Science

Des astronomes ont découvert un trou noir situé à « seulement » 1 000 années-lumière de la Terre

Les chercheurs pensent avoir découvert le trou noir le plus proche de la Terre à ce jour.

Notre galaxie n’a décidément pas fini de nous surprendre ! Le 6 mai 2020, une équipe internationale d’astronomes a annoncé avoir découvert un tout nouveau trou noir. Ce dernier présente l’étonnante particularité d’être très proche de notre planète.

Un trou noir visible à l’œil nu ! Le trou noir a été découvert par des chercheurs de l’Observatoire européen austral (ESO), à La Silla, au Chili. Dans un article récemment publié dans la revue Astronomy & Astrophysics, les astronomes ont indiqué que le corps céleste a été repéré par hasard, alors qu’ils étudiaient un système solaire binaire visible à l’œil nu depuis l’hémisphère sud.

Les chercheurs avaient constaté que l’une des étoiles du système (baptisé HR 6819) tournait très rapidement autour d’un objet invisible dont la masse et la force gravitationnelle sont tout simplement exceptionnelles. Pour eux, cela ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un trou noir. « Un objet invisible avec une masse d’au moins quatre fois le Soleil ne peut être qu’un trou noir. » a affirmé Thomas Rivinius, scientifique de l’ESO et co-auteur des recherches.

Petr Hadavra, membre de l’Académie tchèque des sciences, lui aussi co-auteur de l’étude, a pour sa part souligné la particularité du phénomène : « Il s’agit du tout premier système stellaire composé d’un trou noir visible à l’œil nu. » a-t-il fièrement indiqué.

A 1 000 années-lumière seulement de nous

D’après les calculs effectués par les scientifiques, le trou noir du système HR 6819 se trouverait à seulement un millier d’années-lumière de la Terre. Certains pourraient trouver cette distance énorme (et ils ont raison) mais comparé aux autres trous noirs déjà découvert jusqu’alors, 1 000 années-lumière ce n’est rien du tout ! La preuve avec M87, le tout premier trou noir photographié, qui se trouve à 55 millions d’années-lumière de notre planète.

À LIRE AUSSI :
Etoiles filantes : cette nuit il faudra avoir la tête dans les étoiles !

Certains pourraient alors s’inquiéter d’une telle proximité avec un corps céleste qui engloutit tout ce qui se trouve dans ses environs. Les chercheurs ont toutefois assuré que le trou noir ne représentait aucun danger pour la Terre, allant jusqu’à le qualifier de « voisin cosmique. »

La clé pour trouver d’autres trous noirs

Pour les astronomes de l’ESO, cette découverte est exceptionnelle : il est vrai que de nombreux autres trous noirs ont déjà été trouvés avant ça, mais aucun n’a jamais été aussi proche de notre planète. Pour les chercheurs, cela ne peut signifier qu’une seule chose : de nombreux autres trous noirs pourraient se trouver à proximité !

À LIRE AUSSI :
Ne manquez pas l'éclipse lunaire dans la nuit du 20 au 21 janvier (l'unique de l'année 2019)

Comme l’explique Thomas Rivinius, « Nous ne connaissons que quelques dizaines de trous noirs mais nous pensons qu’il pourrait y en avoir un milliard dans la galaxie. Le fait qu’il soit si proche signifie en fait qu’il ne peut pas être très rare. » Lui et ses collègues estiment que la Voie Lactée pourrait abriter des millions, voire des milliards d’autres trous noirs. C’est avec enthousiasme qu’ils poursuivent leurs recherches pour essayer d’en découvrir plus.

Photo d’illustration De Elena11 / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.
Bouton retour en haut de la page