Humidité : comment vérifier l’efficacité de votre VMC avec une simple feuille de papier ?

Une simple feuille de papier peut vous révéler si votre VMC fonctionne correctement. Suivez nos conseils pour un test rapide et découvrez comment maintenir votre VMC en parfait état.

Dans un logement, l’humidité peut faire des ravages ! En effet, elle peut abîmer les murs, provoquer des moisissures, le développement de champignons, et bien sûr entraîner des conséquences sur votre santé. Dans un document intitulé « Bien ventiler son logement », l’ADEME préconise un fonctionnement optimal de la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). La VMC permet d’évacuer l’air pollué qui se trouve à l’intérieur de votre domicile, et de l’assainir. C’est donc un élément primordial, pour éviter les émanations de monoxyde de carbone, par exemple. Mais, comment l’entretenir ? Et, comment savoir si elle est en parfait état de fonctionnement avec un test très simple. On va tout vous expliquer.

Pourquoi une VMC est-elle efficace pour économiser du chauffage ?

Dans une maison, le taux d’humidité doit se situer de 40 à 60 % selon l’ADEME. Au-delà, vous chauffez un air humide, qui demandera plus d’énergie à consommer pour tous vos appareils de chauffage. Les VMC qui doivent être réparties dans la maison, permettent de prévenir un taux d’humidité trop important. Elles créent un flux d’air constant entre l’intérieur et l’extérieur, assurant, par conséquent, une évacuation de l’air pollué par les poussières ou les éléments volatiles. La VMC, même en hiver, ne doit jamais être obstruée, voire coupée, elle est la garantie d’un air plus sain, à l’intérieur.

Savoir si votre VMC fonctionne grâce à une simple feuille de papier…

Votre VMC aspire donc l’air intérieur vers l’extérieur, le test est de ce fait très simple à réaliser. Pour ce faire, il faut vous munir d’une feuille de papier léger : essuie-tout, papier toilette, ou éventuellement papier de soie. Positionnez ensuite, cette feuille devant la grille de votre VMC. Si la feuille reste collée à la grille, elle est alors aspirée, et votre VMC fonctionne. Si, en revanche, la feuille tombe au sol, ainsi, il est grand temps de procéder au nettoyage, ou dans le cas d’une VMC électrique, de vérifier son bon fonctionnement. Et, si vous avez un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) à simple flux hygroréglable (c’est-à-dire autonome et intelligent), orientez un sèche-cheveux vers la sortie d’air après avoir retiré la grille. La sortie d’air devrait se refermer automatiquement, car le sèche-cheveux contribue à assécher l’air.

La feuille reste collée à la bouche de la VMC.
La feuille reste collée à la bouche de la VMC. Crédit photo : A.Bonazzi pour NeozOne

Comment entretenir sa VMC ?

Rien de bien sorcier pour entretenir sa VMC, surtout si celle-ci est mécanique et correspond à un « trou dans le mur » recouvert d’une grille en plastique ! Dans l’absolu, il suffit d’enlever la grille, de la faire tremper dans du vinaigre blanc, et d’aspirer le trou. Pensez aussi à enlever la grille extérieure pour la nettoyer elle aussi. Cette petite corvée devrait être effectuée une fois par trimestre, ou par semestre. Encore faut-il y penser ! Si votre VMC est électrique, la maintenance sera semblable. Néanmoins, il faudra penser à couper l’électricité avant d’entamer toute opération de nettoyage.

Et, avant de la remettre en place, veillez à ce qu’elle soit bien sèche. Vous pouvez la laisser sécher à l’air libre, ou pour gagner du temps, utilisez un sèche-cheveux, un compresseur, voire un aspirateur soufflant. Quoi qu’il en soit, l’entretien de cette VMC se révèle essentiel pour éviter un taux d’humidité trop élevé dans votre maison. Avez-vous pensé à nettoyer votre VMC ? Connaissiez-vous cette astuce très simple ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page