Auto / Moto

Ariel Rider Grizzly, un (trop) puissant et agressif vélo électrique à mi-chemin entre le vélo et la moto !

Ariel Rider vient de lever le voile sur un nouveau vélo électrique. Le Grizzly s’annonce à la fois performant et élégant avec son look qui ressemble à s’y méprendre à celui d’une moto.

Le marché des vélos électriques compte une référence supplémentaire. En effet, Ariel Rider vient de dévoiler le Grizzly. À mi-chemin entre le vélo et la moto, l’engin a été conçu pour résister aux épreuves les plus rudes. Son cadre en aluminium 6061 est non seulement léger, il est également suffisamment solide pour supporter jusqu’à deux personnes (la deuxième selle étant proposée en option). Dans sa version classique, le Grizzly propose uniquement une place ainsi qu’un porte-bagage.

Un vélo électrique aussi performant qu’une moto

En parlant de design, sachez que l’Ariel Rider Grizzly dispose d’une fourche à l’avant. La suspension arrière est assurée par des amortisseurs CNC, alors que le système de freinage est constitué d’un ensemble de disques Tektro de 180 mm avec étriers à double piston. Franchement, la principale raison qui fait que ce modèle est considéré comme un vélo et non une moto ou un scooter concerne le fait que ses composants sont moins performants.

Bien que le Grizzly ait l’air d’une moto, il se contente d’une chaîne de vélo KMC 27 ainsi que d’un dérailleur Shimano. Côté motorisation, l’engin bénéficie d’une traction intégrale (2×2) vu que chaque roue intègre un moteur sans balais de 750 W.

À LIRE AUSSI :  Motos électriques : la Pursang e-Track est disponible en précommande

Ariel Rider annonce par ailleurs un couple de 80 Nm. Il n’est toutefois pas clair s’il s’agit de la force générée par les deux moteurs ou bien par chacun d’eux. Quoi qu’il en soit, grâce à ses roues épaisses, ce vélo électrique est suffisamment bien conçu pour s’attaquer à des pistes accidentées ou escarpées. La vitesse de pointe dépasse quant à elle les 50 km/h, soit plus précisément 53 km/h, et ce, en dépit d’un poids à vide de 47 kg.

Ariel Rider Grizzly, un (trop) puissant et agressif vélo électrique à mi-chemin entre le vélo et la moto !
Ariel Rider Grizzly. Crédit photo : Ariel Rider

Deux batteries pour une autonomie de près de 100 km

Ce qui est également remarquable, c’est le fait que le Grizzly embarque deux batteries. L’une est située sous le porte-bagage, tandis que l’autre se trouve sur la partie du cadre où est généralement installé le porte-gobelet. Pour alimenter son nouveau vélo électrique, Ariel Rider a ainsi prévu un accumulateur de 52V 17,5Ah et un autre de 52V 14Ah.

Il s’agit de cellules lithium-ion fabriquées par Samsung. Elles sont censées supporter jusqu’à 800 cycles de charge et procurent au vélo une autonomie théorique de 96 km. Soulignons aussi la présence d’un ensemble de contrôleurs de 52V et 750W pour chaque moteur.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page