Société

Sénat : vers la fin des forfaits mobiles illimités pour réduire les émissions de carbone ?

Les sénateurs viennent de proposer une baisse de la TVA sur les smartphones reconditionnés et l'interdiction des forfaits mobiles illimités. Et ce, afin de réduire les gaz à effet de serre.

On entend de plus en plus parler de la 5G, qui pourrait selon certains « scientifiques » être néfaste pour l’environnement. Et ce ne serait pas seulement dû aux ondes mais également aux smartphones eux-mêmes ! Pour accéder à la 5G, de nombreux smartphones même récents vont devenir obsolètes

Les sénateurs proposent deux missions d’informations qui portent sur ce problème. L’une qui permettrait de baisser la TVA à 5.5% pour l’achat de smartphone ou tablette reconditionnés, l’autre qui interdirait les forfaits mobiles avec internet illimité. Ces mesures visent à limiter les gaz à effets de serre. Explications.

À LIRE AUSSI :  Smartphone : Honor lance le Play 4 Pro, un téléphone capable de prendre votre température corporelle

Selon les sénateurs, le numérique représente aujourd’hui environ 5% des émissions de gaz à effet de serre en France. En 2040, il passerait à 40%, une augmentation suffisamment importante pour réfléchir sur des solutions. L’organisation GreenIT s’interroge sur les données prises en compte pour atteindre ces 40%. En revanche, elle valide le fait que la fabrication de terminaux numériques (smartphone, tablettes, écrans télévision) engrange de la pollution. Notamment lorsque ceux-ci sont fabriqués à l’étranger.

Les propositions :

  • Limiter le renouvellement des terminaux… Aujourd’hui un smartphone se conserve deux ans à peine. Et souvent pour un appareil neuf ! L’achat de terminaux reconditionnés ou de seconde main devrait être encouragé par un passage de la TVA à 5.5%.
  • Interdire les forfaits mobiles illimités… Ces forfaits sont de gros consommateurs de ressources électriques. Les plateformes de streaming par exemple pourrait être taxées, avec probablement un surcoût pour le consommateur ! Les centres de données sont invités à s’installer en France où l’offre énergétique permet de réduire les émissions de C02.

La fibre plutôt que la 5G

Selon les sénateurs, il faut étendre et privilégier la fibre plutôt que la 5G… La 5G entraînera une augmentation des renouvellements de mobile, accentuant encore un peu plus l’impact environnemental. D’ailleurs, Olivier Véran, ministre de la santé et Elisabeth Borne, ministre de la transition écologique, ont demandé au premier ministre une évaluation précise des effets sanitaires de la 5G avant son déploiement !

Photo d’illustration TPROduction / Shutterstock

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page