Science

Bordélique, grossier, couche tard… ces “défauts” seraient la preuve que vous êtes très intelligent d’après la science

Bien que l'intelligence soit une qualité, certains signes plus négatifs seraient capables de la démontrer. Ces signes sont la plupart du temps vus comme des défauts dans l'inconscient collectif. Mais quels sont ces défauts ?

L’intelligence est quelque chose qui fascine la plupart d’entre nous. Nous cherchons tous plus ou moins à devenir intelligent au cours de notre vie. Cette caractéristique varie beaucoup selon les individus. De nombreuses études sont faites chaque année afin de déterminer d’où provient l’intelligence d’un individu. Est-elle génétique ? Innée ? Est-ce qu’elle se développe avec le temps ? Et si notre intelligence dépendait notamment de certains traits de caractères ? Selon une récente étude, certains défauts prouveraient une intelligence supérieure à la moyenne.

Certains traits de caractère seraient liés à l’intelligence

Afin de tenter d’en savoir un peu plus sur le sujet, de nombreux scientifiques ont réalisé des études afin de comprendre d’où venait l’intelligence. Et si toutes les personnes plus intelligentes que la moyenne avaient des traits communs ? Bien que l’intelligence soit vue comme une réelle qualité, certains traits montrant qu’une personne est intelligente seraient moins positifs. En effet, des chercheurs ont récemment montré que certains défauts prouvent l’intelligence.

Les personnes curieuses sont intelligentes

On dit souvent que la curiosité est un vilain défaut n’est-ce pas ? Eh bien sachez que la curiosité est également l’un des traits des personnes intelligentes. Bien entendu, ce n’est pas n’importe quel type de curiosité. Tenter de connaître les petits potins de dernières minutes ne fait pas de vous quelqu’un d’intelligent. Cependant, si vous faites partie des personnes qui cherchent sans cesse à apprendre de nouvelles choses et qui aiment s’intéresser à tout, vous êtes plus intelligent que la moyenne.

La vulgarité serait un signe d’intelligence

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, être vulgaire voudrait dire que nous sommes intelligents. Selon une étude américaine menée par des scientifiques cognitifs du Marist College et du Massachusetts College of Liberal Arts, une personne utilisant régulièrement beaucoup de gros mots serait plus intelligente que la moyenne. Dans l’inconscient collectif, les personnes utilisant beaucoup de gros mots sont des personnes grossières qui manquent de vocabulaire. Mais en réalité, elles feraient partie des personnes ayant les plus grandes capacités intellectuelles. A l’inverse de ce que l’on croit, les personnes vulgaires auraient en réalité un vocabulaire plus riche que les personnes moins grossières. Bien que ce soit des grossièretés, le fait de connaître autant de mots en dit long sur votre capacité intellectuelle.

À LIRE AUSSI :
Une étude scientifique affirme que la taille de votre pupille aurait une influence sur votre intelligence !

Les personnes intelligentes auraient tendance à se coucher très tard

Bien que l’avenir appartienne à ceux qui se lèvent tôt, l’intelligence quant à elle appartiendrait à ceux qui se couchent tard. En effet, certaines études ont montré que la plupart des personnes intelligentes ont tendance à se coucher tard. Alors pas d’inquiétude si vous êtes du genre à tourner en rond jusqu’au petit matin, vous êtes sûrement un génie incompris !

Selon cette étude, les lève-tôt seraient moins dépressifs que les couche-tard !
Crédit photo : Shutterstock / Krakenimages.com

Être bordélique montrerait également une capacité intellectuelle supérieure à la moyenne

Être bordélique peut parfois être problématique mais pas seulement. Sachez que bien souvent les personnes bordéliques feraient preuve d’une grande intelligence. En effet, un désordre environnemental n’est pas forcément synonyme d’un désordre mental. L’explication est simple, les personnes bordéliques seraient tellement prises par leurs pensées intelligentes qu’elles en oublieraient de mettre de l’ordre dans leur environnement. Alors si vous faites partie de ces personnes grossières ou désordonnées, il est peut-être tant pour vous de tester votre QI !

Source
scientificamerican.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page