Animaux

HIIVE : une ruche qui génère un microclimat et reproduit un habitat plus naturel pour les abeilles

Les ruches traditionnelles n’offrent pas les conditions optimales pour le développement des abeilles. La HIIVE est capable de reproduire le microclimat de leur habitat naturel.

Les abeilles jouent un rôle bien plus important que de produire du miel. Elles font partie des espèces de pollinisateurs indispensables au développement et au maintien de notre écosystème. Cette famille d’insectes hyménoptères participe au développement de la flore. En France, ce sont “près de 55 000 apiculteurs qui entretiennent 1 360 000 colonies” explique le site agriculture.gouv.fr.

Rappelons que de nombreuses espèces animales dépendent des végétaux. La disparition des abeilles provoquerait un déséquilibre de la faune et de la flore. Il faut savoir également qu’elles participent à la pollinisation de “80 % des espèces de plantes à fleurs et à fruits de notre planète, soit plus de 200 000 espèces” précise le site defense.gouv.fr. Ces maîtres de la pollinisation peuvent faire l’objet d’un élevage. En plus du miel, l’apiculture permet d’obtenir d’autres produits comme la cire. Cependant, les apiculteurs utilisent souvent des ruches qui ne sont pas véritablement adaptées aux besoins des abeilles.

Une conception basée sur l’abeille européenne

La HIIVE se présente comme une alternative aux ruches traditionnelles. Elle rassemble différentes technologies pour offrir aux abeilles des conditions plus saines et proches d’un habitat naturel. De meilleures conditions d’élevage favorisent le développement des abeilles à miel.

Zéro Déchet : l'Embeillage, une société française propose des emballages à la cire d'abeille!

Cela est bénéfique pour la production agricole. Les apiculteurs peuvent ainsi compter sur la HIIVE pour offrir aux abeilles un environnement plus naturel. La conception de la ruche s’est basée sur l’Apis mellifera plus connu sous le nom de l’abeille européenne ou mouche à miel.

Reproduire le microclimat nécessaire au développement des abeilles

L’Apis mellifera aime vivre dans le creux des arbres. Cet habitat naturel fournit à l’espèce un cadre plus sain que dans une ruche classique. L’abeille est alors en mesure de mieux se protéger contre les parasites. La ruche innovante peut justement reproduire le microclimat que les mouches à miel trouvent dans le creux des arbres.

Les abeilles bénéficient ainsi d’une maison sans pont thermique. Étant donné que cela améliore leur confort pendant la saison hivernale, les insectes consacrent moins d’efforts à chauffer la ruche. Pendant la saison estivale, ils n’ont pas non plus besoin de rafraîchir leur abri.

La HIIVE est une création du designer allemand Philip Potthast. Pour obtenir de tels niveaux de confort, il a opté pour une conception en plastique recyclé et un textile spécial. La propriété isolante de la ruche repose sur de la laine de chanvre.

Quels sont les bienfaits de la gelée royale, et comment l'utiliser ?

La présence d’un film pare-vapeur offre ensuite un contrôle optimal de l’humidité. La ruche révolutionnaire de Potthast comporte deux compartiments : une chambre à miel et une chambre à couvain. Le designer décrit son invention comme facile et peu coûteuse à produire à la chaîne.

Finaliste d’un concours d’invention

La HIIVE est l’aboutissement de plusieurs années de développement. Potthast voulait au départ concevoir une simple ruche ergonomique. Le designer allemand a ensuite appris le traitement chimique que subissaient les abeilles pour les protéger du Varroa destructor. Cette espèce d’acariens parasites est l’ennemi le plus redoutable des abeilles à miel.

HIIVE : une ruche qui génère un microclimat et reproduit un habitat plus naturel pour les abeilles
Crédit photo : HIIVE

Cependant, le traitement chimique agit également sur le comportement des abeilles. Cela a alors motivé Potthast à développer la HIIVE. La petite structure protège les mouches à miel contre les parasites sans besoin de traitement chimique. La ruche innovante a été sélectionnée pour le concours d’invention James Dyson Award. Elle a terminé parmi les finalistes. L’invention de Potthast fera certainement parler d’elle à l’avenir.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

2 commentaires

  1. Allez dire au Frère Adam que les ruches ne sont pas adaptés aux besoins des abeilles ou des apiculteurs !… et à tous les apiculteurs dont vous reprenez si bien les chiffres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page