Attention, le panneau B9B « interdit aux cyclistes » est bien plus complexe que vous le pensez

Le panneau B9B ne concerne plus seulement les cyclistes. Découvrez ce qui a changé et pourquoi vous devez le savoir !

Le Code de la route évolue chaque année ou presque, mais les principaux intéressés ne sont pas toujours au courant ! Dans les faits, personne n’informe les cyclistes, les automobilistes ou les piétons de ces changements. J’imagine, par exemple, un détenu qui a purgé sa peine de vingt ans, et qui ressort de prison, libre de toutes entraves. Mais aussi libre de se caler derrière un volant et de conduire de nouveau, évidemment. Cette « remise en circulation » doit être pénible, car les panneaux ont changé en vingt ans… Les règles du Code de la route ont évolué, et si l’ex-détenu conduit comme il y a vingt ans, il existe de fortes probabilités pour qu’il ait maille à partir avec la police. Et, pour le coup, ce ne sera pas sa faute, le Code de la route change, mais personne n’a encore eu l’idée de prévenir les principaux intéressés… Du coup, je me suis dit qu’une petite mise à jour du panneau B9B, « Interdit aux Cyclistes », ne vous ferait pas de mal ! Décryptage.

Le panneau B9B qu’est-ce que c’est ?

Ce panneau est rond, entouré de rouge, et présente un pictogramme cycliste juché sur son vélo. Puisqu’il est entouré de rouge, il signifie une interdiction. On peut apercevoir ces panneaux sur les voies rapides, à l’entrée des autoroutes, ou sur les périphériques de grandes villes. Jusqu’au 22 mars dernier, il signifiait que ces axes étaient interdits aux cyclistes ! Ce panneau est tellement ancien, et finalement tellement logique que l’on ne le voit même plus ! Quel cycliste empruntera un tunnel, ou une autoroute ? À part peut-être les coureurs du Tour de France lors d’une étape sous le tunnel sous Fourvière à Lyon ?

Ce panneau d'interdiction ne concerne plus uniquement les cyclistes. Désormais, les trottinettes électriques et les EDPM sont également concernés.
Ce panneau d’interdiction ne concerne plus uniquement les cyclistes. Désormais, les trottinettes électriques et les EDPM sont également concernés. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Qu’est-ce qui change pour ce panneau ?

Un arrêté publié le 23 mars 2024 au Journal Officiel en atteste explicitement. Dorénavant, le panneau B9B ne concerne plus uniquement les cyclistes… Le texte officiel précise que cette signalisation s’applique désormais aussi aux conducteurs d’engins de déplacement personnel motorisés (EDPM), tels que les trottinettes électriques avec ou sans selle, les gyropodes, gyroroues, etc. Concrètement, le panneau B9B indique maintenant que l’accès à certaines voies est interdit aux cycles, aux EDPM, et aux cyclomobiles légers. Cela aurait probablement éviter à ce fou furieux de faire la une des médias : 86 km/h en trottinette sur l’Autoroute A1 au nord de Paris !

Quels sont les autres changements à connaître ?

L’arrêté concerne de nombreux changements pour le Code de la route, mais franchement, il est absolument illisible, sauf si vous connaissez chacun des articles du Code de la route par cœur. Et, que vous savez les identifier par leur numéro… On peut lire, par exemple : « les panneaux SR3a, SR3b, SR3c1, SR3c2, SR3c3 et SR3e annoncent une zone où la vitesse est contrôlée par un dispositif de contrôle automatisé ». Pas très parlant ! En revanche, l’article 9, lui, est plutôt clair : « le pictogramme destiné aux cycles s’applique également aux engins de déplacement personnel motorisés et aux cyclomobiles légers ».

Un panneau M12 à Lyon vers l'opéra.
Un panneau M12 à Lyon vers l’opéra. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Tous les véhicules cités dans le paragraphe précédent devront donc se conformer aux panneaux destinés aux cyclistes comme les feux tricolores, ou l’obligation d’emprunter les pistes cyclables. Quant au panneau M12 que je vous avais présenté dans cet article, il est aussi concerné par cette évolution du Code de la route ! Et, vous ? Saviez-vous que ce panneau avait changé de signification ? Nous serions ravis de lire vos impressions ou de connaître votre expérience à ce sujet. Et, si vous constatez une erreur dans cet article, n’hésitez pas à nous l’indiquer. Vous pouvez cliquer ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page