Astuces

Comment fabriquer un piège à moustiques efficace, écologique et économique ?

Même si vous adorez les animaux, votre passion peut devenir sélective en pensant aux moustiques qui ruinent vos soirées estivales... Voici comment vous en débarrasser !

Avec les fortes chaleurs de ces derniers jours, vous avez dû apprécier de vous étendre sur votre terrasse, dès la fraîcheur de la soirée arrivée… Mais, vous avez peut-être moins apprécié de vous défendre contre une armée de moustiques venus en découdre avec le liquide rouge qui coule dans vos veines… Les moustiques, ce n’est pas fantastique du tout, et quand ils se pointent, nous n’avons qu’une envie : les exterminer… Coup de torchons, tapette en plastique ou électrique, nous avons beau aimer les animaux, face à des moustiques vengeurs qui agissent de manière fourbe, notre conscience sur le bien être animal à tendance à s’envoler… Voici comment fabriquer un piège à moustique simple et efficace, qui vous protégera de l’invasion et qui vous évitera les cloques et démangeaisons qui découlent de leurs piqûres insidieuses !

Quel est ce piège à moustiques ?

Le piège en question n’est pas un « tueur de moustiques », cette tâche ingrate ou libératrice vous reviendra après que le piège aura éloigné les moustiques vers un point précis. Voici ce dont vous avez besoin pour fabriquer ce piège avec des produits naturels :

  • Une petite quantité de levure boulangère
  • Un verre de sirop de fruits
  • 4 ou 5 sucres cuits à feu doux puis refroidis, un caramel en fait !

La levure boulangère est un véritable poison pour les moustiques et fonctionne aussi pour les mouches par exemple, et le sirop sucré et fruité attire ceux que vous aimeriez voir disparaître… Quant à la mélasse de sucres refroidis, elle fait office de colle et sa viscosité piègera les indésirables insectes.

Comment fabriquer ce piège à moustiques ?

Comme pour de nombreux pièges artisanaux, vous devrez vous munir d’une bouteille en plastique coupée en deux. Laissez ensuite couler votre préparation sucrée et collante au fond de la bouteille, ajoutez ensuite la levure, et mélanger le tout… Enfin, et logiquement, placez le haut de la bouteille avec le goulot retourné vers le fond. Fixez les deux parties à l’aide de papier adhésif, votre piège est prêt à fonctionner.

À LIRE AUSSI :  Une découverte scientifique majeure pour attirer efficacement les frelons asiatiques dans les pièges

Vous pouvez alors l’accrocher sur votre terrasse, dans un arbre, ou en faire un piège à fourmis en le plaçant directement au sol. Il faudra changer votre mélange chaque semaine et donc passer l’étape de l’abattage des survivants !  Un piège écologique et vraiment pas cher qui pourrait bien sauver vos soirées estivales !

Comment fabriquer ce piège à moustiques ?
Comment fabriquer ce piège à moustiques ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Mais au fait, à quoi servent les moustiques ?

Vous savez désormais comment les piéger, mais savez-vous à quoi servent les moustiques dans notre écosystème ? Il faut déjà savoir qu’il existe 30 types de moustiques et que le désir de les éradiquer totalement relève de l’utopie… Ils étaient là avant nous, ils le seront aussi après nous ! Les moustiques, même si l’on aimerait bien les voir disparaître de notre environnement, jouent évidemment un rôle écologique. Et ce rôle est celui de servir de nourriture à de nombreuses espèces. Quand ils sont larves, ce sont les invertébrés aquatiques, poissons et batraciens qui les dévorent…

Comment éviter les piqures de moustiques
Comment éviter les piqures de moustiques ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Puis quand ils deviennent insectes, ils sont un mets de choix pour certains oiseaux, libellules ou chauve-souris… Ces moustiques sont également, des insectes polinisateurs puisqu’ils se nourrissent de nectar de fleurs et plantes même s’ils le sont bien moins que les abeilles, évidemment. Enfin, ils interviennent dans la première étape de décomposition de l’azote organique en azote minéral car ils filtrent les eaux. En revanche, comme l’explique l’entomologiste Frédéric Simard sur le journal Le Monde, aucune espèce n’est irremplaçable, et les moustiques pourraient être remplacés par des espèces ayant les mêmes interactions dans notre écosystème mais moins voraces pour le sang humain !

Source
Tastiesfoods.comLemonde.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page