Quelles sont les aides pour installer un chauffe-eau solaire en 2024 ?

Marre des factures d'électricité exorbitantes ? Découvrez comment le chauffe-eau solaire peut vous aider à réduire vos dépenses énergétiques, avec un petit coup de pouce financier en prime !

Vous avez reçu votre dernière facture d’électricité, et comment dire qu’elle vous reste en travers de la gorge ? Avec les différentes augmentations appliquées sur les tarifs de l’électricité, les prix ont flambé. Si vous disposez d’un chauffe-eau électrique dans votre foyer, sachez que selon l’ADEME, il représente plus de 12 % de la consommation d’énergie annuelle. Avec le système de chauffage central, il est le plus énergivore des dispositifs de votre maison. Pour réduire votre facture d’électricité, il existe une possibilité : le chauffe-eau solaire. C’est un procédé écologique et économique, qui demande, en amont, un certain investissement. Néanmoins, de nombreuses aides existent pour réduire cet investissement. On fait le tour de la question.

Qu’est-ce qu’un chauffe-eau solaire ?

Un chauffe-eau solaire est un dispositif qui utilise l’énergie du soleil pour chauffer l’eau destinée à un usage domestique, aussi appelée eau chaude sanitaire. Pour fonctionner, il utilise des capteurs solaires positionnés sur le toit de votre maison. Ces capteurs, aussi appelés panneaux solaires thermiques, vont absorber la lumière du soleil, pour la transformer en chaleur. Ainsi, lorsque la lumière du soleil frappe les capteurs, elle est convertie en chaleur. C’est ce qu’on appelle le processus de conversion de l’énergie solaire. Le processus se poursuit grâce à un fluide caloporteur qui circule à l’intérieur des capteurs. Le fluide caloporteur est ensuite dirigé vers un ballon solaire (réservoir de stockage) dans lequel la chaleur est stockée.

Plusieurs chauffe-eau solaires installés sur une toiture.
Plusieurs chauffe-eau solaires installés sur une toiture. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Lorsque vous avez besoin d’eau chaude pour la douche, ou pour cuisiner, l’eau froide du réseau passe à travers un échangeur thermique dans le ballon solaire. Cet échangeur transfère la chaleur stockée dans le fluide caloporteur à l’eau froide, la chauffant ainsi à la température désirée. Pour que l’utilisation d’un chauffe-eau solaire soit optimale, il faudra que les capteurs solaires soient parfaitement orientés (sud ou sud-est). De plus, l’installation d’un chauffe-eau solaire demande connaissances techniques et savoir-faire, elle devra donc être réalisée par un professionnel certifié RGE. D’ailleurs, faire appel à une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement vous ouvrira les droits à plusieurs aides à la rénovation énergétique. Et, cette condition n’est pas négociable !

À LIRE AUSSI :  Toutes les aides de l'état (région, département, mairie) pour un récupérateur d'eau de pluie en 2023

Combien coûte, en moyenne, l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Le coût d’installation d’un chauffe-eau solaire est variable et dépend de plusieurs paramètres tels que la localisation géographique, le nombre de panneaux solaires installés, et la taille de la famille. Selon une étude de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) publiée en février 2023, le prix estimé se situe de 900 à 1 700 € par mètre carré de capteurs pour un chauffe-eau solaire individuel. Pour un foyer composé de 4 personnes, l’installation pourrait donc représenter un investissement compris de 3 600 à 6 800 €, en supposant l’utilisation de 4 mètres carrés de capteurs. Il est également possible d’opter pour l’installation d’un Système Solaire Combiné (SSC) qui, en plus de fournir de l’eau chaude sanitaire, peut couvrir de 40 à 60 % des besoins en chauffage de la maison. Les prix mentionnés ci-dessus sont ceux, avant l’application des différentes aides possibles. Néanmoins, le coût de l’installation sera une somme à avancer, puisque les aides mises en place, sont versées, à la fin des travaux, et sur présentation d’une facture de l’entreprise certifiée RGE.

Quelles sont les aides pour un chauffe-eau solaire en 2024 ?
Quelles sont les aides pour un chauffe-eau solaire en 2024 ? Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Quelles autorisations sont nécessaires pour installer un chauffe-eau solaire ?

Si vous choisissez d’installer un chauffe-eau solaire, le côté financier, ne sera pas le seul à optimiser. En effet, l’installation de capteurs solaires sur votre toit, va modifier l’aspect extérieur de votre bâtiment. Vous devrez donc effectuer diverses démarches administratives qui varieront en fonction de votre commune, et de la situation géographique de votre maison dans ladite commune. Commençons par la première démarche à effectuer auprès de votre mairie, auprès du service urbanisme. En effet, vous devez engager une démarche de déclaration préalable de travaux. La constitution du dossier d’autorisation d’urbanisme impliquera l’utilisation du formulaire cerfa 13703*11, accompagné de pièces justificatives détaillées dans le formulaire, telles qu’un plan des toitures.

À LIRE AUSSI :  VirtuHOT : des chauffe-eaux solaires de nouvelle génération qui génèrent jusqu’à 50 % d’énergie supplémentaire

Certaines mairies proposent un service dématérialisé pour ce type de demande. Et, quel que soit le mode opératoire choisi, le délai de réponse est d’un mois. En d’autres termes, si vous ne recevez aucune réponse dans un délai d’un mois à compter de la date de dépôt mentionnée sur votre dossier, votre projet est donc tacitement accepté. Attention, si votre toiture, et alors votre maison, se situe aux abords d’un site classé, vous devrez, en sus, solliciter l’avis de l’architecte des Bâtiments de France (ABF). Cet expert évaluera votre projet et émettra un avis favorable ou défavorable quant à l’installation du chauffe-eau solaire. Et, les architectes de Bâtiments de France, garants du patrimoine, sont connus pour être très tatillons sur le sujet. Enfin, mais ce n’est qu’une recommandation, il est préférable d’informer votre assureur de cette nouvelle installation. Selon les clauses d’un contrat souscrit, des frais supplémentaires peuvent s’appliquer en lien avec cette modification. Néanmoins, votre chauffe-eau solaire sera couvert par votre multirisque habitation en cas de problèmes.

Quelles sont les aides de l'État pour un chauffe-eau solaire ?
Quelles sont les aides de l’État pour un chauffe-eau solaire ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelles aides pour votre chauffe-eau solaire ?

Plusieurs aides financières sont disponibles pour l’installation d’un chauffe-eau solaire. Néanmoins, elles sont toutes, ou presque soumises à des conditions de revenus, et donc aux ménages les moins fortunés. Ces ménages qui sont souvent concernés par des habitations qualifiées de « passoires thermiques » et dont les factures d’énergie peuvent s’avérer astronomiques. C’est, par exemple, le cas de MaPrimeRénov’, un coup de pouce visant à alléger la charge financière des travaux de rénovation énergétique. Cette initiative cible les ménages résidant dans des logements construits depuis au moins deux ans. Le revenu fiscal de référence (RFR) détermine le classement des bénéficiaires en différentes catégories, à savoir : MaPrimeRénov’ Bleu (ménages très modestes), MaPrimeRénov’ Jaune (ménages modestes), MaPrimeRénov’ Violet (ménages intermédiaires) et MaPrimeRénov’ Rose (ménages les plus aisés). Le montant de la prime attribuée pour l’installation d’un chauffe-eau solaire varie en fonction du profil du demandeur :

  • 4 000 € dans la limite de 7 000 € de dépenses pour MaPrimeRénov’ Bleu
  • 3 000 € dans la limite de 7 000 € de dépenses pour MaPrimeRénov’ Jaune
  • 2 000 € dans la limite de 7 000 € de dépenses pour MaPrimeRénov’ Violet
  • Aucune aide pour les ménages qui entrent dans la catégorie MaPrimeRénov’ Rose, aux revenus trop élevés.

Ces sommes proviennent du site demarchesadministratives.fr et ont été actualisées le 9 octobre 2023. Néanmoins, les changements sont fréquents concernant MaPrimeRénov, et vous pouvez consulter les évolutions sur ce lien officiel. Sachez que la demande s’effectue en ligne, et que vous devrez fournir, à la conception du dossier, un devis d’une entreprise certifiée RGE.

À LIRE AUSSI :  Le gouvernement envisage-t-il réellement de supprimer les APL, c'est quoi encore cette histoire ?

L’éco PTZ, une autre aide financière possible pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

Une autre forme de soutien financier peut être envisagée : l’éco-PTZ. Ce prêt, octroyé par certaines banques, peut atteindre jusqu’à 15 000 € lors de l’installation d’un équipement de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable. Pour bénéficier de ce prêt, vous devrez déposer un dossier auprès de la banque, comprenant le descriptif détaillé des travaux et le montant estimé. Vous disposez ensuite de trois ans pour réaliser les travaux et de quinze ans pour rembourser le prêt. Pensez également à vous renseigner auprès de votre région, de votre département, de votre commune, ou de votre communauté d’agglomérations.

Chauffe-eau solaire SUNPAD SOLAR 300 litres monobloc autonome sur sol 20°/30°
Chauffe-eau solaire SUNPAD SOLAR 300 litres monobloc autonome sur sol 20°/30°. Crédit photo : Capture d’écran Leroy Merlin

Certaines de ces entités proposent des aides supplémentaires, cumulables avec celles mises en place par l’État Français. Pour obtenir des informations détaillées sur les soutiens financiers pour l’installation d’un chauffe-eau solaire, n’hésitez pas à entrer en contact avec un conseiller de France Rénov’ au 0 808 800 700 (Service gratuit + prix appel). Il sera à vos côtés pour vous guider dans le processus de demande d’aide et vous fournir l’assistance nécessaire. Et, attention au démarchage téléphonique, pour la rénovation énergétique, il est interdit depuis le 24 juillet 2020 ! Avez-vous déjà installé un chauffe-eau solaire ? Que pensez-vous de cette manière écologique d’obtenir de l’eau chaude sanitaire ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page