Auto / Moto

Panneaux M12 : pourquoi certains cyclistes peuvent-ils griller (légalement) les feux rouges à une intersection ?

Avant de lancer des invectives contre un cycliste qui grille un feu rouge, assurez-vous de comprendre les règles qui régissent cette situation. Le panneau M12 apporte un éclairage sur cette énigme du Code de la route.

Comme de nombreux automobilistes, vous êtes de ceux qui se plaignent au volant ! Les habitants de la région Île-de-France seraient d’ailleurs les plus râleurs au volant, selon cette enquête menée par Le Point. Une première place finalement assez logique, lorsque l’on sait combien les bouchons et les incivilités sont nombreux et peuvent vite taper sur les nerfs des usagers de la route. Bref, la dernière fois que vous avez râlé, c’était peut-être après un cycliste, qui avait allègrement grillé le feu rouge sous vos yeux ! Et vous avez peut-être perdu une occasion de vous taire. En effet, dans certains cas, et grâce à un certain panneau, les cyclistes ont le droit de griller un feu tricolore. Décryptage.

Pourquoi les cyclistes ont-ils le droit de griller les feux rouges ?

Avant de vous mettre à insulter un cycliste grillant un feu rouge, observez le carrefour ! Si vous apercevez un panonceau « M12 », le cycliste est dans son droit. Sur ce panneau de forme triangulaire, entouré de rouge, installé directement sur le feu rouge, on y voit un vélo jaune. Ce panonceau existe depuis le 12 novembre 2010, date de la promulgation du décret n° 2010-1390. Ce décret introduit dans le Code de la route des dispositions relatives à la traversée des chaussées par les piétons, encadre la circulation de certains usagers sur les trottoirs et facilite la mise en place par les collectivités locales du « tourne-à-droite » aux feux tricolores pour les cyclistes. Voici comment est résumée l’entrée en la matière du fameux panneau M12.

Le panonceau M12 existe sous 7 formes différentes.
Le panonceau M12 existe sous 7 formes différentes. Crédit photo : ville de Lyon

Quels droits donne le panonceau M12 ?

Attention, ce panonceau donne le droit au cycliste de franchir le carrefour en ignorant le feu qui est au rouge, mais uniquement dans certaines conditions. Il s’agit de faciliter le « partage de la route », mais non pas de créer des situations accidentogènes supplémentaires ! Dans les textes, le panonceau revient à un « cédez-le-passage » et autorise les cyclistes à franchir, de manière prudente, un carrefour sur lequel un feu rouge serait allumé. En d’autres termes, il peut donc « griller le feu rouge » ! Dans la réalité, ce n’est pas réellement ainsi que cela se passe.

Un panneau M12 à Lyon vers l'opéra.
Un panneau M12 à Lyon vers l’opéra. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Le panonceau indique aussi des flèches qui permettent au cycliste dans quelles mesures il a le droit de griller le feu rouge ! Généralement, les flèches indiquent la direction « tout droit » ou « à droite ». Concrètement, si le panonceau affiche une flèche qui tourne à droite, le cycliste sera autorisé uniquement à prendre la direction de la droite sans marquer le feu rouge. S’il va tout droit ou tourne à gauche, il devra respecter le Code de la route, comme pour les automobilistes.

Quelles sanctions pour le cycliste en cas de non-respect du panonceau M12 ?

Avec ou sans panonceau, le piéton reste prioritaire sur le cycliste qui devra donc s’arrêter en cas de passage de piétons. Si le cycliste tourne à gauche alors que le panonceau indique un tourne-à-droite, il sera passible d’une amende de 135 €. En revanche, l’égalité n’est pas de mise en cas de perte de points sur le permis de conduire. Un automobiliste ou un motard qui grille un feu rouge se verra retirer quatre points sur son permis de conduire. Inversement, un cycliste qui commet la même infraction ne perdra aucun point.

Une différence, qui est probablement injuste, mais qui s’explique assez facilement par le fait qu’il n’est pas obligatoire de posséder un permis pour conduire un vélo ! Et c’est également le cas pour les infractions commises avec des voitures sans permis, des trottinettes ou encore des engins agricoles. On vous laisse réagir sur le sujet qui ne devrait pas manquer de piquant ! Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page