Science

Des scientifiques avancent de nouvelles théories sur l’origine de l’eau de notre planète

L’eau n’aurait pas été apportée par des météorites, elle trouverait son origine dans les roches datant de la formation de la Terre

En plus d’être la seule planète connue à abriter la vie dans notre système solaire, la Terre fascine également par l’énorme quantité d’eau qui la recouvre. Rappelons en effet que la surface du globe terrestre est recouverte à 70 % d’eau, ce qui lui a valu son célèbre surnom de « Planète bleue ».

Eh bien figurez-vous que l’origine de toute cette eau a longtemps été au cœur de nombreuses recherches et débats. Les scientifiques avaient alors avancé que les mers, océans et lacs auraient été apportés sur Terre par des corps célestes : des météorites « hydratées » qui auraient percuté notre jeune planète il y a plusieurs milliards d’années. Plus particulièrement par des « chondrites » composées de matériaux primaires datant de la formation du système solaire (dont l’eau).

À LIRE AUSSI :  Vous pensiez que l'eau était la boisson la plus hydratante ! Et bien c'est raté !

Oui mais voilà, une nouvelle hypothèse rapportée par le site 20minutes affirme cependant que l’eau de notre planète ne serait finalement pas d’origine céleste. Deux chercheurs, Laurette Piani et Guillaume Paris, cosmochimiste et géochimiste au Centre de recherches pétrographiques et géochimiques de Nancy, Université de Lorraine, ont émis la théorie selon laquelle l’eau terrestre pourrait au fait trouver son origine dans les roches datant de la formation de la Terre.

Il y aurait beaucoup d’eau à l’intérieur de la Terre

D’après la théorie avancée par Laurette Piani et Guillaume Paris, l’intérieur de notre planète serait au fait gorgé d’eau : les estimations avancent qu’il pourrait contenir entre 1 et 10 fois la quantité totale de l’eau des mers et océans. Les chercheurs ont toutefois expliqué que l’eau s’y présente principalement sous forme d’hydrogène qui est contenu dans les minéraux, les laves et les fluides. L’eau liquide n’est alors formée que lorsque l’hydrogène est associé à l’oxygène des minéraux, mais uniquement si les conditions de pression et température le permettent.

Une autre hypothèse sur l’origine de l’eau terrestre !

Une autre hypothèse avancée par d’autres chercheurs concerne également l’origine locale de l’eau de notre chère planète. Contrairement aux scientifiques qui affirment que lors de sa formation, la Terre était complètement « sèche » et donc sans eau, cette théorie avance que « la Terre n’était au fait si ‘sèche’ au départ ». En analysant des chondrites proches des roches de la Terre en formation, ils ont en effet découvert que la concentration en hydrogène dans ces roches dites « sèches » sous-entend que l’eau serait déjà présente dans la Terre lors de sa naissance.

Les chondrites analysées seraient en effet gorgées d’hydrogène dont le rapport isotopique coïncide avec celui de la Terre. Cela voudrait alors dire que la majorité des éléments indispensables à la formation de l’eau sur Terre (hydrogène et oxygène) aurait pu être présente depuis le tout début ! Il ne s’agit bien évidemment que de simples théories, et les recherches se poursuivent toujours activement pour en savoir plus et lever le mystère sur l’origine de l’eau sur notre chère planète.

Photo d’illustration Sergej Onyshko / Shutterstock

Alexia Domoina

Je suis une grande passionnée des gadgets et nouvelles technologies ! Chaque article est une nouvelle découverte et un véritable plaisir à écrire.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page