ceux qui dépasseront les dix tasses par jour pourront aller jusqu’à vomir ou avoir des nausées, sentir des palpitations cardiaques, ressentir de l’anxiété, voire trembler. Ce sont les signes d’une intoxication, et il faut rapidement agir en consommant de l’eau plate ou de la tisane (pas de thé) et se reposer.

Qu’en est-il du café au lait ?

Nous avons tous, un jour, entendu dire que le café au lait était un dangereux poison, mauvais pour la santé ! Si cette fake news était véridique, nous ne devrions déjà plus être de ce monde ! D’ailleurs, la nutritionniste tord le cou à cette rumeur, en expliquant : « dire que le mélange café/ lait est toxique est plus un mythe qu’une réalité ». Oui, on peut rencontrer des difficultés à digérer le café au lait. Cependant, c’est uniquement parce que le lait est une matière qui peut engendrer des intolérances digestives. Le lactose qu’il contient n’est pas digeste pour tous.

Attention à l'excès de café !
Attention à l’excès de café ! Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Optez pour le lait de soja, d’amande ou de noisette pour éviter ces problèmes de digestion du café au lait. Le café, qu’il soit noir ou au lait, reste une substance excitante qui peut nous rendre dépendant. Il est donc à consommer avec modération, ou pour les plus accrocs à choisir « décaféiné » à partir d’une certaine heure ! Et, vous ? Êtes-vous accro au café ? Combien buvez-vous de tasses chaque jour ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page