Auto / Moto

Tiny House : l’entreprise québécoise Minimaliste dévoile une maison sur roues totalement hors réseau

Vivre hors réseau est le souhait d'un grand nombre de personnes... Les habitats hors réseau se démocratisent et deviennent une solution à la consommation d'eau et d'électricité. Découvrez NOMAD, le camping-car hors réseau qui vient de sortir au Québec !

Avec l’avènement des tiny-houses, ou des maisons géodésiques, de plus en plus de particuliers se tournent vers l’habitat nomade. Et en matière d’écologie, ces particuliers sont souvent tentés par la vie hors réseau. Un nouveau mode de vie qui implique de ne dépendre d’aucun service public pour s’alimenter en eau et en électricité…

En matière de résidence mobile hors réseau, nous avons trouvé un camping-car compact, le NOMAD. Il est conçu pour résister à toutes les conditions météorologiques et s’équipe de tout le nécessaire pour vivre en autonomie. Panneaux solaires, toilettes sèches pour compostage ou encore réservoirs d’eau. Ce camping-car nous vient du Québec et est fabriqué par l’entreprise Minimaliste. Présentation.

Le Nomad de Minimaliste en détail

C’est actuellement le seul camping-car Tiny House de l’entreprise canadienne capable de fonctionner hors réseau. Pour les toilettes à compost, il dispose de deux réservoirs de 136 litres environ pour les eaux noires et les eaux grises. Pour le réservoir d’eau douce, il peut compter sur un réservoir de 200 litres. Ce qui permet à deux personnes de pouvoir vivre sur quelques jours sans vidage ou remplissage.

Une cuisine tout équipée.
Une cuisine tout équipée. Crédit photo : Minimaliste House / Nomad

Pour l’autonomie en électricité, Nomad dispose de panneaux solaires avec batteries au lithium d’un minimum de 5.12 kWh ou en mode avancé de 10.24 kWh. Plus petit que les modèles précédents de la gamme, il offre pourtant suffisamment d’espace pour y vivre confortablement.

Rotterdam va ouvrir son premier village expérimental de Tiny-Houses

Côté équipements, il dispose d’appareils électroménagers de haue qualité et propose une chaudière et un chauffe-eau au gaz… Mais également un réfrigérateur 12V et une cuisinière gaz également.

Et à l’intérieur c’est comment ?

Salle de bain, cuisine, coin repas et coin salon, tout est pensé pour vivre avec suffisamment de place… dans un petit espace. La cuisine et la salle à manger sont réalisés avec des finitions en stratifié noyer et des murs blancs. De petites touches de noirs sur les poignées apportent un caractère moderne à cet intérieur.

On retrouve d’ailleurs la même uniformité de décoration dans la chambre et la salle de bain. Quant au plafond de la chambre, il propose une grande hauteur pour assurer le confort même aux plus grands des invités ! Et c’est d’ailleurs dans la chambre que l’on trouve le plus de rangements, intégrés sous et autour du lit conjugal.

Un véritable lit double
Un véritable lit double. Crédit photo : Minimaliste House / Nomad

La salle de bain, quant à elle, offre toutes les commodités nécessaires pour vivre en autarcie : toilettes avec chasse d’eau ou à compost (optionnel), armoire à pharmacie, vasque de taille décente et baignoire douche accessible et suffisamment grande pour ce genre de résidence mobile.

Tybivouac : cette jeune entreprise française veut révolutionner les tiny-houses

Mais au fait que veut dire « vivre hors réseau » ?

Une maison hors réseau (Off-The-Grid en anglais) est un mode de vie qui permet de vivre sans infrastructure à distance. Les maisons ou camping-car hors réseaux, sont des habitations autonomes et auto-suffisantes. Elles ne dépendent donc ni du réseau électrique, ni de l’approvisionnement public en eau potable. Mais elles sont aussi autonomes pour le rejet des eaux usées (toilette sèches) ou l’apport en gaz. L’autonomie électrique est souvent apportée par des panneaux solaires et l’autonomie en eau, par la récupération des eaux de pluie.

Une maison sur roues autonome en énergie.
Une maison sur roues autonome en énergie. Crédit photo : Minimaliste House / Nomad

Au Canada, qui compte une grande communauté de maisons hors réseau, elles finissent par poser un problème écologique… Pour être autonome, de nombreux autochtones utilisent des générateurs qui fonctionnent au diesel… Un carburant polluant par sa nature et par le fait qu’il doit être transporté sur de longues distances.

Le ministère du gouvernement fédéral du Canada, Affaires autochtones et du Nord Canada se dit préoccupé par ses maisons autonomes mais peu écologiques. Ce n’est évidemment pas le but du Nomad que nous venons de vous présenter. Mais on se rend compte finalement qu’une maison hors réseau peut ne pas être écologique !

Source
yankodesign.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Un commentaire

  1. L’autonomie certainement. mais à quel prix ! tu dois trouver de l’eau potable alors déjà c’est un problème épineux car oui certainement qu’il existe des pillules qui potabilisent l’eau mais bon…. sinon c’est eau chez l’habitant et tu deviens tributaire de quelqu’un qui te donne ou te vends de l’eau taxée idem pour les eaux grises et pour le compost des toilettes sèches tu en fais quoi ? tu le poses dans un champ tu le ratisse un peu et tu te barres en courant?
    Et avec 2 ou 3 enfants? tu gères comment? tu fais la lessive avec ton reservoir de 150 litres?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page