Auto / Moto

Les voitures neuves vont bientôt toutes intégrer un limitateur de vitesse

Réduire les excès de vitesse est l'un des objectifs premiers de l'Union européenne. De plus en plus présent sur les routes, ces excès sont la premières causes des accidents mortels. Découvrez ce nouveau dispositif obligatoire sur toutes les voitures neuves à partir du 1er janvier 2022.

Les excès de vitesse se révèlent être la première cause d’accidents mortels en France. Malgré des dispositifs mis en place par le gouvernement, ces infractions sont de plus en plus présents sur les routes. Afin de réduire au maximum ces accidents mortels, un tout nouveau dispositif vient de voir le jour. Celui-ci consiste à installer un limiteur de vitesse dans toutes les voitures neuves à partir du 1er janvier 2022. Cette réglementation fut décidée le 17 novembre 2021 en Europe.

Ce dispositif intégré aux voitures mises en circulation à partir du 1er janvier 2022 est un système de freinage intelligent. Celui-ci sera capable de surveiller la vitesse de votre voiture en temps réel. Il comparera votre vitesse avec celle autorisée sur la route ou vous vous situez.

Comment fonctionne ce dispositif ?

Dans le cas de dépassement de la vitesse autorisée, le système de freinage intelligent se met en marche. Dans un premier temps, des avertisseurs sonores informeront le conducteur de son excès de vitesse. Si vous ne ralentissez pas, le deuxième temps se met en marche, et va rendre la pédale de l’accélérateur de plus en plus dure. Ainsi, le ralentissement se fera obligatoirement.

Dotés de caméras embarquées, les véhicules seront bien évidemment capables de lire les panneaux de vitesse sur votre chemin. Une fois la lecture faite, l’information est croisée avec le système de navigation de bord. Depuis 2018, les voitures neuves possèdent également l’appel d’urgence eCall. Pour les voitures qui le possèdent, l’information sera croisée avec la balise GPS du système eCall.

Les voitures neuves vont bientôt toutes intégrer un limitateur de vitesse
Un panneau de limitation à 80km/h. Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / PHILIPIMAGE

Mais le dispositif comporte encore quelques défauts: un test effectué sur l’autoroute n’est pas totalement concluant. Il s’avèrerait que le système de freinage intelligent aurait confondu un panneau routier de sortie d’autoroute avec ceux présents sur l’autoroute. La voiture s’est donc mise à freiner sur l’autoroute, ce qui peut s’avérer dangereux. Néanmoins, la désactivation du dispositif de freinage reste possible, mais elle ne peut se faire qu’au démarrage.

À LIRE AUSSI :
Les voitures-radars privatisées à l'Etat rapporteraient 20 fois plus que les voitures de la gendarmerie

Un concept à approfondir

Selon la délégation interministérielle à la sécurité routière, ce nouveau dispositif est très intéressant. En effet, les excès de vitesse étant la première cause d’accidents routiers mortels, ce concept de freinage réduisant les excès de vitesse ne peut être que bénéfique. Néanmoins, cela ne suffirait pas à réduire de façon conséquente les excès de vitesse.

En effet, celui-ci fonctionnerait uniquement dans le cas où le conducteur commet un excès de vitesse involontaire. Pour les autres, ce dispositif ne sera pas pleinement efficace, explique la déléguée générale Marie Gautier-Melleray. Si un conducteur souhaite réellement dépasser la vitesse autorisée, il le fera tout autant, avec ou sans le limiteur de vitesse.

L’un des paramètres encore flous est également l’augmentation du prix de la voiture dans le cas où le limiteur est intégré.Mais Stellantis, constructeur automobile, explique que le nouveau dispositif pourrait ne pas influencer le prix des nouveaux véhicules: « Nous ne pensons pas qu’il y aura un effet sur le prix de la voiture il s’agit en fait de raccorder des systèmes qui équipent déjà nos véhicules. C’est le cas de la reconnaissance des panneaux de signalisation, qui affiche sur le tableau de bord la limitation de vitesse en vigueur. » ajoute-t-il. Alors ce nouveau dispositif serait-il un moyen efficace de réduire les excès de vitesse ? Rendez-vous d’ici 2 ans pour le savoir.

Source
lefigaro.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page