Société

Leroy Merlin : la première tiny house du projet Lil’Pouss visible sur le parking de Villeneuve d’Ascq

Jusqu'au 15 septembre, découvrez deux tiny-houses sur le parking du Leroy Merlin. Elles devraient bientôt rejoindre un village de tiny-houses à Lille, pour proposer une alternative à ceux qui n'ont plus de toit.

Si vous êtes originaires du Nord de la France, ou si vos pérégrinations vous mènent au pays des Ch’tis, vous découvrirez peut-être deux tiny-houses d’un nouveau genre: placées sur le parking du magasin Leroy Merlin de Villeneuve d’Ascq, les deux tiny-houses sont visibles jusqu’au 15 septembre.

Elles font partie d’un joli projet baptisé Lil’Pouss, un projet de construction solidaire, financé en partie par le budget participatif de la région Hauts-de-France. Ces petites maisons s’inscrivent dans un projet en collaboration avec l’école EPPED de Quiévrechain et l’association La Ch’tite Maison Solidaire. Présentation.

L’histoire de Lil ‘ Pouss

En 2018, Christophe Thomas, président de l’association la Ch’tite Maison Solidaire, partage son confort avec ceux qui n’en n’ont plus. Il loue alors sa maison sur Airbnb et avec l’argent qu’il récolte, il paie les loyers des familles qui ne le peuvent plus.

Christophe imagine alors le projet Lil’Pouss, un écoquartier solidaire qui proposerait une réponse aux squats urbains de la capitale du Nord, Lille. Il propose alors son idée au budget participatif de la ville, et séduit le jury. Il termine premier et se voit recevoir une subvention de 200 000€.

À LIRE AUSSI :  Maison et Tiny-House : pourquoi les matières premières de construction deviennent si chères et se raréfient ?

Christophe Thomas souhaite, par cet écoquartier, proposer un habitat transitoire aux personnes dans des situations difficiles, mais également éviter aux propriétaires, les impayés de loyer qui peuvent, eux-aussi les laisser exsangues.

Les tiny-house Lil’Pouss

Les deux premières tiny-houses, qui devraient plus tard rejoindre l’éco quartier, s’exposent donc sur le parking de Leroy Merlin Villeneuve d’Asq où il est possible de les découvrir; vous pourrez y comprendre la genèse du projet de Christophe Thomas et la future installation de cet éco quartier.

Son objectif final est de créer un village de tiny-houses solidaires pour les sans-abris de Lille. Et à l’approche de l’hiver, on ne peut qu’espérer qu’il réussira son pari. Christophe Thomas est en passe de réussir à créer le Airbnb des sans-abris, c’est ainsi qu’il définit son projet solidaire. Mais il souhaite également amener les SDF à réfléchir sur l’écologie, et sur le concept d’une tiny-house écoresponsable.

Villeneuve d'Ascq : la première tiny house du projet Lil'Pouss visible sur le parking de Leroy Merlin
Crédit photo : EPPED / Facebook

Le futur village de tiny-houses devrait se situer dans le quartier de St Maurice Pellevoisin, et héberger des personnes en situation de précarité, à condition qu’ils soient réceptifs au concept et évidemment respectueux de l’environnement.

À LIRE AUSSI :  Immobilier : tiny Houses, abris de jardin, micro habitations, pourquoi ces nouveaux habitats séduisent les français

L’aide de l’EPPED

Sur ce projet, Christophe Thomas n’est pas seul: en effet, l’EPPED de Quiévrechain participe à la construction des tiny-houses. Cette école accueille des jeunes de 15 à 18 ans, en échec scolaire; une sorte d’école de la seconde chance dans laquelle les jeunes adultes apprennent un métier et travaillent sur des projets tels que Lil’Pouss. Les élèves de cette école travaillent tous pour obtenir leur C.A.P Constructeur bois, et répondent à des commandes des municipalités, d’associations ou encore de particuliers prêts à leur faire confiance.

Les tiny-houses déjà construites rejoindront ensuite le jardin d’amis d’association, en attendant d’obtenir le permis de construire ce village solidaire. Pour visiter les deux maisons, contactez Christophe par mail sur : christophe@lachtitemaisonsolidaire.com

Nous espérons que le service urbanisme de la mairie de Lille ne tardera pas à signer ce permis de construire… Le froid ne tardera pas à arriver et avoir une alternative à la rue ou aux hôtels sociaux pourraient bien sauver la vie de certains sans-abris !

Source
actu.frvozer.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page