Le marc de café pour fabriquer des pellets de bois, une alternative écologique et économique pour se chauffer

Le marc de café, souvent négligé, prend sa revanche en devenant la star des pellets écolos pour votre poêle !

Le Père Noël vous a peut-être enfin entendu et vous avez trouvé, au pied du sapin, un énorme paquet contenant la machine à café à grains de vos rêves. Vous allez connaître les joies d’un café savoureux et éliminer de votre vie les dosettes jetables et peu écologiques ! Mais qu’allez-vous faire de votre marc de café ? Le jeter à la poubelle ? Non, ce n’est pas une bonne idée, vous pouvez le verser dans votre évier, le mettre au compost ou l’utiliser pour fabriquer des bûchettes d’allumage pour votre poêle à bois. À ce sujet, le saviez-vous que le marc de café représentait une nouvelle alternative aux pellets de bois, pour votre poêle ? Cette tendance se généralise et les producteurs de pellets au marc de café ont, à priori, un bel avenir devant eux. Décryptage.

Le poêle à pellets, la grande tendance de ces dernières années

L’année 2022 fut celle où de nombreux foyers se sont rués sur les poêles à pellets de bois. Reconnaissons qu’en 2022, le sac de pellets de 15 kg était vendu aux alentours de 4 €, ce qui en faisait le combustible le moins cher du marché. Réputé pour son prix bas et pour son côté écologique, le pellet de bois a conquis le cœur et le porte-monnaie de millions de foyers. Mais c’était sans compter sur les ruptures de stocks et l’envolée des prix qui se sont produites en 2023. Différents facteurs économiques et géopolitiques ont fait flamber le prix du pellet de bois. Cette flambée des prix a donc incité les fabricants à diversifier leurs matières premières et, le marc de café, un déchet peu réutilisé, s’impose désormais comme une alternative fiable et durable.

Fabriquer des pellets en marc de café.
Fabriquer des pellets en marc de café. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourquoi le marc de café pour fabriquer des pellets ?

Nous consommons chaque année, en France, « un habitant consomme en moyenne 3,4 kg de café par an, ce qui correspond à près de 500 tasses par an », selon Statista. Et ce chiffre est une moyenne, certains peuvent largement doubler la mise, nous pouvons en témoigner. Le marc de café est donc une matière première largement disponible, qui est très peu réutilisée. Une fois séché puis compacté dans une presse à pellets classique, il possède les mêmes pouvoirs calorifiques que le bois. De plus, il a d’autres avantages, comme d’être moins cher à produire que le pellet de bois, puisque issu uniquement de déchets. Par conséquent, il permet de traiter et de réduire des déchets jusqu’alors jeté aux ordures ménagères. Enfin, le produit fini se révèle moins coûteux que le pellet de bois. Son seul défaut étant de ne pas pouvoir être utilisé dans un poêle à pellets classique. Il faut, en effet, posséder un poêle « biomasse » ou transformer le poêle à bois pour pouvoir en profiter.

Comment sont fabriqués les pellets au marc de café ?

Pour produire des pellets à partir de marc de café, la première étape consiste à sécher ce résidu. À cette fin, plusieurs entreprises optent pour le stockage du marc de café dans des cellules dédiées au processus de séchage. Une fois déshydraté, le marc de café est transformé en une fine poudre. Il suffit ensuite de le mélanger à des résidus de bois pour obtenir des pellets. Cette méthode permet de réduire l’utilisation de sciures de bois, contribuant ainsi à la préservation des ressources naturelles de notre planète. Quant à son pouvoir calorifique, « une fois transformé en pellet, le marc de café devient donc un biocombustible à fort pouvoir calorifique : supérieur à 5 000 W/tonne. À titre de comparaison, le pouvoir calorifique d’un bois résineux standard est estimé à 4 500 W/tonne », indique le site ConsoGlobe. Que pensez-vous de cette alternative au pellet de bois ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Superbe nouvelle !
    Je suis à la retraite et bricoleur de tout en bois.
    Je voudrais savoir où je peux trouver une machine pour fabriquer les pellets ?
    Bon Noël
    Bonne soirée
    Philippe Roulin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page