Astuces

Résolution des problèmes courants liés aux poêle à bois et poêle à pellets

Éliminez les tracas liés à votre poêle à bois grâce à nos astuces simples : du démarrage à la surchauffe, découvrez comment assurer un fonctionnement optimal.

Nous sommes des millions à faire confiance aux poêles à bois pour nous garder au chaud durant l’hiver. Une flambée avec de « vraies flammes » est toujours bien agréable. Certains utilisent le poêle à bois comme chauffage central, quand d’autres le préfèrent en chauffage d’appoint pour quelques soirées passées au coin du feu. En attendant, et comme tout appareil de chauffage, le poêle à bois peut parfois présenter quelques problèmes de fonctionnement auxquels il faut savoir remédier. La plupart du temps, ces désagréments peuvent être résolus grâce à quelques astuces très simples. Dans cet article, nous allons voir quels sont ces problèmes courants et, surtout, comment agir pour les éliminer. Découverte.

Une odeur étrange à la première utilisation

Lorsque vous utilisez votre poêle à bois pour la première fois, une odeur désagréable et une fumée blanche peuvent se présenter. Pas de panique, il faut que le poêle se « mette en condition » de fonctionnement et brûle, par exemple, certaines graisses utilisées dans la conception de l’acier. Aérez simplement votre pièce et laissez le poêle allumé en l’alimentant fréquemment. L’odeur devrait disparaître dès la prochaine flambée.

L'entretien d'un poêle par un professionnel.
L’entretien d’un poêle par un professionnel. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un refoulement de fumée à l’intérieur

Cette anomalie n’est pas normale pour un poêle à bois qui doit évacuer toutes les fumées via le conduit d’évacuation. Normalement, aucune fumée ne doit pénétrer à l’intérieur de la pièce, hormis si l’on ouvre la porte, évidemment. Plusieurs raisons peuvent provoquer un refoulement des fumées :

  • Utilisation de bois vert, donc humide qui fume plus qu’il chauffe.
  • Joint de la porte abimé ou décollé qui n’assure plus l’étanchéité, retrouvez notre article dédié à ce problème de joint.
  • Porte mal fermée ou bûche qui la coince.
  • Conduit bouché par un nid d’oiseau, par exemple, consultez notre article dédié au ramonage du conduit de cheminée.

Attention, si votre poêle à bois refoule des fumées, il faut agir vite et en trouver la cause, les dégagements de monoxyde de carbone sont mortels pour l’homme et vous pourriez ne pas en réchapper.

Le ramonage du conduit.
Le ramonage du conduit. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les problèmes d’allumage de poêle

Cette anomalie ne concerne pas les poêles à bois manuels, mais les poêles à pellets qui disposent d’une bougie d’allumage pour lancer le feu. Un poêle à pellets qui refuse de s’allumer, c’est souvent un problème de bougie, qui peut simplement être desserrée ou à changer après quelques années d’utilisation. Le creuset du poêle à pellets peut aussi être mal calé ou mal positionné, ce qui provoquera un refus d’allumage de la bougie, et donc du foyer. Si ces deux éléments ont été vérifiés et que le problème persiste, le moteur d’extracteur peut être en défaut, et il faudra vous tourner vers un professionnel.

Le ramonage et l'entretien annuel de votre poêle est obligatoire et doit être réalisé par un professionnel.
Le ramonage et l’entretien annuel de votre poêle est obligatoire et doit être réalisé par un professionnel. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le poêle surchauffe

Là encore, cette anomalie est possible sur les poêles à pellets et se présente quand il est en fonctionnement. En cas d’arrêt soudain de votre poêle à bois avec une indication de température excessivement élevée, il est probable que vous rencontriez un problème de surchauffe. La sonde à granulés, située à l’arrière du réservoir, détecte une température anormale résultant d’une utilisation prolongée à haute température et d’une ventilation insuffisante. La solution consiste à ajuster la puissance du ventilateur ou à réduire le thermostat. Une autre cause possible est un dysfonctionnement de la sonde à granulés ou un contact avec une partie chaude de l’appareil. Pour remédier à cette situation, vous pouvez réajuster la position de la sonde ou la remplacer. Faites face aux problèmes de surchauffe de votre poêle à bois avec ces solutions simples pour assurer un fonctionnement optimal.

Faut-il changer le joint de la porte d'un insert de cheminée.
Faut-il changer le joint de la porte d’un insert de cheminée ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La vitre se salit beaucoup trop vite

Normalement, la vitre doit être nettoyée environ une fois par semaine, mais il arrive qu’elle s’encrasse à chaque flambée ou presque. Comme pour les fumées qui s’échappent, ce noircissement de la vitre est, la plupart du temps, dû à un bois trop humide ou à des pellets de mauvaise qualité. Il n’y a aucune autre raison possible à une vitre de s’encrasser trop rapidement hormis, parfois, un tirage trop faible. Si vous vous trouvez dans cette situation, optez pour du bois ou des pellets parfaitement secs. Assurez-vous également que le bois de chauffage n’est pas trop proche de la vitre. Repoussez les bûches pour maintenir une distance adéquate. Une autre situation possible est un tirage insuffisant, entraînant la formation de fumées. La solution ? Faites inspecter votre installation par un professionnel qualifié pour résoudre ce problème.

Une porte vitrée qui se salit beaucoup trop vite.
Une porte vitrée qui se salit beaucoup trop vite. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un message « service » s’affiche ?

Ce message qui s’affiche n’est jamais un très bon signe. En effet, cela indique forcément qu’il va falloir faire appel à votre installateur ou à l’entreprise qui gère l’entretien de votre appareil. Les poêles à bois sont soumis à une limite d’utilisation sans entretien, fixée à 2 000 h. Lorsque cette limite est atteinte, un message tel que « service », “ser” ou « clé rouge » s’affiche. Pour résoudre ce problème, il est recommandé de faire appel à un professionnel afin qu’il effectue un nettoyage complet de l’appareil. Cette fonction de sécurité est intégrée pour rappeler l’importance de l’entretien de votre poêle. Il est impératif de procéder à un entretien annuel au minimum pour garantir un fonctionnement optimal.

Et le « mode alarme », on fait quoi dans ce cas-là ?

Un dysfonctionnement du pressostat peut entraîner le passage de votre poêle à granulés en « mode alarme » avec l’affichage d’un code d’erreur. Plusieurs problèmes potentiels sont associés à cette situation. Cela peut être dû à la carte électronique qui reçoit des informations incorrectes en raison d’un tube en silicone obstrué par les cendres ou les dépôts de suie. Il est recommandé de déboucher le tube en nettoyant ou en soufflant, tout en maintenant une distance minimale de 2 cm. Il est important d’être vigilant, car les cendres et la suie peuvent présenter des risques toxiques et toujours un dégagement de monoxyde de carbone. Cela peut aussi venir d’une suppression du pressostat vers l’extracteur de fumée, indiquant un conduit obstrué.

Un certificat ou une attestation peut vous être demandé par votre assureur en cas d’incendie de votre domicile.
Un certificat ou une attestation peut vous être demandé par votre assureur en cas d’incendie de votre domicile. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une seule manière de résoudre ce problème : le ramonage du conduit, de préférence par un professionnel, qui s’assurera du bon fonctionnement de votre poêle après ramonage. Enfin, le mode alarme déclenché peut aussi être affiché en cas de dépression détectée par le pressostat vers la chambre de combustion, l’alimentation en granulés est interrompue, entraînant l’extinction de la flamme. Il est recommandé de vérifier que l’air circule librement dans le creuset et que la porte de l’appareil est correctement fermée. Avez-vous déjà essayé ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

https://www.youtube.com/watch?v=fYKuvmO5JY0&pp=ygUtcHJvYmzDqG1lcyBjb3VyYW50cyBsacOpcyBhdXggcG_DqmxlIMOgIGJvaXMg


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

3 commentaires

  1. Effectivement, les problèmes de refoulement sont gênants. D’autant plus si une vmc hygro b est installée. Si l’air est sec, le logement se met en dépression et de la fumée peut sortir du poele ou des conduits fumée ou air neuf …

  2. La premiere photo est assez aberrante et très représentative de l’inconscience écologique d’aujourd’hui. Une femme lit collée au poêle, pieds nus. En hiver, avant de surchauffer son habitation, on met des chaussettes et des souliers !
    Le pire c’est que ce genre d’absurdité ne choque pas grand monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page