Société

Bad Bitches Only : le jeu de société qui nous en apprend beaucoup sur le combat des femmes !

Vous connaissez certaines femmes iconiques mais pas forcément les actions qu'elles ont menées ! Le jeu Bad Bitches Only vous permet de vous cultiver et de faire le point sur tous les combats féministes de ces dernières décennies.

Le 8 mars, comme chaque année, aura lieu la journée internationale des droits des femmes. Certaines femmes sont célèbres pour leurs engagements féministes ou pour les femmes comme Gisèle Halimi ou encore Simone Veil.

Mais tant d’autres femmes réelles ou imaginaires luttent à leur manière pour que les femmes du monde aient les mêmes droits que les hommes. Et si un jeu de société vous permettait de découvrir qui sont ces femmes, et ce qu’elles ont réalisé pour elles. Ce jeu, c’est « Bad Bitches Only » édité par Gender Games ! Nous avons joué et appris beaucoup de choses !

À LIRE AUSSI :
Si on jouait... à Premier Contact de Gigamic

La Journée internationale des droits des femmes existe depuis 1977. Cette journée un peu particulière a vocation à mettre en avant la lutte pour les droits des femmes. Notamment en matière d’inégalités entre les hommes et les femmes. Cette journée est issue des luttes féministes en Europe ou aux Etats-Unis.

Le jeu Bad Bitches Only :

Bad Bitches Only : le jeu de société qui nous en apprend beaucoup sur le combat des femmes !
Bad Bitches Only : le jeu de société qui nous en apprend beaucoup sur le combat des femmes !

Bad Bitches Only est un jeu de culture générale qui parle des femmes mais qui ne s’adresse pas qu’aux femmes. La partie se joue très simplement en un temps imparti dans lequel il faut deviner un maximum de femmes. Tous les coups sont permis ! Mimes, dessins, paroles, rien n’est interdit ! Le but étant non seulement de faire découvrir la Femme inscrite sur la carte mais surtout son action ! Pour cela le « Bad Dico » devient la bible du jeu…

La règle sine qua non à respecter :

Attention une seule règle à ne jamais modifier : pour faire deviner une femme, ne jamais dire « c’est la femme de… » Par exemple il est possible de dire qu’Irène Joliot-Curie est la fille de Pierre et Marie… Mais surtout pas qu’elle est l’épouse de Frédéric ! Ou bien la sanction tombe immédiatement et les points s’envolent. Une belle manière de rappeler que les femmes existent par elles-mêmes et non par leurs maris !

Bad Bitches Only : le jeu de société qui nous en apprend beaucoup sur le combat des femmes !
Bad Bitches Only : le jeu de société qui nous en apprend beaucoup sur le combat des femmes !

Petite Variante :

Si vous estimez que votre mère, sœur, professeure de philo mérite une carte, il vous suffira d’inscrire son nom sur les cartes vierges fournies. Une belle manière de mettre l’une de vos idoles particulières à l’honneur !

Nous avons appris beaucoup de choses grâce à ce jeu, il existe également deux extensions (Feminist Warriors et Queer Icons). Un jeu simple et cultivant que nous avons aimé découvrir… Et une excellente manière de faire découvrir à deux adolescents le combat de certaines femmes afin qu’ils puissent jouir de leurs droits actuels…

Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer