Auto / Moto

Surycar, l’invention d’un ancien gendarme qui s’appuie sur la solidarité entre les automobilistes

Surycar, l'invention ingénieuse de Sébastien Fernandez, s'apprête à révolutionner la manière dont les automobilistes interagissent. Inspirée du concept des Voisins Vigilants, cette application propose une approche communautaire pour résoudre les incidents courants.

Connaissez-vous le principe du système « Voisins Vigilants » ? Cette plateforme communautaire permet à chacun de s’inscrire pour que son habitation soit surveillée ou pour surveiller celle de ses voisins. Selon les données du site, 40 % de cambriolages ont pu être évités grâce à cette plateforme d’entraide. C’est en s’inspirant de ce principe que Sébastien Fernandez, un ancien gendarme, a eu l’idée d’inventer « Surycar », une application qui propose une nouvelle approche pour les automobilistes. Partagez, Alertez, Protégez, sont les maîtres-mots de cette nouvelle application, qui sera lancée en décembre prochain. Mais quelle est son utilité ? Comment fonctionne-t-elle ? Nous allons vous expliquer les détails.

Pourquoi avoir inventé cette application ?

Lors de son parcours professionnel, Sébastien Fernandez, ancien gendarme et fondateur de Surycar, a pu comprendre que de nombreux incidents venaient perturber les automobilistes. Des situations qui, parfois, pourraient prendre une tournure moins dramatique, si les « autres » avaient les moyens d’agir. C’est par exemple le cas de vandalisme, d’animal oublié dans une voiture ou de feux restés allumés qui vous laisseront à plat le lendemain matin ! Il a donc eu l’idée de créer une application inspirée du principe des Voisins Vigilants, mais dédiée aux automobilistes. Son objectif étant de favoriser la communication entre conducteurs pour résoudre rapidement les situations problématiques, sans contact direct ni message personnel.

L'application Surycar dispose de quatre modules: entraide, SOS, stationnement et VE.
L’application Surycar dispose de quatre modules : entraide, SOS, stationnement et VE. Crédit photo : Surycar (capture d’écran vidéo Facebook)

Comment fonctionne Surycar ?

Le fonctionnement de Surycar repose sur la plaque d’immatriculation du véhicule, que l’on doit, bien entendu, référencer lors de l’inscription. Lorsqu’un témoin constate un problème, comme des feux allumés laissés sans surveillance, il peut signaler l’incident via l’application en renseignant la plaque d’immatriculation. Le propriétaire du véhicule reçoit alors une notification, tout cela de manière anonyme, sans nécessité de contact direct. Pour que le système fonctionne, les interlocuteurs doivent avoir installé Surycar sur leur téléphone, ouvrant ainsi un nouveau canal de communication entre automobilistes.

Surycar sera très bientôt disponible pour tous !

Actuellement en phase de développement, Surycar propose quatre modules distincts. Le premier, axé sur l’entraide, permet de signaler des situations telles qu’une fenêtre ouverte, un pneu dégonflé, une trappe essence ouverte ou un véhicule non verrouillé. Le second module, baptisé « SOS », permet de signaler des urgences comme un incendie, un animal oublié ou la présence de voleurs, alertant directement les automobilistes dans un périmètre de 500 m. Un troisième module concerne le stationnement, visant à informer de la présence de la police, de la fourrière ou d’un stationnement gênant. Enfin, le quatrième module, dédié aux voitures électriques, avertira l’utilisateur lorsqu’une borne de recharge est disponible. Prévu pour être lancé en décembre 2023, Surycar sera initialement gratuit pour les premières alertes, puis une version payante à 0,99 € par mois proposera un accès illimité aux fonctionnalités.

Des partenaires sont recherchés par l’inventeur

Sébastien Fernandez cherche actuellement à établir des partenariats avec les polices municipales et espère atteindre les 100 000 utilisateurs d’ici fin 2024, un objectif jugé réalisable, compte tenu des inquiétudes légitimes des automobilistes. Selon le fondateur de Surycar, « près de 60 % des Français craignent de recevoir une amende pour stationnement interdit », comme il le confie à France 3. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Facebook Surycar. Que pensez-vous de cette nouvelle application ? Allez-vous l’utiliser ? Donnez-nous votre avis ou partagez avec nous votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

 


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

2 commentaires

  1. Bonjour.
    L’idée paraît bonne, mais ce qui dérange, c’est l’anonymat.
    L’ingéniosité des voleurs à utiliser les réseaux informatiques pour arriver à leurs fins est sans limites.
    Avec cette application, il va être facile d’usurper une identité et d’amener un propriétaire dans un guet apens pour lui prendre son véhicule sous la contrainte. Car comment m’assurer que le message de feux allumés à 23heures est vrai?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page