Science

D’après la science les chats ne sont pas égoïstes… Ils sont juste trop inaptes socialement pour être fidèles !

Les chats sont souvent réputés déloyaux envers leurs maîtres, mais une nouvelle étude suggère que ce n’est peut-être pas de leur faute s’ils sont comme ça. Ce comportement serait en fait la conséquence d’une confusion sociale.

Par rapport aux chiens, les chats ont la réputation d’être indépendants et indifférents. Par exemple, ils n’évitent pas les gens qui dérangent leurs propriétaires. C’est du moins ce qu’affirme une nouvelle étude publiée dans la revue Animal Behavior and Cognition.

Ayant été dirigée par des chercheurs de l’Université de Tokyo au Japon, celle-ci risque donc de s’annoncer comme un gros coup dur pour les amoureux des créatures félines. De leur côté, les propriétaires de chiens peuvent se réjouir que leur animal de compagnie soit loyal et aide à réduire le stress.

Une expérience ayant impliqué 36 chats

En effet, les chercheurs japonais à l’origine de cette nouvelle recherche consacrée aux chats avaient déjà publié un autre portant sur les chiens. Dans leur précédent travail, ils ont montré que nos amis canins avaient tendance à éviter les personnes se comportant mal avec leur propriétaire. Pour la nouvelle étude, 36 chats (13 chats domestiques et 23 individus vivant dans des bars à chats) ont été mis à l’épreuve dans le but d’évaluer leur degré de fidélité envers leurs maîtres. Les conditions de l’expérience ont été similaires à celles qui avaient été appliquées sur les chiens.

La race de chien border collie disposerait de capacités hors-normes dans la maîtrise du langage humain

Deux catégories pour mieux évaluer

La population d’étude a été divisée en deux catégories : les « aidants » et les « non-aidants ». Les chats ont ensuite observé leur propriétaire essayer sans succès d’ouvrir un récipient transparent et sortir un objet. Dans le groupe des « aidants », de l’aide a été demandée à une personne assise à proximité.

D'après la science les chats ne sont pas égoïstes... Ils sont juste trop inaptes socialement pour être fidèles !
Des capacités d’évaluation sociale inférieure à celle du chien ? Crédit photo : Shutterstock / Real Moment

Celle-ci s’est comportée comme un ami du propriétaire. Dans la catégorie des « non-aidants », la personne tierce a refusé d’aider le propriétaire. Pour servir de point de comparaison, une troisième personne est restée assise dans les deux scénarios, sans faire quoi que ce soit.

Des capacités d’évaluation sociale inférieure à celle du chien ?

Après la petite mise en scène, l’acteur et la personne neutre de chaque essai ont offert au chat de quoi manger. Après plusieurs essais, les chercheurs ont constaté que les chats ne se souciaient pas de qui ils prenaient la nourriture.

À noter que dans l’expérience réalisée avec les chiens, la plupart préféraient ne pas prendre la nourriture fournie par les personnes qui n’avaient pas aidé leurs propriétaires. Est-ce que cela signifie que par rapport aux chiens, les chats sont égoïstes ? Pas vraiment si l’on en croit les auteurs de l’étude : « il est concevable que les chats de cette étude n’aient pas compris la signification ou le but du comportement des propriétaires ».

« Nous considérons que les chats ne possèdent peut-être pas les mêmes capacités d’évaluation sociale que les chiens, du moins dans cette situation. Contrairement à ces derniers, ils n’ont pas été sélectionnés pour coopérer avec les humains », ont conclu les auteurs.

Les Pays-Bas deviennent le premier pays sans chien abandonné ! Un exemple pour tous !

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page