Science

Une nouvelle étude étonnante affirme que notre galaxie “regorge de vie”

Et si notre galaxie regorgeait d’une quantité phénoménale de planètes similaires à la nôtre ? C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude menée par des astronomes de l’Université de Copenhague.

Les scientifiques scrutent depuis longtemps le Cosmos dans l’espoir de trouver des civilisations extraterrestres ou des preuves de leur existence. Mais les chances de découverte paraissent faibles étant donné que pour la vie soit possible sur une planète quelconque, celle-ci doit comporter de l’eau liquide.

Une condition que la grande majorité des corps célestes découverts à ce jour ne remplissent pas. En effet, selon les théories, les planètes obtiennent leur eau par hasard. C’est par exemple le cas de la Terre où l’eau aurait existé à la suite d’un impact d’un grand astéroïde de glace. Une hypothèse que les astronomes de l’Institut GLOBE de l’Université de Copenhague semblent maintenant contredire.

L’eau présente dès la formation des planètes ?

Dans un nouvel article scientifique publié dans la revue Science Advances et rapporté par nos confrères de The Next Web, ceux-ci affirment que l’eau peut être présente lors de la formation d’une planète. « Toutes nos données suggèrent que l’eau faisait partie des éléments constitutifs de la Terre, dès le début. Et comme la molécule d’eau est répandue, il y a une probabilité raisonnable qu’elle soit présente sur toutes les planètes de la Voie lactée. Le point décisif pour savoir si de l’eau liquide est présente est la distance d’une planète par rapport à son étoile », a déclaré le professeur Anders Johansen, auteur de l’étude.

JERRY : ce filtre à jerrican élimine plus de 99,9 % des bactéries, parasites et virus présents dans l'eau

Des galets de glace

Intitulée « A pebble accretion model for the formation of the terrestrial planets in the Solar System », la publication expose selon notre source une théorie selon laquelle les planètes sont nées à partir de minuscules galets de taille millimétrique qui s’amassent au fil du temps. Parmi ces particules, certaines seraient des galets de glace.

Une nouvelle étude étonnante affirme que notre galaxie "regorge de vie"
Gros plan sur le pole nord de Mars (Des éléments de cette image ont été fournis par la NASA). Crédit photo : Shutterstock / Pike-28

Il s’avère que la Mars, Vénus et la Terre se seraient formées de cette manière. Pour arriver à cette conclusion, Anders Johansen et ses collaborateurs se sont basés sur un modèle informatique à partir duquel ils ont pu calculer la vitesse à laquelle les planètes se forment. Des galets millimétriques de la même nature se trouveraient un peu partout dans la Voie lactée. Autrement dit, la plupart des planètes de notre galaxie pourraient regorger de l’eau.

Une théorie qui relance les débats sur l’existence de la vie au-delà de notre monde

Cette publication relance bien évidemment les débats sur l’existence de la vie au-delà de la Terre. L’eau étant la source de la vie, il est donc possible que des civilisations extraterrestres vivent un peu partout dans la Voie lactée. Étant donné que la prochaine génération de télescopes devrait nous permettre de voir au-delà du système solaire, les scientifiques pourront s’appuyer sur cette nouvelle théorie dans leurs quêtes de vie extraterrestre.

Barack Obama  "les extraterrestres... il y a des choses que je ne peux pas dire à l'antenne"

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page