Innovation

BeeHome, des ruches dans des containers pilotées par l’intelligence artificielle qui surveille les abeilles

Faire gagner du temps à l'apiculteur, protéger et soigner les abeilles, voici la fonction du robot de BeeHome.

Il n’est pas nécessaire d’être un éminent scientifique ou biologiste pour savoir que les abeilles et autres pollinisateurs sont essentiels à la sécurité alimentaire et à la nutrition. Le 20 mai dernier se déroulait la Journée Mondiale des Abeilles, une journée qui souligne l’importance de ces insectes et l’urgence de les préserver. En Israël dans un kibboutz de la région de la Galilée, une start-up vient d’inventer des ruches robotisées pour aider à leur préservation… Ces ruches laissent libre cours aux activités naturelles des abeilles, mais celle-ci sont sous surveillance 24h/24 ! Les inventeurs espèrent pouvoir, grâce à leurs ruches d’un nouveau genre, réduire la mortalité des abeilles et garantir leur sécurité alimentaire. Présentation de cet ingénieux concept.

Que sont ces ruches robotisées ?

Shlomki Frankin, l’un des inventeurs explique que dans un container blanc de 12 mètres carrés installé dans un champ d’avocat, il y a environ 2 millions d’abeilles à l’intérieur. Le container, appelée BeeHome, pour maison des abeilles, abrite en fait 24 ruches, protégées par le container. La BeeHome se présente exactement comme une ruche en bois, mais, à l’intérieur, l’intelligence artificielle est partout ! En effet, des robots placés à l’intérieur surveillent les abeilles, contrôlent les températures, la nourriture et leur apportent les soins nécessaires à leur survie. C’est donc, en quelques sortes, une méga ruche protectrice !

Une ruche Beewise avec des chercheurs
Crédit photo : Beewise Technologies

Comment ça marche ?

A l’intérieur du container, un robot se déplace et va lui-même retirer les cadres de miel où sont posées les abeilles mellifères. Grâce à des capteur, le robot sait ce qu’il se passe à l’intérieur des cadres, quand ils sont pleins, mais également lorsque quelque chose d’anormal s’y déroule. L’intelligence artificielle du robot permet au logiciel de savoir exactement ce dont les abeilles ont besoin. Les ruches sont métalliques, mais elles possèdent le même fonctionnement que des ruches en bois. Le robot peut également distribuer du sucre, de l’eau ou des médicaments en fonction des besoins des abeilles. Enfin, en cas de problème, le robot prévient l’apiculteur référent grâce à une application, il peut alors intervenir à distance ou se déplacer physiquement.

À LIRE AUSSI :  Art : cette intelligence artificielle transforme vos selfies en peinture de Léonard de Vinci

Comment fonctionne BeeHome ?

La BeeHome est une méga ruche qui fonctionne à l’énergie solaire, elle ne nécessite donc pas de branchements extérieurs. Elle est autorégulatrice de température, élimine les nuisances et peut même prélever directement le miel grâce à une centrifugeuse intégrée. D’ailleurs, cette année sera l’année de la première production de miel fabriqué avec l’aide de l’intelligence artificielle, mais avec le travail des abeilles évidemment. Le créateur précise que “le robot est un outil pour l’apiculteur, mais il ne le remplace pas” ! L’avis de l’apiculteur est élogieux… Et ce robot lui fait gagner un temps précieux : “Je peux effectuer beaucoup de tâches simples à distance comme agrandir la ruche ou la réduire (…) ou bien laisser le robot faire cela et me concentrer sur d’autres tâches, et gagner beaucoup de temps“. Une centaine de ruches robotisées existe déjà en Israël, et dix aux Etats-Unis, et c’est désormais sur le marché européen que Beewise, le fabricant, tente de convaincre… Les abeilles disparaissent peu à peu, menacées par le bétonnage qui leur ôtent leur nourriture et leur habitat, alors les protéger grâce à l’intelligence artificielle, nous, on valide et vous ? Plus d’infos : beewise.ag

Source
Laprovence.comBeewise.ag

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page