Société

Bricobus, des camions ateliers solidaires qui viennent prodiguer des conseils et aident les mal-logés

28 Bricobus sillonnent la France pour aider ceux qui vivent dans des logements insalubres et qui ne peuvent pas effectuer les travaux... Et ils ont aidé plus de 3000 familles en 8 ans !

Dans un rapport sur le mal-logement, la Fondation Abbé Pierre souligne que 4 millions de Français vivraient dans ce que l’on appelle des passoires thermiques. Ce sont des logements à la limite de l’insalubrité qui présentent des défauts d’isolation, de plomberie, d’aération ou d’électricité. Ces logements, la plupart du temps occupés par des personnes aux situations financières compliquées, ne peuvent être remis en état.  Quant aux propriétaires qui louent ces logements, il est clair que le montant des loyers est privilégié à la réalisation de travaux. Pour tenter d’en finir avec ces passoires thermiques ou ces logements insalubres, les Compagnons Bâtisseurs lancent les BRICOBUS. A bord de leurs camionnettes équipées, les membres de l’association parcourent la France pour aider à la rénovation des logements de ceux qui sont dans le besoin. Présentation.

Des camions qui aident à la rénovation

Lorsque l’on vit dans un taudis, où la moisissure envahit les murs et les plafonds, ou que les fuites d’eau sont légion, c’est souvent parce que l’on n’a pas d’autres choix. Le manque de moyens financiers fait que ces personnes sont obligées de subir et de vivre dans ces logements dont personne ne voudrait. Mais elles n’ont pas le choix ! Alors, pour tenter de les aider à vivre mieux, les compagnons bâtisseurs ont mis en place les Bricobus. Avant le lancement de ces bus, les compagnons bâtisseurs offraient des conseils pour financer les travaux ou des formations pratiques… Mais ils se sont rendu compte que certains mal-logés ne pouvaient pas venir à leur rencontre. Ils ont donc décidé d’aller vers eux !

Les Bricobus, c’est quoi exactement ?

Les Bricobus se présentent sous la forme de fourgonnette plutôt que d’autocar. Les compagnons bâtisseurs se déplacent chez les gens avec le matériel nécessaire pour effectuer une expertise du logement. Mais ce peut-être aussi l’occasion d’aider les personnes à poser une fenêtre, ou réparer un morceau de plomberie abîmé. Les compagnons font ce que l’on appelle de l’auto-réhabilitation accompagnée. Ils ne font pas à la place des personnes, mais donnent un coup de main, prêtent du matériel et promulguent des conseils… Parfois, le simple fait de ne pas avoir le matériel peut faire que les gens ne peuvent pas faire les petits travaux. Tous n’ont pas la chance d’avoir les outils partagés au bas de leur immeuble comme à Lyon.

À LIRE AUSSI :  Toulouse : il sillonne la ville avec sa plancha mobile pour cuisiner des repas chauds aux sans domicile fixe

L’historique des Bricobus

Le tout premier Bricobus est né en 2014 du côté de la ville de Tours. Un camion de pompier avait été transformé pour l’occasion en atelier mobile. Ce premier Bricobus était venu en aide à 12 familles lors de sa première année « de vie » … Depuis ce sont 28 camions qui sillonnent la France dans 11 de ses régions. Et ces véhicules ont aidé, depuis leur création, 3121 familles, que ce soit sous forme de conseils ou d’aides manuelles.

L'équipe de Bricobus
Crédit photo : Compagnons Bâtisseurs France (Capture Facebook)

Comment bénéficier du Bricobus ?

Pour accéder aux camions-ateliers des compagnons bâtisseurs, il ne faut pas dépasser un certain seuil de revenus. Les aides publiques qui leur sont versées comme celle de l’Agence Nationale de l’Habitat dépendent des revenus des bénéficiaires. En général, le montant du chantier pris en charge par les compagnons bâtisseurs revient à 10% de son montant pour les habitants. Et c’est aussi l’occasion de créer un lien social et d’échanger des connaissances qui pourront servir par la suite. Une belle idée ces Bricobus non ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page